Charles-Albert Cingria est un des auteurs les plus inclassables et les plus novateurs de Suisse romande. Tout comme la majorité de ses manuscrits, son fonds iconographique est conservé au Centre de recherches sur les lettres romandes de l’Université de Lausanne. Y figurent aussi bien des photographies qui viennent illustrer l’univers familial et social dans lequel Cingria a grandi, que des images en relation avec les voyages qu’il a effectués pendant sa jeunesse, ou accompagnant des oeuvres en gestation.

Né et mort à Genève, issu d’une famille cosmopolite, Charles-Albert Cingria (1883-1954) compte parmi les figures marquantes des lettres romandes du XXe siècle. Dans le pays où il est né, il a fait partie du cercle des auteurs les plus exigeants et les plus originaux, tout près de Ramuz, à qui il était lié d’une solide amitié. En France, Jean Paulhan, qui le tenait en haute estime, lui a ouvert les colonnes de La Nouvelle Revue française, dont il a été un collaborateur aussi constant qu’imprévisible.

La majeure partie des archives de Cingria est conservée au Centre de recherches sur les lettres romandes de l’Université de Lausanne. Les manuscrits, en grand nombre, sont à la base des travaux pour la mise au point d’une édition critique des Œuvres complètes de l’écrivain, en cours de parution aux Editions de L’Age d’homme. Mais le Fonds Cingria comprend aussi une abondante iconographie jointe à des documents photographiques appartenant à la Bibliothèque cantonale et universitaire. Ce fonds, 120 tirages et 100 plaques de verre, a été numérisé entre janvier 2008 et septembre 2009 avec l’aide de Memoriav et de l’Institut suisse de la conservation de la photographie (ISCP).

Daniel Maggetti, directeur du Centre de recherche sur les lettres romandes (CRLR)

Vagabondages avec Charles-Albert Cingria

Pour illustrer la richesse des archives Cingria, tant du côté des manuscrits que de celui de l’image – photographies, gravures, dessins –, Natalia Gadzina a tourné Vagabondages avec Charles-Albert Cingria. Initiation à un univers aux multiples facettes, ce film donne à voir la personnalité, la trajectoire et l’œuvre d’un artiste hors du commun, dont il épouse l’envie de liberté et le goût de l’air du large. Une telle réalisation, exemplaire pour la valorisation du patrimoine écrit et iconographique, devrait servir de modèle et inaugurer une série qui rendrait accessibles les archives d’écrivains, en en révélant les attraits et l’actualité.



Base Cingria (255 records)

Les commentaires sont fermés.