50 ans de Temps présent : dans les coulisses du web-doc

Nouveauté: nous proposons sur notre site « Pour une histoire élargie de la télévision en Suisse » une série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent ».

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne et de professionnels de télévision.

Ce deuxième article de la série retrace l’élaboration du web-documentaire et valorise les témoignages de ses conceptrices et concepteurs.

« 50 ans de Temps présent: dans les coulisses du web-doc », par Roxane Gray, mai 2019.

L’équipe du web-documentaire à la soirée d’anniversaire de Temps présent. De gauche à droite : Andrew Robotham, Mathilde Sibellas, Alberto Silini, Gabrielle Duboux, Roxane Gray, Julie Gaudio, Jessica Chautems, Nathalie Pignard-Cheynel et Annik Dubied. Copyright RTS.

 

Le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent a généré des collaborations fructueuses entre la RTS, l’Université de Lausanne (Unil) et l’Académie du Journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM). L’équipe du web-doc est revenue dans les médias sur cette expérience fructueuse. Florilège.

Lire l’article.

 

Série d’articles sur les 50 ans de Temps présent

Nouveauté: nous proposons sur notre site « Pour une histoire élargie de la télévision en Suisse » une série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent ».

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne (UNIL) et de professionnels de télévision.

Le premier article présente le web-documentaire sur les 50 ans du magazine réalisé par la RTS, l’UNIL et l’Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM).

« 50 ans de Temps présent (1). Le web-documentaire « Temps présent : 50 ans de l’autre côté de l’écran », par l’équipe historienne du web-doc, avril 2019.

 

A l’occasion des 50 ans du plus ancien magazine d’information de la RTS, Temps présent, notre équipe a participé à la réalisation d’un web-documentaire sur l’histoire de l’émission. Retour sur une collaboration fructueuse avec la RTS et l’AJM.

Lire l’article.

L’équipe historienne du web-doc dans l’Uniscope

Le journal l’Uniscope consacre dans son édition d’avril-mai 2019 une double page au travail accompli par l’équipe historienne de l’Unil pour la réalisation du web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent.

Mis en ligne sur le site du magazine le 11 avril dernier, ce web-documentaire a bénéficié de l’expertise acquise par Jessica Chautems, étudiante en Master en humanités numériques et en histoire et esthétique du cinéma, et Gabrielle Duboux, étudiante en bachelor en histoire et en histoire et esthétique du cinéma.

Guidées par le Professeur François Vallotton et sa doctorante Roxane Gray, ces deux étudiantes ont épluché les classeurs de production de Temps présent, visionné ses dizaines de reportages et élaboré de nombreux entretiens avec des anciens et actuels membres du magazine. Un travail de longue haleine lancé en juillet 2018 qui est à la base de la structure thématique du web-doc.

Les deux étudiantes Gabrielle Duboux et Jessica Chautems et la doctorante en histoire Roxane Gray ont exploré l’évolution de l’émission cinquantenaire Temps présent. F. Imhof © UNIL

 

Jessica Chautems, Gabrielle Duboux et Roxane Gray relatent cette belle expérience pour l’Uniscope et reviennent sur les différentes étapes de leur travail, des recherches en archives à la rédaction des textes en passant par la récolte des témoignages.

 

Temps présent fête ses 50 ans!

Le web-documentaire consacré aux 50 ans de Temps présent est officiellement en ligne sur le site de l’émission.

Découvrez le produit du travail historique et journalistique mené en collaboration avec les sections d’histoire et d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne et l’Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM) et agencé par deux spécialistes de la réalisation numérique.

Durant cinquante ans, le magazine de télévision a suivi, diffusé et représenté les mutations et transformations de la société suisse romande. Nous avons souhaité déplacer notre regard du contenu des émissions à la production du magazine et faire découvrir les coulisses de Temps présent.

Julie Gaudio, Alberto Silini, Jessica Chautems, Gabrielle Duboux, Roxane Gray et Mathilde Sibellas réuni·e·s devant les archives papier de Temps présent. Copyright RTS/Anne Kearney.

