50 ans de Temps présent : dans les coulisses du web-doc

Nouveauté: nous proposons sur notre site « Pour une histoire élargie de la télévision en Suisse » une série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent ».

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne et de professionnels de télévision.

Ce deuxième article de la série retrace l’élaboration du web-documentaire et valorise les témoignages de ses conceptrices et concepteurs.

« 50 ans de Temps présent: dans les coulisses du web-doc », par Roxane Gray, mai 2019.

L’équipe du web-documentaire à la soirée d’anniversaire de Temps présent. De gauche à droite : Andrew Robotham, Mathilde Sibellas, Alberto Silini, Gabrielle Duboux, Roxane Gray, Julie Gaudio, Jessica Chautems, Nathalie Pignard-Cheynel et Annik Dubied. Copyright RTS.

 

Le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent a généré des collaborations fructueuses entre la RTS, l’Université de Lausanne (Unil) et l’Académie du Journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM). L’équipe du web-doc est revenue dans les médias sur cette expérience fructueuse. Florilège.

Lire l’article.

 

Mobilisation genevoise contre le transfert de l’information tv à Lausanne

Alors que la SSR prévoit de transférer son Actualité télévisée sur le site lausannois de l’EPFL, des personnalités politiques de gauche comme de droite ainsi que des représentant.es des milieux économiques, touristiques et culturels montent au créneau pour conserver ce département à Genève. Une lettre ouverte a été envoyée au Conseil d’administration de la SSR et le Conseil d’Etat genevois a entamé des démarches. Revue des médias.

« Les politiques ne doivent pas décider de la localisation des sites de la SSR », RTS.info, le 2 mai 2019.

« Mobilisation pour garder l’info à Genève », Le Courrier, le 3 mai 2019.

« Démantèlement de la tour SSR: mépris pour la Genève locale et internationale », Le Temps, le 3 mai 2019.

« Pascal Crittin répond aux critiques: ‘La RTS aura deux pôles équilibrés entre Lausanne et Genève' », Le Temps, le 3 mai 2019.

« ‘Mépris pour la Genève locale et internationale' », Léman Bleu, le 3 mai 2019.

Débat entre Pascal Crittin, directeur de la RTS, et Sophie Dubuis, présidente de la Fédération du commerce genevois et candidate PLR au Conseil national, Forum, le 3 mai 2019.

« Citoyens genevois mobilisés contre le transfert de l’Actu TV à Lausanne », RTS.info, le 4 mai 2019.

« Les médias ont besoin de colibris », par le Maire de Genève Sami Kanaan sur son blog abrité par Le Temps, le 7 mai 2019.

« La RTS à Lausanne? L’angoisse de Genève et des régions périphériques », 24 Heures, le 11 mai 2019.

 

Série d’articles sur les 50 ans de Temps présent

Nouveauté: nous proposons sur notre site « Pour une histoire élargie de la télévision en Suisse » une série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent ».

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne (UNIL) et de professionnels de télévision.

Le premier article présente le web-documentaire sur les 50 ans du magazine réalisé par la RTS, l’UNIL et l’Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM).

« 50 ans de Temps présent (1). Le web-documentaire « Temps présent : 50 ans de l’autre côté de l’écran », par l’équipe historienne du web-doc, avril 2019.

 

A l’occasion des 50 ans du plus ancien magazine d’information de la RTS, Temps présent, notre équipe a participé à la réalisation d’un web-documentaire sur l’histoire de l’émission. Retour sur une collaboration fructueuse avec la RTS et l’AJM.

Lire l’article.

L’équipe historienne du web-doc dans l’Uniscope

Le journal l’Uniscope consacre dans son édition d’avril-mai 2019 une double page au travail accompli par l’équipe historienne de l’Unil pour la réalisation du web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent.

