Histoire du son et documents sonores

Le 24 novembre 2017 se tiendra à Berne le 9ème Colloque annuel d’infoclio.ch, intitulé « Histoire du son et ressources sonores ». Cette journée offre, dans un premier temps, une introduction aux divers aspects de l’histoire du son. Ensuite, elle présente des projets numériques qui donnent accès aux résultats de recherche ou aux enregistrements sonores de façon particulièrement innovante. Enfin, elle se penche sur les ressources sonores en tant qu’objet et sur la question de savoir comment la restauration, l’archivage, la numérisation et la diffusion de ces ressources permettent de les rendre utiles et intéressantes pour la recherche.

Extrait:

« La «Sound History» est dans toutes les oreilles. Mais comment explorer un paysage sonore ? Que sont les cultures auditives ? Quelle relation le bruit entretient-il avec la modernité ? Dans une première partie, des chercheuses et des chercheurs introduisent le domaine de l’histoire du son sur la base de recherches actuelles.

Seront ensuite présentés des projets qui font un usage particulièrement innovant du numérique pour faire connaître des résultats de recherche ou des enregistrements sonores. En se fondant sur les exemples d’un journal open access, d’une base de données sonores, d’une reconstitution auditive et d’une archive en ligne, on verra comment les technologies numériques s’accordent aux spécificités du monde acoustique. »

 

Le programme complet est disponible en ligne.

Les inscriptions en ligne sont ouvertes.

 

Une conférence d’archivistes à la New Orleans

La rencontre 2017 de l’Association of Moving Image Archivists (AMIA) se tiendra du 29 novembre au 2 décembre à la New Orleans. Cette association réunit des archives publiques et privées, des entreprises de médias, des librairies, des sociétés d’histoire, des laboratoires, des compagnies de production, des universités, etc. Rassembler au sein d’un même forum ces acteurs hétérogènes permet de discuter des différentes facettes de l’archivage, de l’accessibilité publique et de la valorisation des images.

La Conférence de l’Amia 2016 a eu lieu à Pittsburgh.

 

Lors de la conférence 2017, des thématiques telles que la conservation des archives des médias sociaux, les méthodes de digitalisation ou la création d’une communauté d’archivage de l’audiovisuel seront abordées par différent.e.s expert.e.s.

Voir le programme préliminaire.

 

 

Un colloque sur la photographie et les technologies de l’information

Les jeudi 16 et vendredi 17 novembre aura lieu à l’Université de Lausanne un colloque sur la photographie et les technologies de l’information. Cette rencontre est organisée par Estelle Blaschke, Olivier Lugon et Davide Nerini dans le cadre du projet de recherche FNS « Toute la culture du monde sur pellicule : essor et imaginaire du microfilm des années 1920 aux années 1950 ».

 

Extrait:

Eastman Kodak Company Annual Report, 1952. George Eastman Museum, Rochester.

« Éléments moteurs de la consommation de masse, les photographies ont, dès l’invention du médium, amené l’industrie à développer des instruments pour accélérer leur production, leur stockage et leur diffusion. En parallèle, des techniques et standards ont dû être mis au point ou adaptés pour gérer et tirer parti de collections sans cesse croissantes. Dans certains cas, la photographie peut constituer l’objet de la collection, dans d’autres, elle agit comme l’outil permettant de rassembler et de donner accès à des matériaux de sources diverses. Aujourd’hui, la nouvelle «indicialité» de la photographie numérique (André Gunthert) fournit des outils supplémentaires pour saisir les images et leur associer des données, et pour offrir de nouveaux moyens de gérer et de donner accès à des images dans l’espoir de générer de nouveaux savoirs. »

 

Découvrir le programme complet du colloque.

 

 

Séminaire d’été « Media history from the margins » : appel à communications

Les universités de Lausanne, du Luxembourg et de la Suisse italienne co-organisent le séminaire d’été « Media history from the margins » qui se déroulera du 19 au 24 août 2018 au centre de conférences Stefano Franscini au Monte Verità dans le Tessin. Il se divisera en trois parties « Marginal Spaces », « Marginal Times » and « Marginal Objects » et accueillera lors de sa première journée les communications de doctorants.

Extrait :

« The summer seminar aims to rethink media history from the margins and to place at the center of our attention neglected, alternative, or censured media texts, uses, and technologies. By shifting the discussion from hegemonic actors, dominant institutions, and successful mass media to the fringes of media history, it pursues the double objective of rewriting media history into media histories, and of opening a space to rethink historiographical practices and methods. »

 

Lire l’appel à communications

Les propositions de communications sont à envoyer avant le 31 janvier 2018 à François Vallotton et à Anne-Katrin Weber.

L’audiovisuel dans les musées suisses

L’association Memoriav proposait les 25 et 26 octobre derniers un colloque intitulé « On screen, l’audiovisuel dans les musées ». Cette rencontre, tenue au Musée de la Communication de Berne, s’est intéressée à la conservation et à la valorisation du patrimoine filmique, photographique et sonore au sein d’institutions muséales suisses. Parmi un panel constitué d’une dizaines d’interventions et de débats, on peut notamment mentionner la table ronde qui réunissait Sibylle Lichtensteiger (Stapferhaus Lenzburg), Christoph Stratenwerth (curateur, teamstratenwerth Basel) et Philipp Clemenz (Musée alpin suisse). Cette discussion, qui portait sur « L(es) Histoire(s) audiovisuelle(s) mise(s) en scène », était modérée par Erika Hebeisen, du Musée national suisse.

