Recherche

Résister à l’obsolescence humaine dans un monde disrupté par les machines

Le Future Skills LAB héberge un projet de recherche UNIL-EPFL (CROSS) qui vise à identifier les compétences qui permettront aux humains de résister à l’avancée de machines.

Ce projet démarré en 2019 fournit des informations importantes pour la discussion politique sur la manière dont les robots affectent le marché du travail. Plusieurs estimations de l’impact des robots existent déjà, mais elles reposent sur de simples analyses des tâches que les robots peuvent effectuer et ne traitent pas du multitâche. Notre projet a pour objectif de mieux comprendre l’impact du multitâche sur les chances d’exécution de travaux par des robots. Nous avons également pour objectif de développer un calculateur de la résilience humaine permettant d’évaluer la probabilité de perdre son emploi au profit de robots, ainsi que la voie à suivre pour améliorer sa résistance.

Au-delà, le projet a des répercussions importantes à la fois en économie et en robotique et intelligence artificielle. En économie, nous allons élargir l’approche existante pour modéliser les tâches sous forme de groupes de tâches et introduire une étape supplémentaire qui spécifie les tâches que les personnes peuvent exécuter en fonction de leurs capacités. En robotique, nous produirons une méthode permettant d’identifier et de mesurer les capacités des robots et de l’intelligence artificielle en relation avec les emplois humains. Nous étudierons en quoi des incitations économiques pourraient stimuler le développement futur de différents types de robots.

Les résultats de ce projet fourniront également une base solide à une future étude interdisciplinaire plus vaste sur la manière dont les humains, les logiciels intelligents et les robots physiques vont de plus en plus travailler ensemble à l’avenir.

Le projet de recherche est placé sous la direction académique des professeurs Rafael Lalive, UNIL (HEC) et Dario Floreano, EPFL (Robotics).