 

Cinq éclairages sur la question sont présentés dans ce web-documentaire : les mythes helvétiques, la place des femmes dans le magazine, les tournages à l’international, le rôle dévolu à la création ainsi que le journalisme d’investigation. Chaque thématique rend attentif aux ressemblances, décalages ou divergences qui ont jalonné les relations entre Temps présent et la Suisse romande. Chaque thème peut également être vu comme une petite histoire de la production du magazine qui met en évidence les constantes, tournants ou ruptures qui ont contribué à l’évolution des pratiques professionnelles du magazine.

Découvrir ce web-documentaire.

L’émission spéciale pour le demi-siècle du magazine sera diffusée le 18 avril 2019, à 20h10, sur RTS Un.

Claude Goretta s’en est allé

Le cinéaste genevois Claude Goretta est décédé le 20 février 2019 à Genève, à l’âge de 89 ans. En 1958, le réalisateur débute sa carrière à la Télévision Suisse Romande (TSR) et tourne des reportages pour l’émission Continents sans Visa. Dix ans plus tard, il est l’un des membres fondateurs du Groupe 5 et réalise, dans ce cadre, Le Fou en 1970 et L’Invitation en 1973, film qui remportera le Prix du Jury au Festival de Cannes. Le cinéaste, producteur et scénariste poursuit sa carrière entre la Suisse et la France où il tourne notamment avec Isabelle Huppert, Nathalie Baye et Gérard Depardieu.

En 2011, le Festival international du film de Locarno rend hommage à Claude Goretta et lui décerne un Léopard d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre. La Cinémathèque suisse consacre, la même année, une large rétrospective au réalisateur qui – entre documentaires, reportages, téléfilms et longs-métrages de fiction – a pratiqué, sans distinction, tous les genres de la création audiovisuelle.

« Le cinéaste genevois Claude Goretta est décédé », RTS Culture, 21 février 2019.

« Décès de Claude Goretta : le directeur de la Cinémathèque suisse Frédéric Maire évoque le style du réalisateur suisse », Play RTS, 21 février 2019.

« Claude Goretta: un cinéaste proche des humbles selon Frédéric Maire », La Liberté, 21 février 2019.

Voir le portrait de Claude Goretta sur la plateforme « Le Groupe 5 : nouvelle vague romande ».

Ecouter l’entretien de Claude Goretta sur Cinémémoire.ch.

Hommage au réalisateur Yves Yersin

Le réalisateur suisse Yves Yersin est décédé le 15 novembre 2018. La Cinémathèque suisse et la RTS lui rendent hommage et retracent la carrière du réalisateur, entre télévision et cinéma.

Etudiant à l’Ecole de photographie de Vevey, Yves Yersin touche à tous les genres. Il débute avec une série de documentaires et de films ethnographiques puis réalise des court et long métrages pour le cinéma. Sa fiction documentaire pour le film Quatre d’entre elles lui vaut une première sélection à la Semaine de la critique à Cannes en 1968.

Réalisateur pour la Télévision Suisse romande, il rejoint en 1971 le Groupe 5 aux côtés de Claude Goretta, Alain Tanner, Jean-Louis Roy et Michel Soutter. Yves Yersin participe également au développement des structures de formation à l’audiovisuel en Suisse et fonde le Département Audiovisuel de l’Ecole d’Art de Lausanne DAVI (connu aujourd’hui sous le nom de l’ECAL). Il réalise en 2013 le documentaire Tableau noir qui lui vaudra une mention spéciale du jury au Festival de Locarno.

 

« Yves Yersin, réalisateur des petites fugues, est décédé », RTS Culture, 20 novembre 2018.

« Les journées de Soleure honoreront Yersin », Le Matin, 11 décembre 2018.

« Yves Yersin: une dernière fugue », Frédéric Maire,Cinémathèque suisse, 19 novembre 2018.

