50 ans de Temps présent (II)

 

Le cinquantenaire du magazine phare de la télévision suisse romande, Temps présent, a été l’occasion d’une réflexion collective sur l’histoire du magazine menée conjointement par la Radio-Télévision Suisse (RTS) et le monde universitaire. Cette série d’articles sur les « 50 ans de Temps présent » valorise les résultats de l’exploration des coulisses de l’émission et prolonge cette collaboration avec des textes d’historien.ne.s de l’Université de Lausanne et de professionnels de télévision.

 

Dans les coulisses du web-documentaire sur Temps présent

Le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent est le fruit d’une collaboration fructueuse entre la RTS, l’Université de Lausanne (UNIL) et l’Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel (AJM). L’équipe du web-doc est revenue dans les médias sur cette expérience originale.

Par Roxane Gray, mai 2019.

L’équipe du web-documentaire à la soirée d’anniversaire de Temps présent. De gauche à droite : Andrew Robotham, Mathilde Sibellas, Alberto Silini, Gabrielle Duboux, Roxane Gray, Julie Gaudio, Jessica Chautems, Nathalie Pignard-Cheynel et Annik Dubied. Copyright RTS.

 

Mis en ligne sur le site du magazine le 11 avril dernier, le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent a été réalisé par deux étudiantes en histoire et en cinéma de l’UNIL ainsi que deux étudiant.e.s en journalisme de l’AJM. Comme l’a souligné la presse, le cinquantenaire de Temps présent a été l’occasion pour de jeunes passionné.e.s des médias de se plonger dans l’histoire du magazine et de découvrir les coulisses de la production télévisuelle à la RTS.

Tant le format innovant de cette célébration des 50 ans de Temps présent que les coulisses de production du web-doc ont suscité l’intérêt des médias en Suisse romande. Journalistes de presse écrite, de radio et de télévision ont donné la parole à cette jeune équipe de réalisation. Florilège.

Le 20 minutes a consacré, le 11 avril 2019, un article aux « 50 ans : Temps présent dans l’oeil des étudiants » et a notamment mis en valeur la conception visuelle de ce web-doc, finement élaborée par la spécialiste de la réalisation numérique Mathilde Sibellas sous la direction du journaliste et réalisateur David Dufresne.

Le web-doc a également suscité des échos outre-Sarine. L’article «Temps Présent» auf RTS: Das älteste Hintergrundmagazin der Schweiz wird 50″ diffusé le 04 avril sur Horizon.net souligne l’aspect interactif que souhaite apporter cette monographie numérique.

Côté télévision, l’émission Interface qui s’intéresse aux coulisses de la RTS a présenté, dans son émission du 13 avril 2019, le web-documentaire et le travail effectué par son équipe de réalisation.

 

 

Le producteur de Temps présent, Jean-Philippe Ceppi, revient dans ce sujet sur sa volonté d’apporter, pour ce 50ème anniversaire, un regard nouveau sur l’histoire du magazine.

« Il s’agit d’un travail historique mis à disposition sur une plateforme internet qui permet à travers de multiples entrées et toutes sortes de matériel – des photos, de la vidéo, des témoignages, des extraits de films, des anecdotes – de rentrer dans l’histoire de Temps présent. Nous l’avions confié à des jeunes. Nous avons choisi que soit jeté un regard contemporain sur le travail de Temps présent avec des jeunes historien.ne.s et des jeunes journalistes, à travers une série de thèmes originaux. »

 

Le contenu historique du web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent a bénéficié de l’expertise acquise par Jessica Chautems et Gabrielle Duboux, toutes deux étudiantes en histoire et en histoire et esthétique du cinéma à l’UNIL. L’équipe de production du magazine leur a effet donné carte blanche quant aux thèmes à aborder et aux approches à adopter.

Guidées par le Professeur François Vallotton et sa doctorante Roxane Gray, ces deux étudiantes ont épluché les classeurs de production de Temps présent, visionné des dizaines de reportages et élaboré de nombreux entretiens avec des anciens et actuels membres du magazine. Un travail de longue haleine lancé en juillet 2018 qui est à la base de la structure thématique du web-doc.

Jessica Chautems, Gabrielle Duboux et Roxane Gray relatent cette belle expérience pour le journal de l’Unil, l’Uniscope, et reviennent sur les différentes étapes de leur travail, des recherches en archives à la rédaction des textes en passant par la récolte des témoignages.

