Le dieu du carnage

du 22 au 29 octobre 2016

Texte Yasmina Reza
Mise en scène Georges Guerreiro
Par Baraka et Helvetic Shakespeare Company
Scénographie : Christian Gregori
Collaboration artistique : Vincent Babel
Lumières : Jonas Bühler
Costumes: Nathalie Matriciani
Habilleuse: Florence Magni
Maquillages: Katrine Zingg

Avec Marie Druc, Carine Barbey, Valentin Rossier, Vincent Bonillo

Une bagarre entre deux enfants amène leurs parents à se rencontrer afin de régler le conflit. Évidemment, entre adultes éduqués et civilisés, les premières paroles sont aimables et polies. Mais cette politesse hypocrite ne dure pas ; les protagonistes s’enlisent dans un jeu de massacre. Derrière les mots flatteurs, le dieu du carnage commence sa danse endiablée. Tour à tour, les couples Reille et Houillé dévoilent leurs fêlures en s’engageant dans un combat rhétorique qui ne les laisse pas indemnes, mais révèle leur sournoiserie latente, leur cruauté inhumaine. Amour-propre, mauvaise foi, jalousie, fierté : autant de sentiments que Yasmina Reza met en exergue dans cette pièce avec un cynisme délectable. Elle pointe du doigt les convenances, les masques, la superficialité des échanges, et cette sauvagerie (in)humaine qui s’esquisse derrière ces bonnes manières, sous le crayon subtile du dieu du carnage.

Coproduction : Baraka / Théâtre de l’Orangerie