Mis en ligne sur le site du magazine le 11 avril dernier, ce web-documentaire a bénéficié de l’expertise acquise par Jessica Chautems, étudiante en Master en humanités numériques et en histoire et esthétique du cinéma, et Gabrielle Duboux, étudiante en bachelor en histoire et en histoire et esthétique du cinéma.

Guidées par le Professeur François Vallotton et sa doctorante Roxane Gray, ces deux étudiantes ont épluché les classeurs de production de Temps présent, visionné ses dizaines de reportages et élaboré de nombreux entretiens avec des anciens et actuels membres du magazine. Un travail de longue haleine lancé en juillet 2018 qui est à la base de la structure thématique du web-doc.

Les deux étudiantes Gabrielle Duboux et Jessica Chautems et la doctorante en histoire Roxane Gray ont exploré l’évolution de l’émission cinquantenaire Temps présent. F. Imhof © UNIL

 

Jessica Chautems, Gabrielle Duboux et Roxane Gray relatent cette belle expérience pour l’Uniscope et reviennent sur les différentes étapes de leur travail, des recherches en archives à la rédaction des textes en passant par la récolte des témoignages.

 

Le web-doc sur Temps présent vu dans les médias

Le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent, mis en ligne le 11 avril dernier sur le site du magazine, a suscité l’intérêt des médias. Florilège.

Jérôme Porte et Jean-Philippe Ceppi, producteurs de Temps présent, et les étudiantes et doctorante de l’Unil, Jessica Chautems, Gabrielle Duboux et Roxane Gray dans les locaux de Temps présent à la RTS. Copyright RTS/Anne Kearney.

 

ArcInfo a présenté le 13 mars dernier le travail effectué par les étudiant.e.s de l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel (AJM) dans son article « Des Neuchâtelois pour Temps présent » accessible en intégralité aux abonnés du journal.

Les 50 ans de Temps présent suscite des échos outre-Sarine avec l’article «Temps Présent» auf RTS: Das älteste Hintergrundmagazin der Schweiz wird 50″ diffusé le 04 avril sur Horizon.net

Le 24h a consacré, dans son édition du 5-6 avril, deux doubles pages aux 50 ans du magazine dans son article « Depuis 50 ans, Temps présent nourrit le débat » réservé aux abonnés.

Un extrait de cet article « Les formats longs ont de l’avenir » est disponible en libre accès sur les sites du 24h et de la Tribune de Genève.

Le 20 minutes a consacré un article à « 50 ans : Temps présent dans l’oeil des étudiants » publié le 11 avril en version papier et en ligne. Des extraits et captures d’écran du web-doc sont consultables sur le site de 20 minutes.

Le producteur de Temps présent, Jean-Philippe Ceppi, et la doctorante en histoire Roxane Gray reviennent sur les 50 années d’histoire du magazine pour l’émission radiophonique Médialogues « Temps présent, 50 ans et 3’000 reportages au compteur » diffusée le 13 avril.

L’émission Interface présente, dans son émission du 13 avril, le web-documentaire et le travail effectué par son équipe de réalisation.

L’étudiante de l’AJM Julie Gaudio et l’ancienne productrice de Temps présent, Anne-Frédérique Widmann, reviennent sur la place du magazine dans le paysage médiatique pour l’émission radiophonique Forum diffusée le 18 avril.

Temps présent fête ses 50 ans!

Le web-documentaire consacré aux 50 ans de Temps présent est officiellement en ligne sur le site de l’émission.

Découvrez le produit du travail historique et journalistique mené en collaboration avec les sections d’histoire et d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne et l’Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM) et agencé par deux spécialistes de la réalisation numérique.

Durant cinquante ans, le magazine de télévision a suivi, diffusé et représenté les mutations et transformations de la société suisse romande. Nous avons souhaité déplacer notre regard du contenu des émissions à la production du magazine et faire découvrir les coulisses de Temps présent.

