Le développement

Toutes les fourmis débutent leur vie comme œuf. Le sexe de l’individu va dépendre de la fécondation de l’œuf. Avant la ponte, un œuf fécondé évoluera en femelle (ouvrière ou reine), un œuf non fécondé deviendra un mâle. Pour les femelles, l’évolution en ouvrière ou en reine dépend des conditions du milieu, essentiellement de la qualité et quantité de nourriture.

Couvain et ouvrière de Temnothorax nylanderi

Les stades de développement

Les oeufs sont pondus par les reines. Ils sont ovoïdes de couleur blanche. Ils sont soignés par les ouvrières qui les nettoient régulièrement pour éviter l’apparition de moisissures.

A leur éclosion, les œufs donnent naissance à de toutes petites larves sans pattes ni yeux. Ces larves dépendent entièrement des ouvrières pour leur survie. Elles sont nourries par ces dernières et sont régulièrement déplacées dans la fourmilière pour les installer dans les zones avec les meilleures conditions de température et humidité nécessaires à leur croissance. Les larves grandissent par mues successives, passant par trois à  cinq stades selon les espèces.

A la fin de leur développement larvaire, elles se métamorphosent en nymphes. Chez certaines espèces, ces nymphes restent nues (Myrmicinés) alors que chez d’autres elles sont enrobées dans un cocon de soie tissé par la larve (Formicinés). Ce cocon (bien visible) est souvent appelé par erreur « œuf de fourmi ». Les nymphes sont ne se nourrissant plus. Elles muent une dernière fois pour devenir des insectes adultes. A sa « naissance », la fourmi a atteint sa taille définitive et ne grandit plus . Le développement complet, de l’œuf à l’adulte, prend plusieurs semaines.

Œufs, larves et nymphes sont réunis sous le terme de couvain.

L’espérance de vie

Les ouvrières vivent de quelques mois à deux-trois ans maximum. Les reines ont une durée de vie nettement plus longue, pouvant atteindre plus de 20 ans. Les mâles sont les grands perdants, avec une vie de quelques semaines seulement, le temps des vols nuptiaux.