Pays-Bas: Ecole d’hiver sur l’archivage audiovisuel

L’institut pour la culture médiatique Sound and Vision, basé aux Pays-Bas, se donne pour objectif de retracer l’évolution des médias et de suivre leurs développements actuels. Ce centre d’archives suit également les dernières innovations et expérimentent de nouvelles technologies en matière d’archivage audiovisuel.

Egalement institution de formation, Sound and Vision organise du 15 au 18 janvier 2019 la Winter School for Audiovisual Archiving. Ces quatre journées de formation donneront aux participants les connaissances pratiques pour concevoir et mettre en oeuvre un plan de préservation pour leurs archives audiovisuelles.

S’inscrire ici

Visionner la vidéo de présentation du centre d’archives

 

Die audiovisuelle Geschichte ist nun für die Öffentlichkeit zugänglich

Die SRG gab am 27. Oktober und anlässlich des Unesco-Welttages des audiovisuellen Erbes den Startschuss, ihre Archive zu öffnen – zusammen mit der Schweizerischen Nationalphonothek (Bundesamt für Kultur) und Memoriav, dem Verein zur Erhaltung des audiovisuellen Kulturgutes der Schweiz. Zwei Millionen Stunden Schweiz zum Anschauen und Anhören.

Ab diesem Datum können sich über sechzig öffentliche Bibliotheken, Dokumentationszentren, Universitäten und Schulen in allen Landesteilen einen lokalen Recherche-Zugang zu den digitalen Archiven der SRG wie auch zu den audiovisuellen Datenbanken von Nationalphonothek und Memoriav einrichten lassen.

« Eine breitere Onlineöffnung der Archive erfolgt parallel mit der Lösung von damit verbundenen Problemen rechtlicher, technischer und auch qualitativer Natur. Ab Anfang 2019 werden dann private Medienunternehmen in den SRG-Archiven recherchieren und Archivdokumente nutzen können. Die SRG ist weltweit eines der ersten Medienhäuser, das die Digitalisierung und Öffnung ihrer Archive so konsequent vorantreibt. »

Lesen Sie hier die Medienmitteilung.

Journée mondiale de l’audiovisuel

Nous célébrons aujourd’hui la journée mondiale de l’audiovisuel. Elle commémore l’adoption en 1980 de la « Recommandation pour la sauvegarde et la conservation des images en mouvement » par la 21ème Conférence générale de l’UNESCO. Cette journée se donne pour objectif d’éveiller l’intérêt de l’opinion publique pour les archives audiovisuelles et de les sensibiliser à l’importance de leur archivage. La journée se déroulera cette année sur le thème « Your story is moving ».

En Suisse, l’association Memoriav coordonne les actions des institutions souhaitant valoriser leurs archives audiovisuelles autour de cette date. A l’occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, l’association valorise, par ailleurs, chaque mois une archive de sa collection.

 

 

Découvrir les différentes célébrations internationales.

Consulter les activités pour la journée mondiale de l’audiovisuel en Suisse.

Explorer la vitrine de Memoriav.

 

 

 

Replay. Quid des documents radio et TV après leur diffusion?

L’édition 2018 du colloque de Memroiav s’intéresse au sort des documents audiovisuels que produisent radios et télévisions, après leur diffusion. Il aura lieu les 24 et 25 octobre 2018.

« Les stations de radio et les chaines de télévision font partie des plus grands producteurs de documents audiovisuels. Ces derniers suscitent un grand intérêt, mais comment ces sons et ces images peuvent-ils perdurer et être transmis aux générations futures ? Le Colloque Memoriav 2018 porte un regard sur le travail de sauvegarde et de mise en valeur des documents radio/TV dans le cadre du service public et des stations privées. »

 

BBC Sound Effects, la banque audio en ligne

Cri de perroquet d’Amérique du Sud, raid aérien ou encore pleurs de bébé: la BBC a mis en ligne, en avril 2018, 16 000 de ses effets sonores en provenance de sa bibliothèque. Ces sons, bruits et enregistrements sont consultables et téléchargeables gratuitement sur la plateforme baptisée BBC Sound Effects. Si l’usage commercial de ces bandes sonores requiert une autorisation de la BBC, celui-ci est gratuit dans le cadre de tout projet personnel, éducatif ou académique.

 

 

Découvrir les secrets de fabrication des effets sonores sur le site de la BBC

« Over 16,000 sound effects made available for free from BBC library », The Independent, 24 avril 2018

« La BBC vient de mettre en ligne 16000 sons, bruits et enregistrements bizarres », France Inter, 23 avril 2018

Visite guidée de l’Institut national français de l’audiovisuel

Les 15 et 16 septembre 2018, l’Institut national français de l’audiovisuel (INA) ouvre ses portent aux visiteurs pour une visite guidée.

« Partez en immersion au cœur de la mémoire augmentée de l’INA avec le spectacle holographique innovant et inédit « Mandela, I am prepared to die », découvrez les secrets de la restauration des archives audio-radio , et vivez une expérience sonore unique avec l’Acousmonium, ce dispositif mobile destiné aux concerts de musique acousmatique et électroacoustique, pouvant accueillir jusqu’à 80 hauts parleurs.

