Retour sur la longue vie de l’ORTF

Le 8 octobre dernier, l’émission de France Inter Affaires sensibles revenait sur l’histoire de l’Office de Radiodiffusion-télévision Française (ORTF) sous le titre « Crises, censure et désinformation : la longue vie de l’ORTF ». A cette occasion, le journaliste Fabrice Drouelle avait invité l’historien Christian Delporte, spécialiste du rôle des médias, de l’image et de la communication en politique.

Présentation de l’émission:

Sur les ruines de l’ancien grand service public unifié de l’information, les français découvrent de nouveaux visages, de nouveaux logos et surtout de nouveaux noms. Elles s’appellent désormais TF1, Antenne 2, France 3 ou encore Radio France… « Autonomes et entièrement responsables » selon les mots du premier ministre de l’époque Jacques Chirac, elles ont pour mission de « produire et diffuser une information libre et ouverte » à destination de tous les transistors et postes de télévisions de l’hexagone. Mais leur rôle consiste aussi à faire oublier une décennie médiatique ternie par l’emprise du pouvoir sur l’information… Car l’histoire de leur aînée – l’ORTF – est jalonnée par les conflits sociaux à répétition et surtout marquée par les accusations de censure et de désinformation…

Replay. Quid des documents radio et TV après leur diffusion?

L’édition 2018 du colloque de Memroiav s’intéresse au sort des documents audiovisuels que produisent radios et télévisions, après leur diffusion. Il aura lieu les 24 et 25 octobre 2018.

« Les stations de radio et les chaines de télévision font partie des plus grands producteurs de documents audiovisuels. Ces derniers suscitent un grand intérêt, mais comment ces sons et ces images peuvent-ils perdurer et être transmis aux générations futures ? Le Colloque Memoriav 2018 porte un regard sur le travail de sauvegarde et de mise en valeur des documents radio/TV dans le cadre du service public et des stations privées. »

 

BBC Sound Effects, la banque audio en ligne

Cri de perroquet d’Amérique du Sud, raid aérien ou encore pleurs de bébé: la BBC a mis en ligne, en avril 2018, 16 000 de ses effets sonores en provenance de sa bibliothèque. Ces sons, bruits et enregistrements sont consultables et téléchargeables gratuitement sur la plateforme baptisée BBC Sound Effects. Si l’usage commercial de ces bandes sonores requiert une autorisation de la BBC, celui-ci est gratuit dans le cadre de tout projet personnel, éducatif ou académique.

 

 

Découvrir les secrets de fabrication des effets sonores sur le site de la BBC

« Over 16,000 sound effects made available for free from BBC library », The Independent, 24 avril 2018

« La BBC vient de mettre en ligne 16000 sons, bruits et enregistrements bizarres », France Inter, 23 avril 2018

« Facebook et les médias: c’est compliqué », Médialogues

Nathalie Pignard-Cheynel, professeure de journalisme numérique à l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de Neuchâtel était l’invitée de l’émission Médialogues le samedi 13 octobre 2018. La professeure a présenté le projet original mené par ses étudiants autour de la relation entre Facebook et les médias. A partir de la création de comptes fictifs, les étudiants de l’AJM ont voulu voir à quel point l’algorithme de Facebook influençait les informations auxquelles ils avaient accès dans le fil d’actualité du réseau social.

« Les médias doivent-ils compter sans Facebook ? », Krähenbuhl Hélène, Perugia2018/Réinventer/Volée 10, 13 avril 2018.

 

Ecouter les deux parties de l’émission Médialogues, samedi 13 octobre 2018:

« Facebook et les médias: c’est compliqué »

« Les pure players se cherchent encore en Suisse romande »

Lire les deux articles de Nathalie Pignard-Cheynel publiés sur Ina Global:

« Facebook et les médias, une liaison diaboliquement complexe », Ina Global, 26 septembre 2018

« Les médias ne sont plus des partenaires pour Facebook », Ina Global, 15 janvier 2018

Lire les articles sur le même sujet dans la revue de l’AJM

Quelle place pour l’audio dans les médias?

L’émission radiophonique Médialogues s’est interrogée, le 22 septembre 2018, sur la place de l’audio dans les médias. Comment réinventer la radio et lui redonner son attrait? Trois invités partagent leurs réflexions: Nelly Valsangiacomo, professeure d’histoire contemporaine et co-coordinatrice du Pôle d’histoire audiovisuelle du contemporain à l’Université de Lausanne; Pascal Crittin, directeur de la RTS et Virginie Nussbaum, journaliste au quotidien « Le Temps » et co-productrice du podcast natif « Brise glace ». Tous trois montrent la palette diversifiée des usages de la radio et soulignent le rôle que pourrait jouer la création sonore dans le renouvellement du média.

Présentation:

« Avec une érosion lente mais inéluctable de 25% de la durée d’écoute globale durant la dernière décennie (toutes chaînes confondues), le média radio est au pied du mur: il doit se réinventer dans un monde qui redécouvre les vertus de la voix parlée via les livres audios, les podcasts natifs ou les interfaces à commandes vocales. Faut-il changer le ton? Les invités? Les modes de diffusion? La distribution des émissions? »

 

 

Ecouter l’émission ici.

« Comment le Temps a imaginé le podcast Brise-Glace », Le labo numérique du Temps, 02 mai 2018.

« Brise-Glace, le podcast du journal Le Temps », Vertigo, 01 mai 2018.