Visionner l’entretien « Yves Yersin, l’alchimiste du cinéma » mené par Frédéric Maire pour Films Plans Fixes.

Consulter le grand format sur « Yves Yersin, l’artisan-cinéaste qui prenait son temps » sur RTS Culture.

Visionner sur le site des archives de la RTS quelques extraits des émissions réalisées par Yves Yersin pour la Télévision Suisse Romande.

 

Les réalisateurs face à la TSR: le projet d’émission Périscope (1976-1977)

Le dernier article de notre équipe:

« Les réalisateurs face à la TSR : le projet d’émission Périscope (1976-1977) », par Roxane Gray, septembre 2018.

Cet article s’inspire d’une réflexion amorcée dans le cadre de l’école d’été Métis 2018 « Culture de masse : nouvelles approches, nouveaux enjeux (XIX-XXIe siècles) » qui s’est déroulée à Versailles du 3 au 7 septembre 2018.

6 octobre 1971 : Grève d’un jour à la TSR, Histoire de la TSR. ch.

 

Au tournant des années 1970, les réalisateurs de la Télévision Suisse Romande (TSR) font face à une modernisation des normes de production et à de nouvelles logiques de management. Ces professionnels proposent néanmoins de nouvelles méthodes et organisations du travail, plus propices aux formes d’expression qu’ils défendent.

Retour sur le projet d’émission Périscope présenté en 1976 à la TSR par dix de ses réalisateurs.

Lire notre article.

Quelques réflexions sur la télévision, Jean-Jacques Lagrange

« Quelques réflexions sur la télévision, Jean-Jacques Lagrange »

Par Roxane Gray, mars 2018.

 

A l’issue de la votation contre No Billag, le réalisateur Jean-Jacques Lagrange livre quelques réflexions sur les évolutions de la Télévision Suisse Romande. Ce pionnier de la télévision met en parallèle les premières années d’existence du média et le tournant que ses professionnels vivent aujourd’hui: après la création de la télévision en 1954, il s’agit maintenant de la réinventer.

Lire l’article sur ce site.

Publication sur Claude Goretta, un ancien du Groupe 5

La journaliste suisse-allemand Martin Walder publie ce mois d’août un livre sur Claude Goretta, cinéaste genevois qui a participé à la fondation du Groupe 5 à la fin des années 1960.

Cette équipe composée également des réalisateurs Alain Tanner, Jean-Louis Roy , Michel Soutter et Jean-Jacques Lagrange a pour ambition de produire des films indépendants. Plusieurs travaillent également pour la télévision publique, une proximité qui leur permet d’établir un contrat de coproduction avec la Télévision suisse romande.

Le Groupe 5 est l’une des manifestations de la porosité des sphères du cinéma et de la télévision suisses, une thématique que la thèse en cours de Roxane Gray développe dans le cadre de notre projet, « Pour une historie élargie de la télévision en Suisse ».

Claude Goretta et Maurice Garrel sur le tournage du téléfilm Vivre ici, en 1969. [Fonds archives photos RTS]

 

Lire l’article du Temps du 13 août dernier qui annonce l’ouvrage de Martin Walder.

Le portail dédié au Groupe 5 sur le site de la RTS.

 

 

 

De la pellicule au numérique : la sauvegarde des archives audiovisuelles

L’émission radiophonique « Les échos de Vacarme » diffusée sur la RTS du 19 au 23 juin dernier a consacré cinq reportages aux atouts et défis que pose la mémoire numérique. La sauvegarde des archives audiovisuelles est au coeur du sujet « Sauvé par le digital ». Jean-Jacques Lagrange, réalisateur à la Télévision Suisse Romande et désormais consultant pour la numérisation des sources audiovisuelles, accompagné de Didier Bufflier, technicien de numérisation, présentent le travail de conservation et de restauration des archives audiovisuelles.

 

Ecouter le podcast sur le site de la RTS.

Parcourir le site de la Fonsart pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine audiovisuel de la RTS