Histoire de la musique – Le romantisme musical I ANNULÉ

Olivier Gilliéron, maître d’enseignement à la Haute Ecole de musique de Lausanne (HEMU)

NOUVEAU! – L’expression «musique romantique» désigne un courant musical qui domine l’Europe depuis les premières œuvres de Schubert (1797-1828) jusqu’à la Première Guerre mondiale. Période aimant les extrêmes, le romantisme conduit Wagner à concevoir une Tétralogie – un cycle d’opéras nécessitant quatre soirées – comme Chopin à multiplier les pièces brèves. Si les genres pratiqués durant l’époque romantique sont essentiellement ceux de l’époque classique (sonate, symphonie, concerto, opéra, etc.), leurs proportions tendent à prendre de l’ampleur. Les effectifs orchestraux connaissent souvent une évolution dans ce même sens. Le piano est privilégié au point de devenir, selon maints chroniqueurs de ce moment, le roi des instruments. La virtuosité connaît de nouveaux développements. Mais c’est surtout du point de vue esthétique que le romantisme se distingue: une esthétique du sentiment, de l’émotion et de la quête de l’absolu.

Durant les quatre rencontres, nous développerons les thèmes suivants:

  • Le romantisme
  • Le lied
  • La pièce brève pour piano
  • Le poème symphonique
  • Le drame musical de Wagner
  • La réaction néoclassique
  • Vienne et les derniers feux du postromantique

Dates
lundis 16, 23, 30 mars et 6 avril 2020 I ANNULÉ
Heures
de 8h45 à 10h15
Lieu
Lausanne –  Espace Riponne (1er étage), place de la Riponne 5
Prix
125 fr. (150 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus
S’inscrire.