Orgie

Quand :
19 mars 2020 – 21 mars 2020 Jour entier
2020-03-19T00:00:00+01:00
2020-03-22T00:00:00+01:00
Pour des raisons indépendantes de notre volonté, le spectacle « Orgie » est annulé pour cette saison 19-20.
Un autre projet de Jean-Michel Potiron sera présenté.
Réserver

Horaires

je 19h / ve 20h / sa 18h

Distribution

De
Pier Paolo Pasolini
Mise en scène
Jean-Michel Potiron
Par
le Théâtre à Tout Prix

Avec :
Eva Courgey
Mathieu Dion
Géraldine Dupla

Création sonore
Léon Jodry
Costumes
Nadia Genez
Scénographie
Pia De Compiégne
Direction technique & lumière
Julien Barbazin

Production

Théâtreàtoutprix Besançon
Coproduction
Théâtre de Morteau (F)

Autour du spectacle

Images et sons

Présentation

Orgie est l’histoire d’un couple vivant une relation sado-masochiste violente, et il en revendique le droit. Aspiration à la liberté, à la vie? Ou transgression? La pièce entière est un plaidoyer du droit à la différence, à toutes les différences. Et seule la poésie de Pasolini permet d’interroger ainsi les rapports de pouvoir et de soumission, l’hypocrisie et les contradictions de notre société dans ses retranchements à la fois intimes et politiques. Autant d’espaces de liberté à explorer au théâtre.

Même si la douleur et la honte nous ont rendus un peu plus expérimentés en ce qui nous concerne, et en ce qui concerne l’innaturalité atroce de ce monde,
nous sommes toujours comme les autres, ceux qui utilisent les mots comme des somnambules
(ou comme des larves sorties de la tombe et étourdies par le soleil). Notre chair est une énigme qui s’exprime comme une énigme.
Mais nos mots, maintenant, sont de pauvres sons qui ne disent rien sinon que la vie recommence…

Extrait de Orgie, Pier Paolo Pasolini

Biographie

Comédien et metteur en scène, Jean-Michel Potiron fonde la Cie Le Théâtre À tout Prix à Besançon en 1989. En 1995, il présente Andromaque, son premier spectacle au Théâtre La Grange de Dorigny.
Né en 1964, directeur d’une compagnie théâtrale indépendante, metteur en scène associé à l’Espace Scène Nationale de Besançon de 1991 à 1999, de séjour au Théâtre de la Cité Internationale de Paris en 1994, au Théâtre-École d’Art Dramatique de Moscou en 1998, associé à l’Académie Expérimentale des Théâtres de Paris à l’occasion du Laboratoire européen de mise en scène sur l’œuvre de Pier Paolo Pasolini à Paris et à Bruxelles en 1999, comédien, Jean-Michel Potiron a notamment mis en scène : Le monte-plats de Harold Pinter (1991), Kiki l’indien de Joël Jouanneau (1993-1994), Violences Corps et Tentations de Didier-Georges Gabily (1995), Andromaque de Jean Racine (1995), Aglavaine et Sélysette de Maurice Maeterlinck (1997), Hercule Furieux de Sénèque (1999).
En 2001, il opère un changement radical dans sa manière de fonctionner. Tout en persévérant dans son travail de création, il explore, dans tous les azimuts, une autre manière de rencontrer le public. En 2004, il organise Les Orphéades à Besançon, un Marathon de lectures publiques sur l’Art par treize artistes de Franche-Comté.
Le public romand a découvert Jean-Michel Potiron et son spectacle Protesto solo inutile pour une culture qui cultive ! à la Grange de Dorigny en 2006, au Festival de la Cité en 2007 et dans des appartements lausannois. En 2008, il revient à la Grange pour créer Le dernier des dériveurs, un spectacle à travers toute l’œuvre de Guy Debord.
En résidence durant 3 ans, de 2009 à 2012 à La Grange de Dorigny-UNIL autour du thème « Qu’est ce que la guerre ? », il interroge le bien et le mal, l’homme et l’animal et confronte la réflexion universitaire à la pratique artistique avec le spectacle La guerre, notre poésie, créé en mars 2012 dans le cadre des festivités organisées pour les 20 ans de programmation de La Grange. L’aventure a abouti à une publication éponyme (PPUR et Antipodes).