Archives audiovisuelles et réseaux sociaux

Par Marie Sandoz, octobre 2017.

Les Archives de la Radio Télévision Suisse (RTS) sont plus visibles que jamais grâce à leur usage efficace des réseaux sociaux. L’ère du digital ouvre en effet un vaste éventail de possibilités aux documentalistes de l’audiovisuel public.

Rencontre avec les archivistes Soazig Vaucher et Vincent Sériot.

Lire l’article sur ce site.

 

La RTS bientôt sur le campus de Lausanne

Pascal Crittin, directeur de la Radio Télévision Suisse (RTS), a consacré une interview au dernier Uniscope, magazine du campus de l’Université de Lausanne. Il y est notamment question de médias numériques, des rôles fondamentaux de l’audiovisuel public, de la notion de trans-média et du déménagement de la RTS sur le campus lausannois à l’horizon 2021. A cet égard, Pascal Crittin mentionne de possibles collaborations futures avec notre projet de recherche.

 

Pascal Crittin par F. Imhof, copyright UNIL.

Extrait:

Uniscope: « Qu’attendez-vous du déménagement de la RTS à Dorigny ? »

Pascal Crittin: « Nous en attendons une intensification de nos relations déjà nombreuses avec les hautes écoles. (…). »

Uniscope: « Un exemple de collaboration future ? »

Pascal Crittin: « Il y a des compétences en matière d’histoire audiovisuelle et cinématographique à la Faculté des lettres. J’en parlais récemment avec les professeurs Alain Boillat et François Vallotton. Ce dernier dirige un projet FNS sur l’histoire des télévisions en Suisse qui peut s’appuyer sur nos archives numérisées et les exploiter. C’est un exemple parmi d’autres. Nous avançons dans la construction, avec les universités du Triangle Azur et l’EPFL, d’une alliance pour l’innovation des médias. Nous allons créer un Centre médias qui veut réunir les approches des sciences humaines et sociales, des humanités digitales et des ingénieurs pour stimuler l’innovation dans e domaine des médias, et aussi créer et diffuser des contenus en imaginant de nouveaux formats médiatiques, scientifiques et même des manières inédites d’accompagner l’enseignement. »

 

« Aux quatre coins de la révolution médiatique », Médialogues

L’émission radiophonique Médialogues de la RTS consacre cet été une série de sujets à la révolution médiatique à l’ère du numérique. Huit correspondants apportent leurs éclairages sur les évolutions en termes de diffusion d’informations et de contenus médiatiques dans différentes régions du monde : en France, en Espagne et en Allemagne mais également aux Etats-Unis, au Brésil et en Chine. Une émission qui fait le point sur les paysages médiatiques de ces différents pays tout en questionnant les propositions éditoriales possibles pour l’avenir.

 

 

Ecouter les six premières émissions diffusées

Prochaine émission le samedi 19 août

Les radios privées gagnent du terrain en Suisse

La radio est l’un des médias les plus utilisés en Suisse, comme le révèlent les chiffres semestriels publiés au mois de juillet par Médiapulse, fondation mandatée par la Confédération pour mesurer les taux d’audience de la télévision et de la radio en Suisse. L’étude révèle également que les parts de marché de la SSR sont en recul par rapport à 2016. Celles-ci sont peu à peu grignotées par les radios privées dans les trois régions linguistiques du pays, atteignant 25% en Suisse romande, 32% en Suisse alémanique et 17% en Suisse italophone.

 

Lire l’article dans 24h

Lire l’article sur RTS info

 

De la pellicule au numérique : la sauvegarde des archives audiovisuelles

L’émission radiophonique « Les échos de Vacarme » diffusée sur la RTS du 19 au 23 juin dernier a consacré cinq reportages aux atouts et défis que pose la mémoire numérique. La sauvegarde des archives audiovisuelles est au coeur du sujet « Sauvé par le digital ». Jean-Jacques Lagrange, réalisateur à la Télévision Suisse Romande et désormais consultant pour la numérisation des sources audiovisuelles, accompagné de Didier Bufflier, technicien de numérisation, présentent le travail de conservation et de restauration des archives audiovisuelles.

 

Ecouter le podcast sur le site de la RTS.

