Bref je cherche: De la télématique à la toile

La plateforme Bref je cherche produite par l’INA diffuse des synthèses en sons et en images de travaux de recherche réalisés sur les médias audiovisuels. Sa dernière publication « De la télématique à la toile » est consacrée à l’histoire d’Internet. La chercheuse Valérie Schafer, spécialiste de l’histoire des télécommunications et de l’informatique, revient, dans le cadre d’un parcours commenté d’une sélection d’archives audiovisuelles, sur le passage du Minitel au Web en France dans les années 1990.

 

Visionner la présentation de Valérie Schafer « De la télématique à la toile »

Découvrir le projet Web 90

Visionner la séance des Lundis de l’INA du 2 octobre 2017: Le minitel a tout inventé

 

La Suisse cherche sa gouvernance du numérique

Dans le cadre du 12ème Forum sur la gouvernance d’Internet (FGI) qui s’est tenu à Genève du 18 au 21 décembre dernier à l’Office des Nations Unies, la Suisse a appelé à une collaboration de tous les acteurs d’Internet (gouvernements, secteur privé et utilisateurs) et à l’élaboration d’une structure de gouvernance du numérique à l’échelle mondiale. Un objectif que la Suisse applique déjà à une échelle nationale. Celle-ci a mis en en place, dans le cadre de sa stratégie numérique lancée en 2016, « un petit FGI au niveau suisse ».

Doris Leuthard lors de l’ouverture du Forum sur la gouvernance d’Internet (FGI) le 18 décembre 2017 à Genève.

 

« La Suisse a besoin d’un secrétaire d’Etat au numérique », RTS Info

« Numérique: la Suisse a besoin d’une gouvernance 4.0 », Le Temps

« Un futur numérique plus juste et équitable », 24 heures

« Toutes les questions relatives à l’avenir d’Internet sont traitées à Genève », 24 heures

« Une initiative suisse sur la cybersécurité mondiale », Tribune de Genève

Quand l’audiovisuel et les télécommunications font bon ménage

L’opérateur téléphonique français Altice (SFR) ouvrira le 22 août prochain une chaîne de cinéma et de séries ainsi qu’une plateforme à la demande. L’opérateur téléphonique suit les traces de son concurrent Orange, créateur de la chaîne Orange Cinéma Séries (OCS), et qui, de son côté, renforce ses partenariats avec la télévision (Canal +) et le cinéma (UGC). Cet investissement dans les contenus audiovisuels offre plusieurs avantages aux entreprises de télécommunications : se démarquer de ses concurrents et attirer les clients vers la fibre optique afin de rentabiliser les coûts de sa mise en place.

 

Lire l’article dans Téléobs

Lire l’article sur La Tribune

Lire l’article des Echos