 

Alpines Museum der Schweiz, David Schweizer

 

 

Visiter la page dédiée au colloque sur le site de Memoriav.

Lire le programme complet.

 

 

 

 

 

Congrès « Rêver d’un autre monde. Médias, utopies et expérimentations »

Le 2ème congrès de la Société pour l’histoire des médias (SPHM) aura lieu du 23 au 25 mai 2018 à l’Université Paris II. Cette année, il aura pour thème « Rêver d’un autre monde. Médias, utopies et expérimentations de l’époque moderne à nos jours ».

Extrait :

« La première édition du congrès de la Société pour l’histoire des médias les 26 et 27 mai 2016 visait à dresser un état des lieux des évolutions institutionnelles et historiographiques de l’histoire des médias depuis son émergence et à sonder les territoires d’études les plus récents.

Dans un contexte de très forte critique des médias, où ils sont notamment accusés de faire le jeu du pouvoir politique et/ou économique, cette deuxième édition vise à croiser les regards scientifiques sur les façons dont, à travers l’histoire, des médias ont au contraire pu porter l’espoir d’un changement social, en servant de supports et d’outils pour concevoir et construire un autre monde ».

Lire l’intégralité de l’appel à communications

 

 

 

The Historians, saison 2!

D’octobre à décembre, la Maison de l’histoire de l’Université de Genève (UNIGE) renouvelle son cycle de conférences dédié aux séries télévisées historiques: The Historians, saison 2.

Les présentations débutent lundi 5 octobre avec la célèbre série Rome, dont discutera le spécialiste d’histoire ancienne et professeur ordinaire à l’UNIGE, Pierre Sánchez. Le cycle se poursuit le 15 octobre avec The Walking Dead, une œuvre qu’analysera Youri Volokhine, de l’Unité d’histoire et d’anthropologie des religions de l’UNIGE. Une soirée spéciale Game of Thrones se déroule le 30 octobre, avec cinq invité·e·s, dont Mireille Berton de la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne.

Découvrir le programme complet du cycle.

 

 

« Succès à l’échelle planétaire, les séries télévisées constituent un phénomène social et culturel inédit. Célébrées par un public de consommateurs enthousiastes, elles convoquent largement le passé – à tel point que les séries historiques représentent l’une des catégories les plus prisées de ce type de médias. De l’Antiquité à la Guerre froide, personnages célèbres, grandes épopées, sagas familiales et univers légendaires tirés du Moyen Age participent à la diversité remarquable de cette production culturelle de masse. Comment expliquer le succès de ces séries inspirées par l’histoire ? Cet univers télévisuel permet de s’interroger sur l’évolution des rapports de nos sociétés au passé. Il suggère également la nécessité de décrypter la scénarisation dont il fait l’objet, d’en démêler les logiques et les incohérences, et réfléchir à la capacité des séries de recomposer notre manière d’imaginer l’histoire. »

 

 

 

« Inventer la télévision », Les 20e rendez-vous de l’histoire

Les 20e rendez-vous de l’histoire qui se dérouleront à Blois du 4 au 8 octobre 2017 ont, cette année, pour thème « Eurêka : Inventer, Découvrir, Innover ». Dans le cadre d’une carte blanche attribuée par le festival à la Société pour l’Histoire des Médias (SPHM) aura lieu la table ronde « Inventer la télévision » à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA).

« La mise en récit et en exposition de l’histoire de la télévision sera abordée au cours d’une discussion croisant ses généalogies, figures fondatrices et tournants, la création de programmes et genres télévisuels, enfin la recherche des publics. Ce panorama veillera à varier les temporalités et échelles, des chaînes nationales à celles régionales et locales. Cette carte blanche à la Société pour l’histoire des médias retracera la complexité des voies de l’innovation passées, pour conclure sur celles futures, qui semblent devoir être repensées sous l’effet du numérique ».

 

Lire la présentation de la table ronde

Découvrir le programme des rendez-vous de de l’histoire

Les critiques de séries télévisées, une profession en mutation

Benjamin Campion, doctorant et animateur d’un blog consacré aux séries TV pour le journal Libération, a présenté le 9 juin 2017 une étude sur les critiques professionnels de séries télévisées lors du colloque « Cinéphilies/Sériephilies 2.0 : perspectives internationales ». Le chercheur décrit l’évolution des pratiques du métier en proie à trois grands défis : la saturation du marché des séries TV dit Peak TV, le manque de reconnaissance de l’intermédiaire journalistique ainsi que l’effritement des frontières entre le monde professionnel et le monde amateur.

 

 

Lire l’étude sur la critique sérielle dans Libération (partie 1 et partie 2)

Parcourir le blog dédié aux séries TV dans Libération

Consulter le programme du colloque à l’Université Sorbonne Nouvelle

Journée de formation Memoriav : audiovisuel et valeurs archivistiques

Le vendredi 23 juin 2017 aura lieu à l’Uni Tobler à Berne une journée de formation consacrée à l’audiovisuel et aux valeurs archivistiques. Organisé par la fondation Memoriav qui oeuvre depuis 1995 pour la préservation du patrimoine audiovisuel en Suisse, ce workshop donnera toute sa place au regard de l’archiviste, tourné vers le contexte d’élaboration des documents audiovisuels et vers la recherche de leur authenticité. Une formation particulièrement précieuse à l’heure de la désinformation.

 

 

 

 

Lire le programme