Parution: A Companion to the History of American Broadcasting

Un ouvrage collectif sur l’histoire de la radio et de la télévision aux États-Unis est paru cet été aux éditions Wiley. Intitulé A Companion to the History of American Broadcasting, le livre a été dirigé par Aniko Bodroghkozy, l’un des membres fondateurs du Département des Media Studies de l’Université de Virginie.

Les différentes contributions abordent notamment le rôle de la radio dans la sphère télévisuelle, l’évolution des régulations sur la radio et la télévision ainsi que l’influence culturelle des deux médias. L’ouvrage se propose également de présenter un panorama de l’historiographie sur le sujet de même que d’analyser des textes canoniques qui ont participé à façonner ce champs historique.

Présentation:

« A Companion to the History of American Broadcasting comprehensively evaluates the vibrant history of American radio and television and reveals broadcasting’s influence on American history in the twentieth and twenty-first centuries. With contributions from leading scholars on the topic, this wide-ranging anthology explores the impact of broadcasting on American culture, politics, and society from an historical perspective as well as the effect on our economic and social structures. The text’s original and accessibly-written essays offer explorations on a wealth of topics including the production of broadcast media, the evolution of various television and radio genres, the development of the broadcast ratings system, the rise of Spanish language broadcasting in the United States, broadcast activism, African Americans and broadcasting, 1950’s television, and much more. »

Une partie de la RTS déménage à Lausanne

« La SSR veut déplacer une partie de la rédaction de la radio SRF de Berne à Zurich. En Suisse romande, la RTS envisage de déménager à l’horizon 2024 le département « news » de la télévision de Genève à Lausanne », lisait-on mercredi 19 septembre dans Romandie.

Ces décisions suscitent de nombreuses réactions, notamment le désolement du Conseil d’Etat genevois. Mais Pascal Crittin, directeur de la RTS défend son projet qu’il qualifie de « vision » dans l’émission Forum du même jour. L’idée est de réussir à « économiser dans les murs » pour éviter des économies dans le programme, explique Pascal Crittin qui croit « en un fédéralisme des contenus et non pas des bureaux ».

 

Interview de Pascal Crittin à Forum, 19 sept.

Interview d’Antonio Hodgers, président du Conseil d’Etat genevois, à Forum, 19 sept.

« RTS: déménagement prévu d’une partie de la télévision à Lausanne », Romandie, 19 sept.

« Le téléjournal à Lausanne? Plus qu’une hypothèse, une vision », Le Matin, 19 sept.

« Genève est en passe de perdre le téléjournal », Tribune de Genève, 19 sept.

« Genève prend très mal le départ programmé de la RTS », Le Temps, 19 sept.

 

 

 

Visite guidée de l’Institut national français de l’audiovisuel

Les 15 et 16 septembre 2018, l’Institut national français de l’audiovisuel (INA) ouvre ses portent aux visiteurs pour une visite guidée.

« Partez en immersion au cœur de la mémoire augmentée de l’INA avec le spectacle holographique innovant et inédit « Mandela, I am prepared to die », découvrez les secrets de la restauration des archives audio-radio , et vivez une expérience sonore unique avec l’Acousmonium, ce dispositif mobile destiné aux concerts de musique acousmatique et électroacoustique, pouvant accueillir jusqu’à 80 hauts parleurs.

Cette traversée de l’INA s’achèvera par la visite de notre plus grand plateau de tournage sur lequel se forment les futurs professionnels de l’image. »

Parution: Politique, culture et radio dans le monde francophone

Les historiens Alain Clavien et Nelly Valsangiacomo on récemment publié l’ouvrage collectif Politique, culture et radio dans le monde francophone aux Editions Antipodes.

Présentation:

« Figure dominante du monde culturel actuel, l’intellectuel·le médiatique a mauvaise réputation. Capable de parler de tout sans être spécialiste de rien, il ou elle occupe les studios de radio pour y déverser un discours souvent déférent envers toutes formes de pouvoir et acritique face aux idées reçues.

Cette figure récente est le résultat d’une longue histoire. En effet, les intellectuel·le·s ont entretenu dès ses débuts une relation difficile avec la radio, faite d’intérêt et de scepticisme, d’enthousiasme et de crainte. Cette relation se reconfigure tout au long du XXe siècle, en fonction à la fois de l’évolution des pratiques radiophoniques et des redéfinitions du rôle des femmes et des hommes de culture dans la société.

Ce livre pointe quelques-unes des étapes de cette reconfiguration, en s’interrogeant sur l’influence réciproque entre les acteurs intellectuels et le vecteur radiophonique, dans le monde francophone, durant une période qui couvre presque un siècle. »

 

« La Fabrique de l’information », France Culture

L’émission La Fabrique de l’histoire sur France culture termine sa saison avec une série d’épisodes consacrés à la fabrique de l’information. La semaine du 25 juin 2018 a déroulé l’histoire de la production, des circulations mais aussi des falsifications de l’information à travers quatre études de cas: Circulation et falsification des nouvelles au XVIIIe siècle ; L’affaire Eugène Dieudonné ou la fabrication d’un évènement médiatique ; Annoncer la mort du Roi (Henri IV et Louis XIV) et La fausse information de la Gazette à Twitter. Ce dernier sujet s’appuie sur la dernière parution de la revue Le Temps des médias qui s’interroge sur la notion de fake news du XVIe siècle à nos jours.

 

Photos anthropométriques d’Eugène Dieudonné en 1912