Les séries TV décryptées par les historiens

La troisième saison de « The Historians » se déroule à l’Université de Genève depuis début octobre. Ce cycle de conférences qui connaît un vif succès populaire propose de décrypter les séries télévisées historiques à la lumière des connaissances scientifiques actuelles.

Lundi 12 novembre, le spécialiste de l’Allemagne Yan Schubert, de l’Atelier interdisciplinaire de recherche de l’Université de Genève, décortiquera la série Berlin 56. Les semaines suivantes, d’autres chercheurs/euses s’intéresseront aux séries Narcos, Versailles et Indian Summers.

Pour en savoir plus, retrouvez les capsules produites par RTS Decouverte.

 

Séminaire: Cultures médiatiques et régimes informationnels

Cet automne 2018, le centre des sciences historiques de la culture (SHC) de l’Université de Lausanne propose un ensemble de cours et de séminaires sur les « Cultures médiatiques et régimes informationnels? ». Dans ce cadre, Marie-Eve Thérenty, professeure de littérature française à l’Université Paul-Valéry Montpellier III et spécialiste des relations entre presse et littérature, analyse, dans une perspective historique, la production de formes médiatiques au statut hybride.

Présentation:

« Le débat contemporain concernant les fake news montre la difficulté à s’accorder sur ce qui peut être accepté comme de l’information. Du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui, la presse écrite a été l’atelier de fabrication de très nombreuses productions médiatiques au statut hybride : romans-feuilletons, contes, caricatures, dessins de presse mais aussi reportages romancés, cinéromans, romans-photos, bandes dessinées etc qui constituent le socle des cultures médiatiques et sérielles contemporaines. A l’intersection de l’histoire, des études culturelles, littéraires et communicationnelles, ce cours-bloc voudrait expliquer la généalogie et la mediapoétique de ces formes, en faire l’histoire (productions et usages) jusqu’à leur transformation contemporaine mais également comprendre quelle est leur place dans la production de l’information. »

 

 

Prochaines conférences les 8 et 9 puis les 29 et 30 novembre 2018.

Toutes les informations ici.

 

Retour sur la longue vie de l’ORTF

Le 8 octobre dernier, l’émission de France Inter Affaires sensibles revenait sur l’histoire de l’Office de Radiodiffusion-télévision Française (ORTF) sous le titre « Crises, censure et désinformation : la longue vie de l’ORTF« . A cette occasion, je journaliste Fabrice Drouelle avait invité l’historien Christian Delporte, spécialiste du rôle des médias, de l’image et de la communication en politique.

Présentation de l’émission:

Sur les ruines de l’ancien grand service public unifié de l’information, les français découvrent de nouveaux visages, de nouveaux logos et surtout de nouveaux noms. Elles s’appellent désormais TF1, Antenne 2, France 3 ou encore Radio France… « Autonomes et entièrement responsables » selon les mots du premier ministre de l’époque Jacques Chirac, elles ont pour mission de « produire et diffuser une information libre et ouverte » à destination de tous les transistors et postes de télévisions de l’hexagone. Mais leur rôle consiste aussi à faire oublier une décennie médiatique ternie par l’emprise du pouvoir sur l’information… Car l’histoire de leur aînée – l’ORTF – est jalonnée par les conflits sociaux à répétition et surtout marquée par les accusations de censure et de désinformation…

Call for papers: Media Art Histories Conference

La prochaine International Conference on the Histories of Media Art, Science and Technology aura lieu du 20 au 23 août 2019 à l’Université d’Aalborg au Danemark. Intitulée RE:SOUND, cette 12ème édition entend aborder l’histoire du son, peu étudiée, dans une perspective interdisciplinaire et de longue durée.

L’appel à contribution est lancé, la deadline est fixée au 1er novembre.

 

 

 

Appel à communications: Genre et médias francophones en Europe

La section d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne organise, du 20 au 22 mars 2019, le colloque international « Genre et médias francophones en Europe des années 1940 et 1950 ». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet FNS « Personnage et vedettariat au prisme du genre : études de la fabrique des représentations cinématographiques » mené à l’UNIL depuis 2016 et propose d’interroger les phénomènes de reconfiguration et d’expansion médiatique des années 1940 et 1950 à l’échelle de l’espace européen francophone et au prisme du genre.

Extrait de l’appel à communications:

« Le genre est ici entendu comme une catégorie d’analyse critique. Il sera mobilisé pour envisager les productions et/ou les pratiques médiatiques comme des espaces traversés par des rapports de pouvoir et pourra s’imbriquer à d’autres catégories d’analyse critique telles que la classe, l’âge, la race, l’ethnie ou la sexualité. Il permettra d’analyser tant la construction de la binarité et de la hiérarchie sexuée que les mécanismes de négociation, de performance ou de subversion du genre. »

 

 

Consulter l’appel à communications.

Délai d’envoi des communications le 15 novembre 2018.

TV-Europa, 1985: Les essais précoces d’une télévision européenne

Le Netherlands Institute for Sound and Vision possède, entre bien d’autres choses, une importante collection d’archives sur la chaine Europa TV, lancée en 1985 et qui ne survécut qu’une année. Afin d’en savoir plus sur son histoire, l’Institut a chargé une étudiante de Master, Marloes Stapper, d’explorer le matériel en question. Certains résultats de ses recherches sont présentés dans un billet de blog intitulé « Europa TV: The early experiment of a European channel ». Il a été publié sur la plateforme de EUScreen, consortium européen réunissant des diffuseurs et des archives audiovisuelles.

« Europa TV provided daily broadcasts from October 5, 1985 until the end of November, 1986 in cooperation with the European Broadcasting Union and the public broadcasters NOS (the Netherlands), ARD (West Germany), RAI (Italy), RTE (Ireland) and RTP (Portugal). From these broadcasters and countries, the Dutch government and the NOS were the only ones that offered financial support. However, all of the cooperating broadcasters sent in their programs – often already shown on national channels – to Europa TV. » (…)

Lire l’article.