 

Les deux étudiantes Gabrielle Duboux et Jessica Chautems et la doctorante en histoire Roxane Gray ont exploré l’évolution de l’émission cinquantenaire Temps présent. F. Imhof © UNIL

 

Extrait de l’article « Dans les entrailles de Temps présent », Uniscope, n° 643, avril-mai 2019 :

« Le fait que leurs recherches historiques soient «mises en valeur, diffusées à un grand public et qu’elles dépassent le cadre universitaire » a séduit Jessica Chautems, étudiante en Master en humanités numériques et en histoire et esthétique du cinéma. « J’aimerais me diriger vers le journalisme numérique et j’ai trouvé intéressant de lier mes études théoriques à des éléments journalistiques. »

Gabrielle Duboux, inscrite en Bachelor d’histoire et esthétique du cinéma ainsi qu’en histoire, a apprécié « la démarche de médiation culturelle et scientifique » du projet. Elle ajoute : «C’est une chance de pouvoir faire connaître une autre facette de l’histoire d’une émission qui a marqué, à l’image de ma propre famille, plusieurs générations de Romands. »

Les deux jeunes femmes, qui connaissaient déjà Temps présent, soulignent l’opportunité, en tant qu’« apprenties historiennes » de se confronter à une véritable recherche, basée sur des sources primaires. »

 

Roxane Gray, invitée avec Jean-Philippe Ceppi de l’émission radiophonique Médialogues « Temps présent, 50 ans et 3’000 reportages au compteur » diffusée le 13 avril dernier, a également partagé son point de vue d’historienne sur les 50 années d’histoire du magazine.

Ecouter ici l’émission :

 

Extrait de son intervention :

« J’ai pu remarquer dans mes recherches le poids de l’informel dans la production de cette émission. Les journalistes et réalisateur.trice.s travaillent ensemble, créent des synergies qui sont, je pense, très bénéfiques ensuite pour la qualité des émissions qui sont diffusées. Ce sont des constats que j’ai pu faire dans le cadre de mes recherches et que la réalisation des entretiens et témoignages que l’on peut voir dans ce web-doc m’a permis de confirmer. »

 

Gabrielle Duboux, Alberto Silini, Julie Gaudio, Roxane Gray, Jessica Chautems et Monique Dobretz dans les archives de Temps présent à la RTS. Copyright RTS/Anne Kearney.

 

Le travail élaboré par les deux étudiant.e.s de l’AJM, Julie Gaudio et Alberto Silini, a également été mis en valeur dans la presse. Le quotidien ArcInfo a consacré, le 13 mars 2019, un article aux « Neuchâtelois pour Temps présent » accessible en intégralité aux abonné.e.s du journal. A partir des pré-entretiens menés par l’équipe de l’UNIL, les deux apprenti.e.s journalistes ont réalisé dans les locaux de la RTS une quinzaine d’entretiens avec des ancien.ne.s et actuel.le.s réalisateur.trices, producteur.trices, journalistes mais aussi monteuse et cameramen. Les rushes de ces nombreux témoignages ont ensuite été montés sous la forme de capsules vidéo. Celles-ci jalonnent les cinq thématiques du web-doc tandis que d’autres extraits « bonus » forment le mur des témoins.

Julie Gaudio, invitée de l’émission radiophonique de la RTS Forum le 18 avril dernier en compagnie de la journaliste et ancienne productrice de Temps présent, Anne-Frédérique Widmann, présente le travail qu’elle et son collègue Alberto Silini ont mené dans le cadre du web-doc et émet quelques hypothèses sur les modes de consommation de ce magazine de télévision par la jeune génération.

Ecouter ici l’émission :

 

Lors de cet entretien radiophonique, Julie Gaudio est également revenue sur un reportage de Temps présent qui l’a particulièrement marquée :

« Un reportage qui m’a beaucoup marquée, c’est un Temps présent sur la guerre civile en Somalie en 1992 qui a été réalisé par André Gazut et Béatrice Barton, justement l’une des deux seules productrices de Temps présent. Ce reportage est très marquant. Je trouve qu’il a des images très fortes. André Gazut nous a raconté les conditions de tournage, elles n’étaient pas faciles notamment pour Béatrice Barton. […] Je trouve que pour les conditions de réalisation et le contexte politique en Somalie à ce moment-là, pour tout cela, ce reportage est un très beau modèle. »

 

Pour aller plus loin:

Découvrir le web-documentaire sur les 50 ans de Temps présent sur le site du magazine.

Lire la présentation du web-doc sur notre site.

Voir la couverture médiatique plus complète du web-doc sur notre site : Le web-doc vu dans les médias.

 

A suivre dans la série « 50 ans de Temps présent »

  • la saga des magazines d’information de la TSR/RTS consacrée aux magazines Continents sans Visa et Temps présent proposée par le réalisateur et pionnier de la Télévision suisse romande Jean-Jacques Lagrange
  • L’équipe historienne du web-doc valorisera également prochainement sur ce même site quelques archives inédites et réflexions nées de ses recherches sur l’histoire de Temps présent.