L’EPFL a 50 ans : l’audiovisuel pour l’enseignement

L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) fête en 2019 ses 50 ans. Pour l’occasion, l’EPFL a ouvert les 14 et 15 septembre les portes de son campus à Ecublens. Eugénie Constantin et Michael Wagnières, deux étudiant·e·s de la section d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne supervisé·e·s par le Prof. Olivier Lugon, ont participé à cet anniversaire et réalisé plusieurs documentaires et interviews sur la thématique « L’audiovisuel pour l’enseignement ».

Le réalisateur retraité de la Télévision Suisse Romande, Jean-Jacques Lagrange, ainsi que Marcel Lucien Goldschmid, fondateur de la chaire de Pédagogie et didactique de l’EPFL, sont revenus sur leur travail pionnier autour des dispositifs audiovisuels qui ont contribué à moderniser les méthodes d’enseignement.

 

En savoir plus sur « L’audiovisuel pour l’enseignement » sur le site de l’EPFL.

Exposition : Un siècle de Comptoir suisse

Le projet « Le Syndic, la vache et le verre de blanc. Un siècle de Comptoir suisse à Lausanne » soutenu par le programme Agora souhaite apporter un éclairage scientifique sur l’histoire du Comptoir suisse. Les deux directrices du projet, Claire-Lise Deblüe et Anne-Katrin Weber, avec la collaboration du Prof. Olivier Lugon, dévoileront en septembre 2019 l’extraordinaire patrimoine iconographique lié au Comptoir à travers un site internet et une exposition. Celle-ci se tiendra du 14 au 29 septembre 2019 à la Place de l’Europe à Lausanne.

Comptoir suisse, 1920, Archives cantonales vaudoises, Fonds de la Société coopérative du Comptoir suisse, photographe inconnu.

 

Plus d’informations sur le programme d’activités et les divers évènements sur le site internet du projet.

Découvrez les nombreuses images d’archives du Comptoir suisse et suivez les préparatifs de l’exposition sur Facebook et Instagram.

Les mutations du télévisuel en Suisse dans le long XXe siècle

Couverture d’un ouvrage de jeunesse de J. Pithon paru en 1949 aux éditions Payot. Le cours permettra en effet de s’interroger sur les représentations de la télévision dans les oeuvres fictionnelles.

Pour cette rentrée universitaire, le prof. François Vallotton propose un cours annuel de Master intitulé « Les mutations du télévisuel en Suisse dans le long XXe siècle : acteurs, dispositifs et imaginaires sociaux ». Cet enseignement souhaite revisiter les transformations multiples et constantes que la télévision a traversées depuis son émergence. Grâce à sa perspective historique, le séminaire permettra de reconsidérer l’idée selon laquelle le petit écran tendrait à disparaître.

Comme le dit François Vallotton, « en mettant l’accent sur la notion de télévisuel, [ce cours entend] ainsi mettre à distance une approche portant exclusivement sur le cadre institutionnel et programmatique de «la» télévision pour prendre en compte le large spectre des acteurs investis dans une réflexion et une expérimentation des potentialités de la communication et vision à distance ».

La formule se déclinera entre théorie, conférences d’invité.es, lectures et recherches personnelles.

 

 

Parution: Loin des yeux… le cinéma.

Le volume « Loin des yeux… le cinéma. De la téléphonie à Internet : imaginaires médiatiques des télécommunications et de la surveillance » est récemment paru aux éditions de l’Âge d’homme. Dirigé par les historiens du cinéma Alain Boillat et Laurent Guido, l’ouvrage interrogent les liens complexes entre le 7e art et les technologies de la communication.

Présentation:

L’ouvrage se présente comme une somme d’études consacrées à la représentation (audio)visuelle des télécommunications dans l’histoire du cinéma, des premiers temps aux séries télévisuelles contemporaines, c’est-à-dire à la manière dont le médium cinématographique exploite (sur le plan narratif et esthétique) et réfléchit (sur) des usages a priori différents d’autres médias (avec lesquels il noue toutefois certaines parentés). Téléphonie (fixe et mobile), radiophonie, télévision, télésurveillance et Internet (skype) sont examinés à travers l’image qu’en donnent les productions filmiques américaines, européennes ou japonaises, dans des genres divers (romance, thriller, horreur, science-fiction, etc.). L’approche diachronique et le vaste corps considéré permet d’inscrire les discours actuels sur le numérique dans une histoire longue, et de réhabiliter l’importance de la dimension sonore dans les études cinématographiques.

