Bibliographie

  • AIT BEN LMADANI F., MOUJOUD N., 2012, « Peut-on faire de l’intersectionnalité sans les ex-colonisé·e·s ? », Mouvements, 4, 72, p. 11-21.
  • AMOS V., PARMAR P., 1984, « Challenging Imperial Feminism », Feminist Review, 17, 1, p. 3-19.
  • BEAL M., 2020, « Domesticité blanche et politiques raciales en France métropolitaine (1850-1930) », Travail, genre et sociétés, 2, 44, p. 31-47.
  • BILGE S., 2010, « Recent feminist outlooks on intersectionality », Diogenes,57, p. 58–72.
  • CARASTATHIS, A., 2014, « The Concept of Intersectionality in Feminist Theory », Philosophy Compass, 9, p. 304–314.
  • COLLINS P. H., 2010 [1989], « La construction sociale de la pensée féministe noire », dansChristine Verschuur (dir.), Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes, Genève, Cahiers genre et développement, 7, Genève, Paris : EFI/AFED, L’Harmattan, p. 155-169.
  • COLLINS P. H., 1998, « It’s all in the family: intersections of gender, race, and nation », Hypathia, 13(3), p. 62-82.
  • COMBAHEE RIVER COLLECTIVE, 2006 [1979], « Déclaration du Combahee River Collective », Les Cahiers du CEDREF, 14, p. 53-67.
  • CRENSHAW K., 2005 [1991], « Cartographie des marges : intersectionnalité, politique de l’identité et violences contre les femmes de couleur », Cahiers du genre, 39, p. 51-82.
  • CRENSHAW K., 2018, « What is intersectionality? »:
  • DAVIS A., 2020 [1981], Femmes, race et classe, Paris, Éditions des femmes.
  • FASSIN E., FASSIN D., 2006, « Introduction. À l’ombre des émeutes », dans De la question sociale à la question raciale, Paris, La Découverte, p. 5-16.
  • FASSIN É., SALCEDO M., 2019, « Devenir homosexuel ? Politiques migratoires et vérité de l’identité sexuelle », Genre, sexualité & société, 21.
  • FASSIN E., VIVEROS VIGOYA M., 2019, « Intersectionnalité », dansFondation Copernic (dir.), Manuel indocile de sciences sociales, Paris, La Découverte, p. 511-522.
  • GUILLAUMIN C., 1981, « “Je sais bien mais quand même”, ou les avatars de la notion de race », Le genre humain, 1, p. 55-64.
  • HANCOCK A.M., 2007, « Intersectionality as a normative and empirical paradogm », Politics and Gender, 3(2), p. 248-254.
  • HOOKS bell, 2015, Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme, Paris, Cambourakis.
  • KOCZE A., 2011, « La stérilisation forcée des femmes roms dans l’Europe d’aujourd’hui », Cahiers du genre, 1, 50, p. 133-152.
  • LARCHER S., 2017, « “Nos vies sont politiques !” L’afroféminisme en France ou la riposte des petites-filles de l’Empire », Participations, 3, 19, p. 97-127.
  • LAVANCHY A., 2005, « L’amour aux services de l’état civil : régulations institutionnelles de l’intimité et fabrique de la ressemblance nationale en Suisse », Migrations Société, 6, 150, p. 61-77.
  • LE RENARD A., 2020, « Approche intersectionnelle et postcoloniale d’un privilège. Occidentalité et blanchité sur le marché du travail de Dubaï », Travail, genre et sociétés, 2, 44, p. 87-105.
  • LÉPINARD E., MAZOUZ S., 2021, Pour l’intersectionnalité, Paris, Anamosa.
  • LÉPINARD É., SARRASIN O., GIANETTONI L. (dir.), 2021, L’islamophobie au prisme du genre : discriminations, préjugés et représentations en Europe, Lyon, ENS Éditions.
  • LÉPINARD E., 2020, Feminist Trouble: Intersectional Politics in Post-Secular Times, New York, Oxford University Press.
