Héloïse

Pour ce travail, nous avons choisi de réaliser un entretien avec Héloïse Roman, chargée de projet égalité au sein du service Agenda 21 Ville durable à Genève. L’éducation de Madame Roman ainsi que son expérience personnelle des discriminations liées à son statut de femme l’ont progressivement menée à s’intéresser aux enjeux d’égalité, non seulement dans sa vie privée mais également dans sa vie professionnelle. Dans le cadre du service Agenda 21 Ville durable, Madame Roman et son équipe mettent en place divers projets visant à promouvoir l’égalité entre femmes et hommes ainsi qu’à réduire les différentes discriminations et inégalités dans la ville de Genève. À travers le plan d’action municipal « Objectif zéro sexisme dans ma ville », le service cherche à faire de l’espace public un lieu plus sûr pour tou·te·s les usager·ère·s, notamment les femmes qui y subissent davantage de harcèlement, en travaillant avec diverses associations et institutions genevoises. À travers ce cas spécifique et l’analyse au prisme de l’intersectionnalité, nous observons le croisement de discriminations, notamment sexistes, racistes, lesbophobes, grossophobes, transphobes ou autres, à différents niveaux : personnel, institutionnel et associatif.

Chercheurs·euses : Charlotte Barberis, Fiona Faggioni, Inês Ferreira Martiniano