Julie Gaudio, Alberto Silini, Jessica Chautems, Gabrielle Duboux, Roxane Gray et Mathilde Sibellas réuni·e·s devant les archives papier de Temps présent. Copyright RTS/Anne Kearney.

 

Cinq éclairages sur la question sont présentés dans ce web-documentaire : les mythes helvétiques, la place des femmes dans le magazine, les tournages à l’international, le rôle dévolu à la création ainsi que le journalisme d’investigation. Chaque thématique rend attentif aux ressemblances, décalages ou divergences qui ont jalonné les relations entre Temps présent et la Suisse romande. Chaque thème peut également être vu comme une petite histoire de la production du magazine qui met en évidence les constantes, tournants ou ruptures qui ont contribué à l’évolution des pratiques professionnelles du magazine.

Découvrir ce web-documentaire.

L’émission spéciale pour le demi-siècle du magazine sera diffusée le 18 avril 2019, à 20h10, sur RTS Un.

Un web-documentaire pour les 50 ans de Temps présent

Le magazine d’information de la Radio-Télévision Suisse Temps présent fêtera en avril prochain ses 50 ans. Fondé au printemps 1969 par le directeur de la Télévision Suisse romande, René Schenker, et le chef du département de l’information, Alexandre Burger, Temps présent succède au magazine Continents sans Visa.

Pour ce cinquantenaire, l’équipe de notre projet FNS « Au-delà du service public. Pour une histoire élargie de la télévision en Suisse » a collaboré avec la RTS et l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de Neuchâtel afin de créer un web-documentaire. Celui-ci passera de l’autre côté de l’écran et montrera les coulisses de la production du magazine phare de la RTS. Des entretiens avec des anciens et actuels professionnels de télévision, des archives inédites et des extraits d’émissions viendront incarner le travail des réalisateur.trice.s et journalistes de télévision.

Equipes de l’AJM et de l’UNIL réunies autour des archives de Temps présent. Copyright RTS/Anne Kearney

 

Quelle place pour l’audio dans les médias?

L’émission radiophonique Médialogues s’est interrogée, le 22 septembre 2018, sur la place de l’audio dans les médias. Comment réinventer la radio et lui redonner son attrait? Trois invités partagent leurs réflexions: Nelly Valsangiacomo, professeure d’histoire contemporaine et co-coordinatrice du Pôle d’histoire audiovisuelle du contemporain à l’Université de Lausanne; Pascal Crittin, directeur de la RTS et Virginie Nussbaum, journaliste au quotidien « Le Temps » et co-productrice du podcast natif « Brise glace ». Tous trois montrent la palette diversifiée des usages de la radio et soulignent le rôle que pourrait jouer la création sonore dans le renouvellement du média.

Présentation:

« Avec une érosion lente mais inéluctable de 25% de la durée d’écoute globale durant la dernière décennie (toutes chaînes confondues), le média radio est au pied du mur: il doit se réinventer dans un monde qui redécouvre les vertus de la voix parlée via les livres audios, les podcasts natifs ou les interfaces à commandes vocales. Faut-il changer le ton? Les invités? Les modes de diffusion? La distribution des émissions? »

 

 

Ecouter l’émission ici.

« Comment le Temps a imaginé le podcast Brise-Glace », Le labo numérique du Temps, 02 mai 2018.

« Brise-Glace, le podcast du journal Le Temps », Vertigo, 01 mai 2018.

Appel à candidatures pour les 50 ans de Temps présent

 

En mai 2019, l’émission de grand reportage de la RTS Temps présent fêtera ses cinquante ans. Cet anniversaire donnera lieu à une série d’émissions spéciales dans le cadre du programme. En parallèle, le rédacteur de Temps Présent, Jean-Philippe Ceppi, souhaiterait prolonger un partenariat en cours avec la Faculté des lettres de l’UNIL (en lien notamment avec notre projet «Pour une histoire élargie de la télévision») en associant au «dispositif commémoratif» deux étudiant.e.s de l’UNIL. Ceux-ci ou celles-ci auraient notamment pour mission de réaliser un petit travail sur les archives de Temps présent et de contribuer à la réalisation d’un webdoc sur l’histoire de ce magazine.