Ces femmes qui ont fait la TSR

En 2016, le documentaire Et la femme créa Hollywood sélectionné au Festival de Cannes dévoile au grand public l’existence de figures emblématiques du cinéma américain passées sous silence. Les réalisatrices Julia et Clara Kuperberg, qui ont collaboré avec l’historienne Ally Acker, racontent le travail des femmes cinéastes aux débuts d’Hollywood puis leur rejet brutal du système de production à partir des années 1920.

La RTS s’inscrit dans la même veine et rend à son tour hommage à quelques figures féminines du petit écran entre les années 1950 et l’an 2000. Les archives de la RTS consacrent en effet un grand format à « Ces femmes qui ont fait la TSR ». Quatre chapitres dressent les portraits de 14 femmes ayant travaillé pour la Télévision Suisse Romande en tant que journalistes, productrices ou animatrices. Pionnières, frondeuses, expertes ou novatrices, elles ont su imposer leur ton, leur style et leurs idées dans un bastion traditionnellement masculin.

Cet hommage, illustré par des photos d’archives et extraits d’émissions, se veut non exhaustif. « Des autres, nombreuses, on a presque perdu la trace ». Une affirmation qu’une collaboration avec des historien.ne.s pourrait peut-être contredire.

 

 

 

Podcast: Les débuts du petit écran au Comptoir suisse

Le média en ligne de la fonction publique, La Gazette, propose depuis mars 2019 une chronique audio mensuelle « Arrêt sur images : dans les archives du Comptoir suisse ». Dans cette série de mini-podcasts, des spécialistes décrivent une image de leur choix tirée des Archives Cantonales Vaudoises (ACV). Pour ce troisième épisode diffusé dans La Gazette du 28 mai 2019, notre collègue Anne-Katrin Weber, historienne de la télévision, fait la lumière sur les débuts fulgurants du petit écran et sa promotion au Comptoir.

Le siècle d’histoire du Comptoir suisse est au coeur du projet de recherche « Le Syndic, la vache et le verre de blanc. Un siècle de Comptoir suisse à Lausanne » mené à l’Université de Lausanne par Claire-Lise Debuë, Anne-Katrin Weber et le Professeur Olivier Lugon. Dans le cadre de ce projet participatif et multimédia, une série d’ateliers de médiation scientifique a été donnée pour le Secondaire II d’avril à juin 2019 et une exposition aura lieu à Lausanne du 14 au 29 septembre 2019 sur la Place de l’Europe.

 

Photo : Groupement officiel des photographes du Comptoir suisse (Droits réservés), 1951. Fonds de la Coopérative du Comptoir suisse, Archives cantonales vaudoises.

 

Ecouter les épisodes 1 et 2 de la chronique « Arrêt sur image: dans les archives du Comptoir suisse ».

Visiter les pages Facebook et Instagram du projet « Le Syndic, la vache et le verre de blanc. Un siècle de Comptoir suisse à Lausanne ».

Histoire des médias: une sélection de podcasts

Nous relayons régulièrement sur notre blog des épisodes d’émissions radiophoniques d’histoire telles que la romande Histoire vivante et la française La Fabrique de l’histoire, bien connues du public.

Il existe bien d’autres radios, notamment web, qui s’intéressent aux sciences historiques. On peut citer Paroles d’histoire, Storia Voce, La Marche de l’histoire, Passions médiévistes ou encore l’émission québécoise Aujourd’hui l’histoire.

Français et Françaises écoutant à la radio une allocution de l’amiral Darlan, vice-Premier ministre de Vichy, en mai 1941. Cf. Radio Vichy vous parle.

Dans ce billet, nous proposons un florilège de podcasts ayant trait à l’histoire des médias et de la communication. En désordre et sans exhaustivité :

Pour aller plus loin, écouter Les émissions d’histoire à la radio, par La Marche de l’histoire du 28 juin dernier. On peut notamment y entendre Céline Loriou qui prépare une thèse sur les émissions d’histoire diffusées à la radio depuis 1945 et qui a publié plusieurs textes à ce sujet.

Bonne écoute!