Parcourir le site de la Fonsart pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine audiovisuel de la RTS

Les aventures d’un cameraman au Montreux Jazz Festival

Le 30 juin dernier s’est ouverte la 51ème édition du Montreux Jazz Festival. Parmi les interviews, directs, décryptages et reportages proposés par RTS Culture, la série web Les p’tits dessins de Nicolas se démarque par son originalité. Nicolas Meyer, caméraman au Montreux Jazz, raconte les coulisses du festival… Du point de vue d’une équipe de tournage. Filmer dans le noir, se rendre invisible sur la scène ou se contorsionner pour fournir des images nettes : tel est le quotidien des cameramen à Montreux illustré avec humour et en quelques coups de crayon.

 

Voir les 9 épisodes sur RTS Culture

Suivre le fil d’actualités du Montreux Jazz Festival sur RTS Culture

 

Première rencontre entre les médiateurs des Médias Francophones Publics

Ces 29 et 30 mai s’est tenue la première rencontre internationale entre les médiateurs des Médias Francophones Publics à la Maison de la Radio. Ces « arbitres de l’info » de la RTS, de la RTBF et de Radio Canada ont partagé leurs expériences et ont comparé leurs modèles avec le dispositif français.

Raymonde Richter, avocate et médiatrice de la Radio Télévision Suisse, n’apparaît jamais à l’antenne. Son champ d’action est également plus limité qu’en France puisqu’elle n’intervient que dans deux cas précis,« au sujet d’une fausse information ou d’une discrimination, ou si le public estime qu’il n’a pas pu se former librement son opinion ». C’est par exemple le cas pour la sortie du nucléaire, explique-t-elle : « certains disent que la RTS prend pour argent comptant qu’il faut sortir du nucléaire, sans faire son travail d’investigation ».

De gauche à droite : Raymonde Richter, de la Radio Télévision Suisse (RTS), Guy Gendron, de Radio Canada, et Louise Monaux, de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF)• Crédits : Eric Chaverou – Radio France

Article sur France Culture

Relire l’article sur les Médias Francophones Publics et les « fake news »

 

 

Succès des mini-vidéos d’information

L’émission Médialogue de ce samedi 20 mai 2017 était en partie consacrée au succès des vidéos d’information courtes, calibrées pour les réseaux sociaux. Nathalie Ducommun, rédactrice en chef adjoint TV et multimédia à la RTS, et Laurent Lucas, co-fondateur et producteur éditorial de Brut étaient présents pour discuter des enjeux autour de ce format léger que l’on visionne principalement sur des écrans mobiles.

« Les minis vidéos dʹinfo dʹune minute cartonnent sur les réseaux sociaux. De lʹactu calibrée pour Facebook. Ces médias 100% numériques font des dizaines de millions de vues chaque mois. Quel fonctionnement et quel business model pour ces nouveaux médias dʹinfo? »

Écouter l’émission.

Dissolution de la Fondation du Musée de l’Audiorama

La fondation du Musée suisse de l’audiovisuel (Audiorama) a été dissoute mi-mai. Elle avait été créée en 1983 « dans le but de conserver et de mettre en valeur les témoins de l’histoire de la radio et de la télévision en Suisse, à partir des collections d’appareils de la Radio-Télévision Suisse Romande », explique un article du 24 Heures. Confronté à des difficultés financières, le musée situé à Montreux avait fermé en 2011 déjà. Ce n’est que tout récemment qu’une partie de sa collection a trouvé accueil au musée ENTER de Soleure, le Musée national des ordinateurs et de la technique.

Extrait:

«C’est malheureux pour la Suisse romande!» réagit François Ganière, désormais ex-président de la Fondation du Musée suisse de l’audiovisuel. (…) «L’essentiel pour nous est d’avoir pu sauver les pièces les plus importantes, dont certaines étaient uniques au monde», poursuit François Ganière. Ce patrimoine n’aura néanmoins plus de musée exclusivement dédié.

Lire l’article.

Les médias francophones publics à l’assaut des « fake news »

Fondée en janvier 2016, l’association Les Médias Francophones Publics regroupe dix groupes de médias publics suisse, français, belge et canadien. Elle se donne pour missions de favoriser les collaborations entre ses membres et de faire entendre la voix des diffuseurs publics. Un objectif parmi d’autres : lutter contre la désinformation diffusée sur Internet par un travail quotidien d’échanges et de vérification d’informations offrant des regards croisés sur l’actualité.

Le Temps, « Face au «fake news», la nécessaire union des médias publics francophones », 24 avril 2017

Interview de Gilles Marchand, directeur de la RTS et président des Médias Francophones Publics en 2016

Article du Temps