La télé d’avant (1950-1974), France Culture

L’émission radiophonique Métronomique de France Culture a consacré son sujet du 5 janvier dernier à la « Télé d’avant (1950-1974) ». L’émission se penche, avec une programmation musicale originale, sur l’expérience de la petite lucarne de 1950 à 1974.

Présentation:

« Il y 50 ans, le 1er octobre 1967, les Français découvraient la télé en couleur. Métronomique prend place à bord du « Petit train de la mémoire » et remonte au temps d’Averty, de Zorro et de Thierry la Fronde. C’est l’époque où la télé parlait merveilleusement, où l’on prenait le temps d’écouter l’autre, et où les programmes faisaient causer pendant des jours. Notre histoire croisera des sourires enjôleurs et des brushings impeccables, des comptes à rebours gênés, des censeurs aveuglés, des génies de la réalisation et des artistes insolents de fraîcheur ».

« Le Croupier amoureux », comédie-ballet de François Régis Bastide et réalisé par Jean-Christophe Averty à l’occasion du lancement de la couleur à la télévision en octobre 1967• Crédits : Georges Chevrier/Ina – AFP

 

Ecouter l’émission sur France Culture

Réécouter l’émission « Jean-Claude Averty, l’électron libre des médias » sur France Culture

 

Les archives audiovisuelles: un matériau précieux pour l’histoire

Dans le cadre d’une semaine consacrée aux archives, l’émission de France Culture La Fabrique de l’Histoire s’intéressait mercredi 13 décembre 2017 aux fonds audiovisuels. A cette occasion, l’émission recevait Sylvie Lindeperg, historienne française spécialiste de la seconde guerre mondiale et de l’histoire du cinéma, Hélène Fleckinger, Maître de conférence en cinéma à Paris VIII, et Christophe Gauthier, conservateur de la Cinémathèque de Toulouse.

Les invité.e.s évoquent, entre autres, les archives audiovisuelles de l’université de Vincennes, le projet « bobines féministes », qui renouvelle les connaissances sur l’histoire de l’audiovisuel féministe, et les archives cinématographiques.

Cartons de bobines films au Centre de conservation et de recherche de la cinémathèque de Toulouse, 2004.

 

« Ainsi les archives audiovisuelles ne se contentent pas de rendre l’histoire visible : elles la façonnent et lui donnent une nouvelle visibilité. Leur prise en compte déborde donc largement le domaine de l’histoire culturelle : elles constituent un matériau précieux pour une histoire politique, sociale, symbolique des mondes contemporains. »

Sylvie Lindeperg et Ania Szczepanska, A qui appartiennent les images, Maison des sciences de l’homme, 2017, p. 26.

 

Écouter l’émission.

 

 

 

 

Histoire du son et documents sonores

Le 24 novembre 2017 se tiendra à Berne le 9ème Colloque annuel d’infoclio.ch, intitulé « Histoire du son et ressources sonores ». Cette journée offre, dans un premier temps, une introduction aux divers aspects de l’histoire du son. Ensuite, elle présente des projets numériques qui donnent accès aux résultats de recherche ou aux enregistrements sonores de façon particulièrement innovante. Enfin, elle se penche sur les ressources sonores en tant qu’objet et sur la question de savoir comment la restauration, l’archivage, la numérisation et la diffusion de ces ressources permettent de les rendre utiles et intéressantes pour la recherche.

Extrait:

« La «Sound History» est dans toutes les oreilles. Mais comment explorer un paysage sonore ? Que sont les cultures auditives ? Quelle relation le bruit entretient-il avec la modernité ? Dans une première partie, des chercheuses et des chercheurs introduisent le domaine de l’histoire du son sur la base de recherches actuelles.

Seront ensuite présentés des projets qui font un usage particulièrement innovant du numérique pour faire connaître des résultats de recherche ou des enregistrements sonores. En se fondant sur les exemples d’un journal open access, d’une base de données sonores, d’une reconstitution auditive et d’une archive en ligne, on verra comment les technologies numériques s’accordent aux spécificités du monde acoustique. »

 

Le programme complet est disponible en ligne.

Les inscriptions en ligne sont ouvertes.

Le compte-rendu du colloque.

 

Conférence d’archivistes de l’audiovisuel à la New Orleans

La rencontre 2017 de l’Association of Moving Image Archivists (AMIA) se tiendra du 29 novembre au 2 décembre à la New Orleans. Cette association réunit des archives publiques et privées, des entreprises de médias, des librairies, des sociétés d’histoire, des laboratoires, des compagnies de production, des universités, etc. Rassembler au sein d’un même forum ces acteurs hétérogènes permet de discuter des différentes facettes de l’archivage, de l’accessibilité publique et de la valorisation des images.

La Conférence de l’Amia 2016 a eu lieu à Pittsburgh.

 

Lors de la conférence 2017, des thématiques telles que la conservation des archives des médias sociaux, les méthodes de digitalisation ou la création d’une communauté d’archivage de l’audiovisuel seront abordées par différent.e.s expert.e.s.

Voir le programme préliminaire.

