L’équipe

© Felix Imhof

 

Prof. François Vallotton,

Professeur d’histoire contemporaine, vice-doyen de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne et directeur du projet

 

Spécialiste d’histoire culturelle, et plus spécifiquement d’histoire des médias, j’anime depuis une dizaine d’années le Pôle sur l’histoire audiovisuelle du contemporain à la section d’histoire de la Faculté des lettres: celui-ci vise à développer des projets d’enseignement et de recherche intégrant des sources audiovisuelles, dans toutes leurs dimensions. Entre 2002 et 2011, j’ai collaboré au collectif sur l’histoire de la Société suisse de radiodiffusion et télévision, vaste chantier éditorial national et pluridisciplinaire qui a débouché sur la publication de trois volumes consacrés au service public en Suisse. Dans le cadre du projet «Pour une histoire élargie de la télévision», je m’intéresse entre autres au projet de TéléVision Rencontre créé au sein de la maison d’édition lausannoise éponyme.

 

 

Dr. Anne-Katrin Weber

Première assistante et co-responsable scientifique du projet

 

Enseignante et chercheuse à la section d’histoire et esthétique du cinéma, je m’intéresse aux histoires télévisuelles oubliées ou négligées. Pour ma thèse, j’ai étudié l’avènement de la télévision dans l’entre-deux-guerres en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux États-Unis. J’ai montré comment les présentations publiques de la télévision lors d’expositions universelles ou foires industrielles, qui ont lieu régulièrement à partir de 1928, intègrent celle-ci dans un univers voué à la culture de consommation et du loisir avant même qu’elle ne diffuse un programme régulier. Actuellement, je développe deux nouveaux projets, respectivement autour des usages contestataires de la télévision en Suisse et des applications militaires de la télévision durant la Deuxième Guerre aux États-Unis.

Page personnelle sur Academia.edu

 

 

Roxane Gray

Doctorante FNS

 

J’ai débuté mes recherches sur la télévision à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines dans le cadre d’un mémoire de maîtrise portant sur l’histoire de la chaîne France 5. Je m’intéresse actuellement aux transformations professionnelles liées aux métiers de la télévision en Suisse ainsi qu’aux collaborations à la fois transnationales et trans-médiatiques nourries par le développement du petit écran à partir des années soixante.

Mon projet de thèse.

 

 

Adrian Stecher

Doctorant FNS

 

J’ai terminé en 2015 mon Master en histoire contemporaine à l’Université de Fribourg. Pendant mes études, j’ai travaillé comme rédacteur et présentateur pour la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha. En tant que codeur pour les Universités de Fribourg et de Bâle, j’ai également analysé des émissions télévisuelles produites par des diffuseurs privés suisses. Pour le projet «Pour une histoire élargie de la télévision», j’étudie les discours politique, scientifique et technique sur la télévision en Suisse entre 1960 et 2000.

Mon projet de thèse.

 

 

Marie Sandoz

Doctorante FNS

 

Je suis issue d’un cursus en histoire économique internationale à l’Université de Genève, achevé en janvier 2016. Durant mes études et ensuite, j’ai travaillé en tant que journaliste pour une agence de presse romande. Dans le cadre du projet «Pour une histoire élargie de la télévision», je m’intéresse aux évolutions technologiques que connaît la télévision ainsi qu’à leurs implications sociales, politiques et culturelles. Ma thèse porte plus précisément sur la généalogie de la télévision satellite en Suisse.

Mon projet de thèse.