La Grande Rage de Philippe Hotz

Quand :
20 mars 2018 – 24 mars 2018 Jour entier
2018-03-20T00:00:00+01:00
2018-03-25T00:00:00+01:00
Du 20 au 24 mars.
De Max Frisch, par la Compagnie Slapstick, mise en scène de Michel Fidanza
Réserver
Ma-je-sa 19h / me-ve 20h30

Distribution / production

Traduction
Madeleine Besson
Adaptation
Camille Luscher
Assistant à la mise en scène
Chady Abu Nijmeh
Costumes & création lumières
Gilbert Maire
Régie générale
Cédric Rauber
Administration
Laurence Krieger-Gabor
Photos
Didier Dériaz

Avec Philippe Cohen, Anne-Laure Luisoni, Marco Calamandrei, Véronique Montel, Michel Fidanza et Chady Abu Nijmeh

Production : Cie Slapstick // Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL

Samedi 24 mars: REPRÉSENTATION RELAX

Images et sons

Autour du spectacle

Mardi 20 mars à l’issue de la représentation, rencontre avec le professeur Thomas Strässle, président de la Fondation Max Frisch, et d’autres invité•e•s.
Podium organisé par la Section d’allemand de l’UNIL et le Centre de traduction littéraire de Lausanne

En résonance : la BCU Lausanne site Unithèque et Cinespace

Et la Critique des étudiant·e·s

© Gertrude Fehr © ProLitteris, Zürich

Présentation

Philippe Hotz entre dans une grande colère parce que sa femme vient de retirer sa demande de divorce. Il décide alors de tout quitter pour la Légion étrangère. Avant de partir, et avec l’aide d’une entreprise de déménagement, il met leur appartement sens-dessus dessous et fait scier en deux tous les meubles. S’instaure alors un jeu de la vérité entre mari, femme, amant et maîtresse.

Avec cette pièce satirique, Max Frisch revisite un univers théâtral aux codes certes convenus mais avec une vigueur qui transcende les limites du genre ! On y retrouve ses thèmes de prédilection : l’identité et l’intériorité de l’être, la difficulté à nous extraire des liens qui nous unissent et à nous libérer des représentations que l’on se fait ou que l’on nous impose. D’une incroyable actualité…

Biographie

Michel Fidanza se forme à L’ERAD de Lausanne entre 1964 et 1967. Il joue avec le Théâtre de Carouge dans Capitaine Karagheuz de Louis Gaulis en 1968, participe à la création de La Serrana de José Herrera Petere au Théâtre Pitoëff en 1969 et interprète l’amoureux Léandre dans Le Médecin malgré lui de Molière (1969), trois mises en scène de Philippe Mentha. Il travaille alors principalement au Centre Dramatique de Lausanne jusqu’en 1989, d’abord sous la direction de Charles Apothéloz dans Le Roi nu de Bernard Bengloan et dans Comment Monsieur Mockinpott fut libéré de ses tourments de Weiss (1970). Il y tient plusieurs rôles de commedia dell’arte dans des réalisations d’Angelo Corti. Au CDL, il participe à la création par Michel Grobéty de deux pièces de Louis Gaulis: Le Singulier Combat du chevalier Gaspard au Festival de la Cité en 1977, Les Césars du cirque Suétone à Vidy en 1978. Il travaille aussi avec Martine Paschoud, Séverine Bujard, Michel Voïta et Philippe Mentha, avec qui il a collaboré principalement au Théâtre Kléber-Méleau. En tant que metteur en scène, il monte au Théâtre de Vidy La Nuit des assassins de José Triana (1982), La Savetière prodigieuse de García Lorca (1987), Strip-tease et En pleine mer de Slawomir Mrozek en 1984. À la Grange de Dorigny, Plume d’après Henri Michaux en 1997 et Le Premier d’Horowitz en 2003. Au cinéma, il tient entre autres le rôle de Vogel, l’apprenti flic dans La Lune avec les dents de Michel Soutter (1967) et celui du libraire Isaac Hignou dans Fin de siècle de Claude Champion (1998)

Avec le soutien de Loterie romande, Pour-cent culturel Migros-Vaud, Fondation Ernst Göhner

Billetterie
(tarifs: plein 20 CHF / réduit 15 CHF / étudiant 10 CHF)

Pour les groupes de plus de 10 personnes, merci de nous appeler au 021 692 21 27 et de ne pas passer par le formulaire.

Nom

Prénom

Email

Téléphone

Date

Nombre de places

Carte de réduction ?
nonoui

Merci d'indiquer le nombre pour chaque carte

Votre message (facultatif)