Informations aux chercheurs

chercheurLa Convention délègue au Conseil de coordination scientifique le rôle d’établir des préavis sur les projets déposés et de coordonner les recherches dans le Vallon de Nant. Ce préavis est nécessaire, pour tous les projets et chercheurs ; il précède toute délivrance d’autorisation du Service faune, forêt, nature du canton. Ce dernier tiendra compte des conditions formulées dans le préavis donné par le Conseil de coordination et communiquera ensuite directement l’autorisation au requérant (la procédure a été simplifiée et ne requiert plus le dépôt séparé d’une demande d’autorisation auprès du canton).

Par contre, le dépôt de la demande auprès du Conseil de coordination scientifique est pour les chercheurs académiques une condition sine qua non pour la délivrance de l’autorisation cantonale.

 Ce n’est qu’une fois obtenu ces deux niveaux d’autorisations (Conseil et Etat de Vaud) que les chercheurs peuvent débuter leur projet sur le terrain. Seule l’autorisation cantonale a valeur légale. 
Les demandes auprès du Conseil de coordination scientifique peuvent être déposées en tout temps, en tenant compte des deux délais annuels suivants :

  • 1er octobre pour l’année civile suivante
  • 1er février pour les travaux dans la même année civile

ATTENTION – Les dossiers arrivés après ces dates sont traités dans la phase suivante, c’est à dire pour l’année civile suivante si arrivés après le 1er février.

Sachant qu’il faut compter plusieurs semaines entre le délai de février et la fin des démarches auprès du conseil et du canton, et compte tenu des contraintes saisonnières dans le Vallon, les dépôts de demande au 1er octobre précédant sont encouragés.

 Le Conseil vous suggère d’évaluer a priori la nécessité de mener vos recherches dans la Réserve ; la zone adjacente de La Vare / Anzeindaz est aussi proposée ;  ne bénéficiant pas d’un statut de protection, elle est d’un accès plus aisé, tout en restant proche du Vallon de Nant et de ses facilités (labo du chalet de Nant, etc.). Si vous concluez à la nécessité de mener des recherches dans la Réserve, il faut produire un argumentaire et le justifier (voir le formulaire de demande).

Les interventions doivent répondre à deux critères essentiels :

  • le respect des écosystèmes présents
  • le respect visuel du paysage.

Les projets les mieux reçus sont les moins intrusifs, les moins marquants pour l’environnement et les plus discrets par rapport au public visiteur du Vallon. Cette dernière dimension est jugée très importante par le Conseil pour le respect du statut de la Réserve et de ses différentes catégories de visiteurs.

Votre projet cadre avec ces principes ?

Prenez connaissance de la directive ci-dessous et remplissez le formulaire de demande, à communiquer ensuite à coordin-nant@unil.ch dans les délais mentionnés ci-dessus.

Rappel des principales restrictions pour le public qui accède au Vallon, et donc également pour les chercheurs :

  • les chiens doivent être tenus en laisse
  • les vélos sont interdits, les véhicules motorisés sont interdits
  • le ski pratiqué en dehors d’itinéraires balisés est interdit
  • la chasse est interdite
  • la cueillette des plantes est interdite
  • le camping est interdit.