Le fabuleux destin des archives sonores

Une journée de séminaire sur la Collecte ethnographique dans les musées de société, pratiques, écoutes et silences de l’enquête sono-graphique se déroule le 30 mai au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille (Mucem).

Collecte musicale en 1929 (musée d’ethnographie de Genève, Suisse).

Présentation:

Grâce à la numérisation et l’internet, les sources sonores sont de plus en plus disponibles et intègrent bon nombre de démarches innovantes. Ce séminaire permettra d’explorer les différentes formes de collecte du sonore et par le sonore, dans le monde des musées et à ses frontières (ethnographie, archives, art, radio). Coordonnée par Véronique Dassié (ethnologue, Idemec), Aude Fanlo (adjointe au responsable du département recherche et enseignement, Mucem), Cyril Isnart (ethnologue, Idemec) et Florent Molle (conservateur, Mucem), la séance s’articulera autour de trois axes : le son-patrimoine, le son-vérité et le son collecté.

Programme complet.

Archives audiovisuelles et engament civique

Du 26 au 29 mai à Amsterdam, l’édition 2018 de la Conférence internationale EYE se déroulera autour de la thématique « Activating the Archive. Audio-Visual Collections and Civic Engagement, Political Dissent and Societal Change« . Deux questions principales serviront de fil rouge aux divers débats et présentations: Comment les collections audiovisuelles peuvent être mobilisées pour le bien commun? Comment former les archivistes, curateurs et programmeurs d’aujourd’hui et de demain pour parvenir à cet objectif? Plus de cinquante intervenant.e.s venus du monde entier et issus de différents milieux professionnels seront présent.e.s pour discuter de ces enjeux.

 

 

Lire le programme préliminaire.

 

 

 

 

 

Appel à publications: Reproductions et subversions du genre dans les médias

La revue Recherches féministes consacrera en 2020 sa 33ème parution aux « Reproductions et subversions du genre dans les médias d’hier à aujourd’hui », dont on peut consulter l’appel à communication ici (propositions à soumettre avant le 1er octobre 2018)

Extrait de la présentation:

« Le présent appel concerne les textes qui s’intéressent aux luttes, aux contraintes, aux résistances et aux possibilités sexuées liées aux médias francophones d’hier et d’aujourd’hui (écrits, électroniques et numériques). L’objectif est de mettre en lumière les dynamiques genrées, ou leurs dimensions intersectionnelles, au sein des trois moments du processus communicationnel [ production – discours – réception ] qui pourront être abordés séparément ou en interrelation. »

Cette thématique sera également développée lors du 8ème Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF) qui se déroulera du 27 au 31 août 2018 à l’Université Paris Nanterre. Consulter l’appel à communications (propositions à soumettre avant le 1er juin 2018).

 

 

Ecole d’été sur la culture de masse: appel à communications

Le réseau européen d’histoire culturelle METIS composé du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC, UVSQ), du Centre des sciences historiques de la culture (SHC, Université de Lausanne) ainsi que du Centro interuniversitario di storia culturale (CSC, Université de Padoue) lance sa deuxième école d’été. Celle-ci se déroulera à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines du 3 au 7 septembre 2018 et sera consacrée à la « Culture de masse: nouvelles approches, nouveaux enjeux (XIX-XXIe siècles) ».

Extrait de la présentation:

« Il s’agit de s’interroger, dans une démarche comparative et transnationale, sur les sources, les archives et les approches innovantes qui peuvent permettre de réinterroger la notion de culture de masse comme objet d’histoire. La dimension internationale de l’école d’été souhaiterait favoriser les discussions entre différentes historiographies sur le sujet et la comparaison entre plusieurs contextes historiques et plusieurs espaces. Les réflexions méthodologiques seront particulièrement appréciées afin de mesurer les apports que peuvent offrir par exemple les humanités numériques ou bien une approche interdisciplinaire de la recherche. »

 

 

 

Consulter l’appel à communications

Les candidatures sont à déposer avant le vendredi 20 avril 2018.

 

 

 

 

Journée d’étude: l’audiovisuel, outil de médiation scientifique

Le 7 avril 2018 se déroulera au Conservatoire national des arts et métiers à Paris une journée d’étude consacrée au « Dispositif audiovisuel comme vecteur de diffusion des savoirs scientifiques et techniques: Histoire, crise et perspectives ».

Organisée en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et l’Université Paris-Diderot, cette journée d’étude analysera, dans une perspective historique, les caractéristiques spécifiques du dispositif audiovisuel pour la transmission des savoirs au grand public. Un atelier participatif « Quels outils audiovisuels pour la diffusion des sciences de demain? » complètera cette journée.

Lire la présentation de cette journée d’étude

Université d’été sur l’histoire transnationale de la radio

Le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C² DH) organisera, du 18 au 22 juin 2018, une université d’été consacrée à l’histoire transnationale de la radio au XXe siècle.

Extrait de la présentation:

« The Summer School focuses on the history of transnational radio in the 20th century, more specifically on the material, technical, and architectural histories of radio as a symbolic media of transnational communication in Europe and beyond. Following recent trends in media historiography, the Summer School aims at problematizing and reflecting on radio as one of the most important technologies of transborder and transnational communication, emphasizing its role as cultural mediator and political actor in the modern media landscape. »

Lire l’intégralité de l’appel à communications.