Cette traversée de l’INA s’achèvera par la visite de notre plus grand plateau de tournage sur lequel se forment les futurs professionnels de l’image. »

Live Art: la télévision, archive de l’art contemporain

Les émissions de télévision consacrées à l’art sont nombreuses. De D‘Art d’Art à Museum, celles-ci s’attachent le plus souvent à décrire des oeuvres d’art pérennes et intangibles. La série documentaire Live Art, diffusée sur Arte entre le 5 et le 26 août 2018, se plonge quant à elle en huit épisodes dans la fabrique des oeuvres d’art éphémères. La télévision joue ici un double rôle face à cette forme d’art contemporain: si l’émission vient documenter cette oeuvre d’art destinée à n’être qu’un instant, la captation filmique archive et pérennise ce qui est destiné à disparaître.

Extrait de l’article des Inrocks:

« Les différents épisodes de la série, en effet, proposent un focus de 26 minutes sur une exposition, un artiste et son oeuvre dans un vrai souci de clarté et d’intelligibilité. Alternant interviews et captations d’exposition, l’oeuvre nous est montrée, décrite et explicitée, dans son processus de création mais aussi de monstration au sein de l’exposition – véritable enjeu de cet art éphémère. »

Mass Media : Today and Yesterday (1972/2017), œuvre de l’artiste Gustav Metzger, dans l’exposition Take Me (I’m Yours). / Camera Lucida Productions 2016

 

« Live Art, mémoires d’expositions », La Croix, 05 août 2018

« Live Art, collection documentaire sur les oeuvres d’art éphémères », LesInrocks, 26 juillet 2018

Héritage audiovisuel et éducation: retour sur la rencontre estivale de « EUscreen »

La rencontre annuelle d’EUscreen a eu lieu début juillet à Madrid. A cette occasion, les membres de ce consortium européen réunissant des diffuseurs et des archives audiovisuelles se sont dédiés à la question de l’héritage audiovisuel et de l’éducation. Les réflexions ont tout particulièrement porté sur l’héritage vidéo en Espagne.

La rencontre fait l’objet d’un compte-rendu sur le blog d’EUscreen. Extrait:

Spain has a vibrant landscape of smaller and larger institutions that take care of the country’s audiovisual histories. The national film archive, with its Cine Doré screening room (famous for the “Shrinking Lover” scene in Pedro Almódovar’s Hable Con Ella) provided a small selection of materials to Europeana through our sister network, the European Film Gateway. The organization also collaborated with public broadcaster TVE to make the country’s rich NODO newsreel collection available through their catch-up platform A la carta.

Lire la suite.

Das Archiv – Strategien für den Umgang mit dem kulturellen Gedächtnis der Gesellschaft

Anlässlich der von der ETH Zürich organisierten und durchgeführten Veranstaltung Kulturerbe – Hinsehen, erleben, mitmachen hat Iso Camartin eine Rede mit dem Titel « Das Kulturerbe ist tot. Ausser wir erwecken es zum Leben » gehalten. In dieser Rede bezog er Stellung zur Funktion der Archive und bot Strategien an, wie diese das gesammelte Wissen wirkungsmächtig einem Publikum präsentieren können. Das Feuilleton der Neuen Zürcher Zeitung hat nun eine lesenswerte Kurzfassung vom Inhalt der Rede publiziert.

« In Archiven befällt mich immer die utopische Hoffnung, es könne der Augenblick einmal kommen, in welchem die Erkenntnis sich einstellt, wie eins mit dem anderen und alles mit dem Ganzen zusammenhängt. Doch bereits ein gesundes am Diesseits orientiertes Gefühl für geschichtliche Klärungen reicht aus, um die Notwendigkeit von Archiven zu begreifen. Wo Bewunderung für das Werk einer bestimmten Person dazukommt, setzt sich ohnehin die Überzeugung durch, es müsse möglichst alles gesammelt und gehütet werden, was relevant sein könnte für das Verständnis so ungewöhnlicher Lebensleistungen.» Iso Camartin

 

Den Artikel können Sie hier nachlesen.

Héritage culturel intangible: comment l’archiver?

Les 6 et 7 août 2018, le Laboratory for Experimental Museology de l’EPFL (eM+) organise une série de discussions et de présentations autour du thème « Archiving Intangible Cultural Heritage & Performing Arts: A Symposium and Summer School for Living Traditions« .

Archiving Kung Fu © S. Kenderdine / 2018 EPFL

Présentation:

« Stimulated by a growing worldwide interest in Intangible Cultural Heritage (e.g. rituals and festivals) and performance studies, the event brings together world leaders in the research, documentation, preservation and public engagement with Intangible Cultural Heritage through digital means. It intends to stimulate interest and advance discussion through more than a twenty seminal speakers, all leaders in the field of performing arts and Intangible Cultural Heritage. »

Le programme.

S’inscrire – jusqu’au 15 juillet.