Data Management Plan

Depuis fin 2017, le FNS exige la rédaction d’un Data Management Plan (DMP) pour tous les projets de recherche et les subsides de carrière (Ambizione, PRIMA, Eccellenza).

Ce DMP n’est pour l’instant pas pris en compte dans l’évaluation, mais le déblocage d’un subside est conditionné à la remise d’un DMP « plausible ». Par ailleurs, le DMP à soumettre avec le projet est considéré comme provisoire. Il peut évoluer tout au long d’un projet et la version « définitive » doit être remise au terme du projet.

Le DMP implique de mener une réflexion sur différents aspects de la conduite d’un projet, allant de la récolte des données et des droits associés, à leur sauvegarde le temps du projet, et à la pérennisation des résultats de la recherche. Pour les disciplines de la Faculté des lettres, cette réflexion peut varier en fonction du type de données concerné: texte ou images, et en fonction de leur organisation (nécessité de construire une base de données etc.). Il convient donc d’anticiper cette réflexion, avec l’aide de spécialistes qui sont à disposition (voir les adresses dans la colonne de droite).

Pour des projets travaillant sur des données sensibles (au sens de la loi fédérale sur la protection des données, art. 3), il est nécessaire de prendre contact bien à l’avance avec le Centre Informatique, afin d’établir une solution adaptée à la nature des données.

Pour des projets impliquant des bases de données, les requérants sont priés de prendre contact avec le DASCH, au moins un mois avant la date de dépôt de la requête.

Actualités au sujet du DMP en Faculté des lettres