Les Rendez-vous de l’Histoire 2018: La puissance des images

La 21ème édition des Rendez-vous de l’Histoire se déroulera du 10 au 14 octobre 2018 à Blois. Cette année, archivistes, chercheurs.euses et professionnel.le.s de l’image échangeront autour de tables rondes et de projections sur le thème « La puissance des images ».

Extrait de l’éditorial de Jean-Noël Jeanneney, Président du Conseil scientifique:

« La puissance des images s’est affirmée depuis la plus haute antiquité, pour ne pas dire la préhistoire – soit qu’elles prétendent refléter une réalité, soit qu’elles se déploient dans tout le champ du symbolique et du rêve. Les susciter, les maîtriser, qu’elles soient fixes ou devenues mobiles, voilà bien un désir partout répandu. (…) Et puisque ce pouvoir des images est sans pareil, réel ou fantasmé, partout et en tout temps le jeu des déformations, des tromperies, des illusions a déployé, entre tours et détours, l’imagination sans limites de son savoir-faire. »

Consulter le programme

Séminaire sur les médias imaginaires

L’Institut national de l’histoire de l’art (INHA) ouvre, du 1er octobre 2018 au 19 janvier 2019, son séminaire « INHALab » à l’association de recherche en cultures visuelles Imago. Ce collectif de jeunes chercheur.euse.s se donne pour objectif d’ouvrir l’histoire de l’art à d’autres méthodologies telle que l’archéologie des médias. En parallèle de ce séminaire, l’INHA accueille l’exposition « Médias imaginaires. Les archives vivantes » qui invite le public à utiliser les outils de recherche livresques, visuels et numériques présents sur les lieux.

Consulter le programme du séminaire.

Présentation:

« L’histoire de l’art s’ouvre depuis quelques années maintenant à la discipline méconnue de l’archéologie des médias. Fort de ce constat, le projet Médias imaginaires entend réfléchir au concept central de « médias imaginaires » c’est-à-dire des appareils et instruments qui n’ont jamais vu le jour car irréalisables, sont restés au stade de brouillons, de concepts ou qui n’existent que dans l’imaginaire d’écrivains et d’artistes.

Cette vie rêvée des appareils peut prendre trois formes : des médias anticipatifs tournés vers le futur imaginaire ou possible des artefacts que nous connaissons aujourd’hui ; des médias invasifs et autres appareils d’emprise qui prennent le contrôle de l’utilisateur ; des médias prophétiques, capables de communiquer avec les mondes invisibles. »

Parution: A Companion to the History of American Broadcasting

Un ouvrage collectif sur l’histoire de la radio et de la télévision aux États-Unis est paru cet été aux éditions Wiley. Intitulé A Companion to the History of American Broadcasting, le livre a été dirigé par Aniko Bodroghkozy, l’un des membres fondateurs du Département des Media Studies de l’Université de Virginie.

Les différentes contributions abordent notamment le rôle de la radio dans la sphère télévisuelle, l’évolution des régulations sur la radio et la télévision ainsi que l’influence culturelle des deux médias. L’ouvrage se propose également de présenter un panorama de l’historiographie sur le sujet de même que d’analyser des textes canoniques qui ont participé à façonner ce champs historique.

Présentation:

« A Companion to the History of American Broadcasting comprehensively evaluates the vibrant history of American radio and television and reveals broadcasting’s influence on American history in the twentieth and twenty-first centuries. With contributions from leading scholars on the topic, this wide-ranging anthology explores the impact of broadcasting on American culture, politics, and society from an historical perspective as well as the effect on our economic and social structures. The text’s original and accessibly-written essays offer explorations on a wealth of topics including the production of broadcast media, the evolution of various television and radio genres, the development of the broadcast ratings system, the rise of Spanish language broadcasting in the United States, broadcast activism, African Americans and broadcasting, 1950’s television, and much more. »

Conférence: L’image et l’histoire des « fake news »

Le cycle de conférences « Histoire vivante » organisé par la Maison de l’Histoire de l’Université de Genève propose, le 4 octobre 2018, une rencontre autour de « L’image et l’histoire des fake news ». Vanessa Schwartz, historienne de la culture visuelle contemporaine et professeure d’histoire, d’histoire de l’art et de cinéma à l’Université de Californie du Sud, inscrira ce thème d’actualité dans une perspective historique et évoquera notamment l’émergence, à la fin du XIXe siècle, de la presse à grand tirage fondée sur l’image ou encore l’influence du photoreportage lors de l’affaire Dreyfus.

Extrait de la présentation:

« Mensonge, propagande, désinformation, intox, et maintenant fake news. Tous ces termes ont une histoire qui en dit long sur le rôle de l’information dans les sociétés concernées, et sur ces sociétés elles-mêmes.

Les faits sur lesquels on fonde l’information peuvent être établis et mis en récit verbalement ou visuellement. Quand on cherche à distinguer le vrai du faux, cette distinction est-elle pertinente ? Dans quelle mesure la part du discours et de l’image change-t-elle quelque chose au débat sur le vrai et le faux, et dans quel sens ? Telle est la question posée par cette conférence. »

 

Consulter également le programme du cours public « The Historians. Les séries TV décryptées par les historiens » pour cet automne 2018.

Vanessa Schwartz interviendra également à l’Université de Genève les 9 et 10 octobre 2018 lors de l’atelier doctoral « Apports et enjeux du tournant visuel des sciences sociales » et parlera le 11 octobre de l’avènement du jet et de la culture de la mobilité « Fluid Motion: The Jet Age Airport and Flow ».