Journée de formation Memoriav : audiovisuel et valeurs archivistiques

Le vendredi 23 juin 2017 aura lieu à l’Uni Tobler à Berne une journée de formation consacrée à l’audiovisuel et aux valeurs archivistiques. Organisé par la fondation Memoriav qui oeuvre depuis 1995 pour la préservation du patrimoine audiovisuel en Suisse, ce workshop donnera toute sa place au regard de l’archiviste, tourné vers le contexte d’élaboration des documents audiovisuels et vers la recherche de leur authenticité. Une formation particulièrement précieuse à l’heure de la désinformation.

 

 

 

 

Lire le programme

 

Nouveaux regards sur l’histoire des séries TV

Les 6 et 7 juin se déroule à l’Université Panthéon-Sorbonne et Sorbonne Nouvelle un colloque international consacré aux séries et feuilletons diffusés sur les écrans de la RTF et de l’ORTF de 1949 à 1974. Si la fiction sérielle fait l’objet de recherches de plus en plus nombreuses, cette rencontre se donne pour objectif « de réorienter le regard des chercheurs vers cette préhistoire des séries » et d’inscrire leur étude dans les logiques de programmation de la télévision publique.

 

Lire le programme

Relire l’article sur l’engouement des sciences sociales pour les séries TV

 

 

L’engouement des sciences sociales pour les séries TV

L’Association francophone pour le savoir (Acfas) a organisé les 9 et 10 mai dernier un colloque consacré aux « Méthodologies pour l’étude des téléséries et des webséries ». Produit culturel à succès dans le paysage audiovisuel, la série s’affirme également comme objet d’étude en sciences sociales, notamment pour les nouvelles possibilités d’interaction qu’elle offre à ses publics.

Extrait :

A partir de l’étude du phénomème Twin Peaks, Marta Boni de l’Université de Montréal cherche à rendre compte de l' »existence » d’une série dans l’espace public.

 

« Non seulement la production de séries est en forte croissance, mais les nouveaux modes de distribution ont contribué à l’accessibilité accrue et aux nouvelles possibilités de visionnement, et ils ont fourni de nouvelles possibilités d’interaction entre le public et les producteurs des séries, notamment via les réseaux sociaux. »

 

Un article de l’Agence Science-Presse

Programme du colloque