Les femmes à la SSR: l’histoire d’une inégalité

Trop longtemps oubliées dans la mémoire collective et négligées dans les récits de l’histoire de la télévision ou du cinéma, les femmes ont pourtant toujours collaboré à la production audiovisuelle. Quelques initiatives tendent aujourd’hui à leur redonner la place qui leur est destinée dans l’histoire des médias.

A l’occasion de la grève des femmes de Suisse qui s’est déroulée le 14 juin dernier, la SSR a porté son attention sur l’histoire de ses collaboratrices. Les deux archivistes de la SSR, Irène Benz et Heidi Lüdi, ont déniché dans leurs fonds quelques contrats et documents iconographiques témoignant du statut particulier des premières professionnelles de radio et de télévision en Suisse et des inégalités qu’elles ont subies depuis la création de la SSR en 1931.

Présentation du texte rédigé par deux collaboratrices de la SSR, Irène Benz et Anna Sterchi :

« Licenciement en cas de mariage? Interdiction de prendre le volant? Un salaire maximal au moins deux fois plus bas que celui des hommes? Aujourd’hui, c’est inimaginable. Mais il n’y a pas si longtemps, c’était une réalité pour les collaboratrices de la SSR. A l’occasion de la grève des femmes nationale, le diffuseur national jette un œil dans ses archives. »

« Un salaire annuel de 6000 francs [représentait] une bonne rémunération pour une femme », estimait le directeur de la SSR dans les années 40. (SRG)

 

Lire le texte « Egalité à la SSR. Les femmes aux fourneaux plutôt qu’au bureau » sur Swissinfo.ch.

 

CFP: Les femmes dans les industries du cinéma et de la télévision

La Conférence « Reclaiming the Screen: Addressing Overlooked Women in Film and Television » a lieu le 14 juin à l’Institut d’Histoire du cinéma et de la télévision de l’Université de Montford, à Leicester. Cette rencontre propose de discuter de la question de la sous-représentation des femmes dans la production, la culture et plus largement l’histoire de la télévision et du cinéma. Elle tend à fournir ainsi une visibilité à des femmes dont la valeur n’est pas reconnue aux sein de ces industries.

 

Portrait de la réalisatrice Agnès Varda derrière sa caméra sur le tournage du film ‘Sans toit ni loi’ en 1985 en France. (Photo by Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

 

Dans le même registre, l’appel à communications est lancé pour la conférence « Doing Women’s Film and Television History: Forming Histories/Histories in Formation », qui aura lieu du 20 au 22 mai 2020 à l’Université de Maynooth, en Irlande. Il s’agit de la 5e rencontre organisée par le réseau Women’s Film & Television History UK/Ireland.

Extrait de l’appel (délai fixé au 11 octobre 2019):

The theme of this conference – ‘Forming Histories/ Histories in Formation’ – aims to foreground issues pertaining to the production, curation and archiving of women’s histories in film and television as well as the methods for, and approaches to, producing and shaping these histories as they form. More particularly, much can be learned from the diversity of practices, experiences and narratives of women’s film and television history as they pertain to: national, transnational, world and global histories; neglected, peripheral or hidden histories; organisations such as museums, archives and universities; collectives, groups and movements such as #MeToo; local communities and community media; emergent forms and platforms; and historical approaches to women’s reception of film and television as well as historicising current practices and experiences of reception, fandom and consumption.

Saga des magazines d’information à la RTS : Temps présent

La saga des magazines d’information à la TSR/RTS se poursuit avec un article rédigé par le réalisateur de télévision Jean-Jacques Lagrange sur Temps présent.

« Saga des magazines d’information à la TSR/RTS 1958-2019 : Temps présent »

« Le 50e anniversaire du magazine d’information de la RTS Temps Présent est pour moi l’occasion d’une réflexion dans une perspective historique sur les émissions des magazines d’information. Je voudrais souligner l’exceptionnelle continuité qui permet à la Télévision romande, depuis soixante et un ans, de faire découvrir les multiples réalités humaines, sociales, économiques, culturelles ou politiques de la vie des peuples en Suisse et dans le monde grâce à des reportages originaux tournés par les réalisateurs, journalistes, cameramen et preneurs de son de la TSR/RTS. »

Au Vietnam Y. Butler et cameraman C. Paccaud – TP 1974.

 

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne et de professionnels de télévision.

Lire l’article.