Cinq dans tes Yeux

Quand :
20 novembre 2018 – 25 novembre 2018 Jour entier
2018-11-20T00:00:00+01:00
2018-11-26T00:00:00+01:00
Du 20 au 25 novembre, un va-et-vient entre une fille et un père, la Suisse et l’Algérie, hier et aujourd’hui, archaïsme et modernité.
Réserver

ma 19h / me 20h / je 19h / ve 20h / sa 18h / di 17h

Représentation RELAX le 21 novembre

Distribution

De Ahmed Belbachir
Par la Cie de l’Orange Bleue
Mise en scène
Ahmed Belbachir & Philippe Macasdar
Lumières
Danielle Milovic
Décors et costumes
Mireille Dessingy
Construction décors
Jean-Pierre Wanner
Jeu
Ahmed Belbachir & Anna Budde

Production

Production : L’Orange Bleue
Coproduction : La Grange de Dorigny-UNIL
Soutiens : Ville de Lausanne, Loterie romande
Aide à la tournée: Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature
Tournée 12 et 13 décembre 2018, Neuchâtel – Le Pommier // Mars 2019, Lyon – Théâtre de l’Iris

Autour du spectacle

Samedi 24 novembre à 16h30
Table ronde « Le féminisme dans tous ses états »

Images et sons

© Elise Ribeiro

Présentation

Mathilde emmène son père Abdel en Algérie, terre de leurs ancêtres. Ce voyage est l’occasion d’aborder les grandes questions liées à l’héritage, à la transmission, à l’islam et à la chrétienté dans des dialogues vifs, drôles et touchants. Un va-et-vient entre une fille et son père, la Suisse et l’Algérie, hier et aujourd’hui, archaïsme et modernité. Cinq dans tes yeux est une phrase rituelle que l’on lance en Algérie pour conjurer le mauvais sort ! Le ton de la comédie permet à Ahmed Belbachir de traiter des sujets délicats de l’islam, comme le traitement réservé aux femmes. Par sa double culture, musulmane et chrétienne, l’auteur a été très jeune confronté et interpellé par la nature des rapports entretenus entre les hommes et les femmes. Avec ce spectacle, il a imaginé une fable susceptible de traiter par la fiction, une problématique à la fois ancestrale et d’une brûlante actualité.

Biographie

Né en 1956, Ahmed Belbachir a étudié au Conservatoire de Lyon entre 1979 et 1981. Il a joué et mis en scène de nombreuses pièces en France et en Suisse. Depuis sa sortie du Conservatoire, il a enchaîné les rôles. D’abord avec Carlo Boso, issu du Piccolo Teatro de Milan, puis avec Jacques Weber, Manfred Karge et Matthias Langhoff avec qui il a vécu six années de compagnonnage. Sous leur direction, il a joué à l’Odéon dans Le Prince de Hambourg et interprété Edmond dans Le Roi Lear, créé au Théâtre National de Strasbourg. Il a joué plusieurs fois au festival d’Avignon et plus tard à Nanterre avec Pascal Rambert dans John and Mary (1992). Au Théâtre de Chaillot, il a interprété Banquo dans le Macbeth mis en scène par Katarina Thalbach. Avec Eric Salama, il a joué dans Frankenstein au Théâtre Saint-Gervais dans le cadre du festival de la Bâtie 2008. En 2014, il a joué dans Shitz et dans Cabaret de Anokh Levin, respectivement mis en scène par Hervé Loichemol et Nalini Menamkat à la Comédie de Genève. On l’a également vu dans le rôle-titre d’Othello d’Éric Salama au Théâtre Saint-Gervais où il a été résident, puis Le Violon de Rotschild de Tchekhov, mis en scène par Hinde Kaddir en 2016 à La Comédie de Genève. Ahmed Belbachir est également auteur d’une dizaine de pièces qui ont toutes été représentées notamment au Théâtre de la Poudrière à Neuchâtel, au Petit Théâtre de Lausanne, au Théâtre de Poche à Genève et au Théâtre de Carouge. Il a également été lauréat du Prix de l’aide à l’écriture SSA pour L’Oint d’Algérie (2001), Anna, Jean, l’Amour et les Mathématiques (2002), Le Silence de Katie (2010) et lauréat du Prix du meilleur spectacle de l’année à la biennale de Bienne pour À dos d’éléphant (2002). Plus récemment, il a écrit Madame Plume pour la troupe française Les gens d’ici (2009) et Notre Algérie en co-écriture avec Michel Beretti (2010).

Billetterie
(tarifs: plein 20 CHF / réduit 15 CHF / étudiant 10 CHF)

Pour les groupes de plus de 10 personnes, merci de nous appeler au 021 692 21 27 et de ne pas passer par le formulaire.

Nom

Prénom

Email

Téléphone

Date

Nombre de places

Carte de réduction ?
nonoui

Merci d'indiquer le nombre pour chaque carte

Votre message (facultatif)