 

 

Un colloque sur la photographie et les technologies de l’information

Les jeudi 16 et vendredi 17 novembre aura lieu à l’Université de Lausanne un colloque sur la photographie et les technologies de l’information. Cette rencontre est organisée par Estelle Blaschke, Olivier Lugon et Davide Nerini dans le cadre du projet de recherche FNS « Toute la culture du monde sur pellicule : essor et imaginaire du microfilm des années 1920 aux années 1950 ».

 

Extrait:

Eastman Kodak Company Annual Report, 1952. George Eastman Museum, Rochester.

« Éléments moteurs de la consommation de masse, les photographies ont, dès l’invention du médium, amené l’industrie à développer des instruments pour accélérer leur production, leur stockage et leur diffusion. En parallèle, des techniques et standards ont dû être mis au point ou adaptés pour gérer et tirer parti de collections sans cesse croissantes. Dans certains cas, la photographie peut constituer l’objet de la collection, dans d’autres, elle agit comme l’outil permettant de rassembler et de donner accès à des matériaux de sources diverses. Aujourd’hui, la nouvelle «indicialité» de la photographie numérique (André Gunthert) fournit des outils supplémentaires pour saisir les images et leur associer des données, et pour offrir de nouveaux moyens de gérer et de donner accès à des images dans l’espoir de générer de nouveaux savoirs. »

 

Découvrir le programme complet du colloque.

 

 

La plateforme EU Screen et son héritage audiovisuel européen

Le portail EUscreen propose une consultation en ligne de milliers de programmes de télévision diffusés en Europe au cours des XXe et XXIe siècles mais également des photographies, images et documents sonores. Financé par la commission européenne et lancé en 2009, ce projet est le fruit d’un partenariat entre 31 organisations de 22 pays européens et repose sur un large réseau de chercheurs, centres d’archives et sociétés de radiodiffusion. EUscreen valorise et inscrit cet héritage audiovisuel européen au sein de réflexions plus larges via le blog du projet et des expositions virtuelles.

Lire l’article de la RTBF

Explorer les expositions virtuelles sur EUscreen

Découvrir le blog de EUscreen

Parcourir the View Journal of European Television History

Dix années du Ciné-Journal suisse mises en ligne

A l’occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel qui s’est déroulée le 27 octobre dernier, Memoriav, la Cinémathèque suisse et les Archives fédérales ont mis en ligne 10 années d’archives du Ciné-Journal suisse de 1950 à 1959. 485 éditions sont désormais consultables sur memobase.ch et swiss-archives.ch.

De 1940 à 1975, le Ciné-Journal suisse fait l’objet d’une édition hebdomadaire projetée en avant-programme dans les salles de cinéma. Fondé en 1940 par la Confédération en réponse à la diffusion des journaux filmés de l’Italie fasciste et de l’Allemagne nazie notamment, le Ciné-Journal présente en allemand, en français et en italien un condensé de l’actualité politique, sociale et culturelle de la Suisse. Précurseur du Télé-Journal, l’implantation massive de la télévision concurrence cependant le Ciné-Journal qui peine désormais à prouver sa nécessité. Malgré des tentatives de renouvellement de sa formule, le Ciné-Journal est dissout par le Département Fédéral de l’Intérieur en 1975.

 

Lire le communiqué des Archives fédérales

Lire l’extrait du Cinéma suisse 1898-1998 de Freddy Buache

Visionner le dernier sujet du Ciné-Journal en 1975 sur la plateforme Notrehistoire.ch

Les archives de la télévision valaisanne Canal 9 numérisées

Trente années d’archives soit près de 3000 émissions de la télévision régionale valaisanne Canal 9 sont désormais accessibles au public et consultables gratuitement. Menée conjointement par la Médiathèque du Valais et Canal 9, la numérisation des archives audiovisuelles a été soutenue financièrement par l’Office fédéral de la communication (OFCOM) et par l’association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse, Mémoriav. Elle constitue une étape supplémentaire dans la numérisation des médias du canton et fait figure de projet pilote pour la sauvegarde et la mise en valeur des archives audiovisuelles pour d’autres télévisions régionales en Suisse.

 

 

Lire l’article dans Le Nouvelliste

Lire l’article dans Le Matin

Visionner les archives de Canal 9 de 1984 à 2005

 

 

 

Archives audiovisuelles et réseaux sociaux

Par Marie Sandoz, octobre 2017.

Les Archives de la Radio Télévision Suisse (RTS) sont plus visibles que jamais grâce à leur usage efficace des réseaux sociaux. L’ère du digital ouvre en effet un vaste éventail de possibilités aux documentalistes de l’audiovisuel public.

Rencontre avec les archivistes Soazig Vaucher et Vincent Sériot.

Lire l’article sur ce site.

 

Histoire et numérique avec Martin Grandjean

L’émission radiophonique Tribu de la RTS invitait vendredi dernier l’historien de l’Université de Lausanne, Martin Grandjean. Egalement porte-parole de lʹassociation francophone des humanités numériques Humanistica, le jeune chercheur a discuté l’importance du numérique et de ses nouveaux outils pour les sciences sociales, et plus particulièrement pour l’exercice de l’histoire.

Source: Martingrandjean.ch

 

 

Ecouter l’émission de Tribu du 8 septembre.

Visiter le site web de Martin Grandjean « Digital Humanities, Data Visualization, Network analysis »