Comptes-rendus de conférences sur les médias

Sur sa page « Rapports », Infoclio.ch, le portail professionnel des sciences historiques en Suisse, publie régulièrement des comptes-rendus et des documents de conférences et autre événement scientifique. C’est dans ce cadre que sont récemment parus les échos du Colloque infoclio.ch 2017: « Histoire du son & documents sonores », sous la formes de vidéos des différents intervenant.e.s. A titre d’exemple, nous pouvons citer la présentation de Claude Zurcher, des Archives RTS et de la plateforme notreHistoire.ch, « Une approche participative pour les archives sonores ».

La plateforme a également publié dernièrement le rapport sur la Conférence internationale « Computer Networks Histories: Local, National and Transnational Perspectives » qui s’est tenue à Lugano les 14 et 15 décembre 2017.

On peut finalement signaler les vidéos des interventions qui ont eu lieu lors de la Summer School 2017 sur l’histoire digitale. Elles permettent notamment d’entendre l’historienne chargée de recherche au CNRS Valérie Schafer parler des archives du web, ou encore Martin Düring, du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History, et Martin Grandjean de l’Université de Lausanne, s’exprimer sur l’analyse et la visualisation des réseaux.

 

 

Histoire du son et documents sonores

Le 24 novembre 2017 se tiendra à Berne le 9ème Colloque annuel d’infoclio.ch, intitulé « Histoire du son et ressources sonores ». Cette journée offre, dans un premier temps, une introduction aux divers aspects de l’histoire du son. Ensuite, elle présente des projets numériques qui donnent accès aux résultats de recherche ou aux enregistrements sonores de façon particulièrement innovante. Enfin, elle se penche sur les ressources sonores en tant qu’objet et sur la question de savoir comment la restauration, l’archivage, la numérisation et la diffusion de ces ressources permettent de les rendre utiles et intéressantes pour la recherche.

Extrait:

« La «Sound History» est dans toutes les oreilles. Mais comment explorer un paysage sonore ? Que sont les cultures auditives ? Quelle relation le bruit entretient-il avec la modernité ? Dans une première partie, des chercheuses et des chercheurs introduisent le domaine de l’histoire du son sur la base de recherches actuelles.

Seront ensuite présentés des projets qui font un usage particulièrement innovant du numérique pour faire connaître des résultats de recherche ou des enregistrements sonores. En se fondant sur les exemples d’un journal open access, d’une base de données sonores, d’une reconstitution auditive et d’une archive en ligne, on verra comment les technologies numériques s’accordent aux spécificités du monde acoustique. »

 

Le programme complet est disponible en ligne.

Les inscriptions en ligne sont ouvertes.

Le compte-rendu du colloque.

 

Conférence d’archivistes de l’audiovisuel à la New Orleans

La rencontre 2017 de l’Association of Moving Image Archivists (AMIA) se tiendra du 29 novembre au 2 décembre à la New Orleans. Cette association réunit des archives publiques et privées, des entreprises de médias, des librairies, des sociétés d’histoire, des laboratoires, des compagnies de production, des universités, etc. Rassembler au sein d’un même forum ces acteurs hétérogènes permet de discuter des différentes facettes de l’archivage, de l’accessibilité publique et de la valorisation des images.

La Conférence de l’Amia 2016 a eu lieu à Pittsburgh.

 

Lors de la conférence 2017, des thématiques telles que la conservation des archives des médias sociaux, les méthodes de digitalisation ou la création d’une communauté d’archivage de l’audiovisuel seront abordées par différent.e.s expert.e.s.

Voir le programme préliminaire.

 

 

Un colloque sur la photographie et les technologies de l’information

Les jeudi 16 et vendredi 17 novembre aura lieu à l’Université de Lausanne un colloque sur la photographie et les technologies de l’information. Cette rencontre est organisée par Estelle Blaschke, Olivier Lugon et Davide Nerini dans le cadre du projet de recherche FNS « Toute la culture du monde sur pellicule : essor et imaginaire du microfilm des années 1920 aux années 1950 ».

 

Extrait:

Eastman Kodak Company Annual Report, 1952. George Eastman Museum, Rochester.

« Éléments moteurs de la consommation de masse, les photographies ont, dès l’invention du médium, amené l’industrie à développer des instruments pour accélérer leur production, leur stockage et leur diffusion. En parallèle, des techniques et standards ont dû être mis au point ou adaptés pour gérer et tirer parti de collections sans cesse croissantes. Dans certains cas, la photographie peut constituer l’objet de la collection, dans d’autres, elle agit comme l’outil permettant de rassembler et de donner accès à des matériaux de sources diverses. Aujourd’hui, la nouvelle «indicialité» de la photographie numérique (André Gunthert) fournit des outils supplémentaires pour saisir les images et leur associer des données, et pour offrir de nouveaux moyens de gérer et de donner accès à des images dans l’espoir de générer de nouveaux savoirs. »

 

Découvrir le programme complet du colloque.