  • LÉPINARD E., LIEBER M., 2020, « VI. Vers une théorie intersectionnelle du genre » dans Les théories en études du genre, Paris, La Découverte, p. 97-109.
  • LEWIS G., 2013, « Unsafe Travel: Experiencing Intersectionality and Feminist Displacements », Signs, 38, 4, p. 869-892.
  • MARZI E., 2013, « Les engagements politico-religieux des femmes musulmanes en Suisse romande », Normes religieuses et genre, p. 267-278.
  • MAZOUZ S., 2020, Race, Paris, Anamosa.
  • MAZOUZ S., 2020, podcast « Les mots de la science », épisode : R comme race: https://theconversation.com/podcast-les-mots-de-la-science-r-comme-race-149399
  • MAZOUZ S., 2017, La République et ses autres : Politiques de l’altérité dans la France des années 2000, Lyon, ENS Éditions.
  • MCCALL L., 2005, « The complexity of intersectionality », Signs, 30(3), p. 1771-1800.
  • MEPSCHEN P., DUYVENDAK J.W., TONKENS E.H., 2010, « Sexual Politics, Orientalism and Multicultural Citizenship in the Netherlands », Sociology, 44(5):962-979. 
  • MOHANTY C. T., 2010 [1986], « Sous les yeux de l’Occident : recherches féministes et discours coloniaux », dansChristine Verschuur (dir.), Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes, Genève, Cahiers genre et développement, 7, Genève, Paris : EFI/AFED, L’Harmattan, p. 171-202.
  • MOHANTY C. T., 2010 [2003], « “Sous les yeux de l’Occident” revisité : la solidarité féministe par les luttes anticapitalistes », dansChristine Verschuur (dir.), Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes, Genève, Cahiers genre et développement, 7, Genève, Paris : EFI/AFED, L’Harmattan, p. 203-214.
  • NASH J., 2011, « Home Truths on Intersectionality », Yale Journal of Law and Feminism, 23, p. 445-470.
  • NASH J., 2008. « Re-Thinking Intersectionality », Feminist Review,89, p. 1-15.
  • NIANG M.-F., 2019, Identités françaises : banlieues, féminités et universalisme, Leiden et Boston, Brill/Rodopi.
  • NIANG M.-F. (entretien avec Audrey Célestine), 2020, « Mariannes Noires : la condition noire au féminin », Esclavages et Post-esclavages, 3, p. 1-11.
  • OYEWUMI O., 2002, « Conceptualizing Gender: The Eurocentric Foundations of Feminist Concepts and the Challenge of African Epistemologies », JENdA: A Journal of Culture and African Women Studies, 2(1), p. 1-9.
  • PARIS M., 2020, « “Contre tous les pouvoirs” :  le militantisme intersectionnel de féministes réunionnaises émigrées en France (années 1960-1970), 20&21. Revue d’histoire, 2, 146, p. 95-107. 
  • PUAR J., 2013 [2007], « Homonationalisme et biopolitique », Cahiers du genre, 1, 54, p. 151-185.
  • PUTSCHERT P., FALK F., LÜTHI B., 2016, « Switzerland and ‘Colonialism without Colonies’. Reflections on the Status of Colonial Outsiders », Interventions. International Journal of Postcolonial Studies, 18, 2, p. 286-302.
  • QUIJANO A., 2007 [2004], « “Race” et colonialité du pouvoir », Mouvements, 3, 51, p. 111-118.
  • STOLER A. L., 2005, « Genre et moralité dans la construction impériale de la race », Actuel Marx, 38, p. 75-101.
  • SULLIVAN S., TUANA N., 2007, « Introduction », dans Race and Epistemologies of Ignorance, Albany, State University of New York Press, p. 1-10.
  • TRUTH S., 1851, « Ain’t I A Woman? »: https://www.nps.gov/articles/sojourner-truth.htm 
  • YUVAL-DAVIS N., 2006, « Intersectionality and feminist politics », European Journal of Women’s Studies, 13(3), p. 193–209.