Ce mandat – qui sera rétribué – s’adresse à des étudiant.e.s d’histoire et/ou de cinéma de dernière année Bachelor ou première année Master. Il débutera le 10 août et après un travail d’immersion entre mi-août et mi-septembre nécessitera un engagement d’une journée hebdomadaire entre mi-septembre et fin janvier.

Les compétences requises sont les suivantes: intérêt pour l’histoire de la télévision, compétences historiques, expérience dans le traitement des sources audiovisuelles, intérêt pour des enjeux de médiation scientifique et culturelle (le webdoc s’adresse à un large public). Afin que ce mandat ait un sens au-delà de l’événement ponctuel de mai 2019, nous souhaitons privilégier des candidatures de personnes désireuses d’engager à terme un travail de Master sur l’un ou l’autre aspect de l’histoire de la télévision suisse romande, en histoire ou en cinéma.

Les rythmes journalistiques sont ce qu’ils sont et nous devons concrétiser ce partenariat de manière très rapide. Nous invitons par conséquent toute personne intéressée à manifester leur intérêt en faisant parvenir aux deux soussigné.e.s (francois.vallotton@unil.ch + anne-katrin.weber@unil.ch) un CV et une lettre de motivation d’une page A4, et cela d’ici le vendredi 29 juin. Un entretien sera organisé la semaine suivante.

Les scénaristes en Suisse: la quête d’une reconnaissance

Le Temps a consacré, le 7 janvier 2018, une série d’articles sur le métier de scénariste. Si la profession a longtemps souffert de la prédominance du réalisateur dans la production audiovisuelle, le boom de la fiction audiovisuelle appelle à un défi narratif qui tend à faire du scénariste le nouveau pivot du processus de création.

Dans le cinéma suisse, les compétences des scénaristes restent peu exploitées. Victimes de l’héritage de la Nouvelle Vague, les scénaristes souffrent d’un manque de reconnaissance et s’effacent derrière la figure du réalisateur, considéré comme seul auteur des films. Cette invisibilité de la profession se manifeste par des filières de formation théorique et pratique encore trop peu développées.

Les télévisions européennes, à l’instar de la télévision publique danoise, Danmarks Radio, mais aussi la RTS, expérimentent des pratiques de production de séries télévisées et accordent une place plus importante aux auteurs. Si le besoin des scénaristes se fait davantage sentir à la télévision publique, la reconnaissance de la profession n’est néanmoins pas encore au rendez-vous en Suisse. Celle-ci semble rater la dernière marche sur le chemin de la professionnalisation des scénaristes et vers la reconnaissance de leurs productions:

«Le jour où le scénariste gardera ses droits sur les textes et donnera une option de production au producteur, ce qui se fait au Danemark ou en Belgique flamande, les séries suisses prendront vraiment leur envol.»

Le réalisateur français François Truffaut discutant le scénario du film «La sirène du Mississippi» avec Catherine Deneuve.

Voir la série d’articles publiés dans Le Temps le 7 janvier 2018:

« Les scénaristes, nouveaux maîtres de l’imaginaire »

« Dans les séries TV romandes, la lente quête d’une politique des auteurs »

« Un master pour apprendre l’écriture d’un scénario »

« Baran bo Odar, le scénariste suisse qui envoûte Netflix »

Lire aussi:

« Le scénariste, ce solitaire invisible », Le Temps 2 février 2018

« Dans le creuset des séries danoises », Le Temps, 22 juillet 2013

« Scénariste, le maillon faible du cinéma suisse », Swissinfo.ch, 20 mars 2014

« Ces scénaristes dans l’ombre des cinéastes », RTS Culture, mars 2018

« Scénariste, un métier peu valorisé », RTS Info, 23 mars 2018