Pays-Bas: Ecole d’hiver sur l’archivage audiovisuel

L’institut pour la culture médiatique Sound and Vision, basé aux Pays-Bas, se donne pour objectif de retracer l’évolution des médias et de suivre leurs développements actuels. Ce centre d’archives suit également les dernières innovations et expérimentent de nouvelles technologies en matière d’archivage audiovisuel.

Également institution de formation, Sound and Vision organise du 15 au 18 janvier 2019 la Winter School for Audiovisual Archiving. Ces quatre journées de formation donneront aux participants les connaissances pratiques pour concevoir et mettre en oeuvre un plan de préservation pour leurs archives audiovisuelles.

S’inscrire ici

Visionner la vidéo de présentation du centre d’archives

 

Séminaire: Cultures médiatiques et régimes informationnels

Cet automne 2018, le centre des sciences historiques de la culture (SHC) de l’Université de Lausanne propose un ensemble de cours et de séminaires sur les « Cultures médiatiques et régimes informationnels? ». Dans ce cadre, Marie-Eve Thérenty, professeure de littérature française à l’Université Paul-Valéry Montpellier III et spécialiste des relations entre presse et littérature, analyse, dans une perspective historique, la production de formes médiatiques au statut hybride.

Présentation:

« Le débat contemporain concernant les fake news montre la difficulté à s’accorder sur ce qui peut être accepté comme de l’information. Du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui, la presse écrite a été l’atelier de fabrication de très nombreuses productions médiatiques au statut hybride : romans-feuilletons, contes, caricatures, dessins de presse mais aussi reportages romancés, cinéromans, romans-photos, bandes dessinées etc qui constituent le socle des cultures médiatiques et sérielles contemporaines. A l’intersection de l’histoire, des études culturelles, littéraires et communicationnelles, ce cours-bloc voudrait expliquer la généalogie et la mediapoétique de ces formes, en faire l’histoire (productions et usages) jusqu’à leur transformation contemporaine mais également comprendre quelle est leur place dans la production de l’information. »

 

 

Prochaines conférences les 8 et 9 puis les 29 et 30 novembre 2018.

Toutes les informations ici.

 

Call for Papers: Decoding Europe. Technological Pasts in the Digital Age

Le centre d’histoire contemporaine et digitale de l’Université du Luxembourg (C²DH) organise, du 27 au 29 juin 2019, la 9ème conférence Tensions of Europe. La conférence « Decoding Europe: Technological Pasts in the Digital Age » étudiera la manière dont notre approche du passé technologique européen est influencée, façonnée et peut même être transformée à l’ère numérique et, inversement, comment le présent et l’avenir numériques de l’Europe s’inscrivent dans des évolutions à long terme.

Les propositions sont à envoyer avant le 15 novembre. Consulter toutes les informations ici.

Extrait de l’appel à communications:

« In the current narrative, digitisation is a process profoundly shaped by US visions. This conference also aims to rediscover European influences in this process, alternative EU visions, etc. Although Europe will be at the centre of most of the analyses, proposals that compare global, national, regional and/or local approaches and combine several scales and trajectories to shed light on technological pasts in the digital age are also welcome.

Along with the impact of digitisation on historical archives, resources and practices, we also invite presentations exploring the writing and shaping of European history in a critical, experimental and interdisciplinary way: retro-digitised and born-digital heritage, new tools and digital practices of European historiography, digital narratives and teaching methods in the field of European history.

Our aim is to encourage a process of cross-fertilisation by including contributions from a wide variety of historical disciplines as well as from archivists and fields such as geography, digital humanities, science and technology studies, Internet studies, media studies, information and communication sciences, and infrastructure, platform and code studies. »

Journée mondiale de l’audiovisuel

Nous célébrons aujourd’hui la journée mondiale de l’audiovisuel. Elle commémore l’adoption en 1980 de la « Recommandation pour la sauvegarde et la conservation des images en mouvement » par la 21ème Conférence générale de l’UNESCO. Cette journée se donne pour objectif d’éveiller l’intérêt de l’opinion publique pour les archives audiovisuelles et de les sensibiliser à l’importance de leur archivage. La journée se déroulera cette année sur le thème « Your story is moving ».

En Suisse, l’association Memoriav coordonne les actions des institutions souhaitant valoriser leurs archives audiovisuelles autour de cette date. A l’occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, l’association valorise, par ailleurs, chaque mois une archive de sa collection.

 

 

Découvrir les différentes célébrations internationales.

Consulter les activités pour la journée mondiale de l’audiovisuel en Suisse.

Explorer la vitrine de Memoriav.

 

 

 

BBC Sound Effects, la banque audio en ligne

Cri de perroquet d’Amérique du Sud, raid aérien ou encore pleurs de bébé: la BBC a mis en ligne, en avril 2018, 16 000 de ses effets sonores en provenance de sa bibliothèque. Ces sons, bruits et enregistrements sont consultables et téléchargeables gratuitement sur la plateforme baptisée BBC Sound Effects. Si l’usage commercial de ces bandes sonores requiert une autorisation de la BBC, celui-ci est gratuit dans le cadre de tout projet personnel, éducatif ou académique.

 

 

Découvrir les secrets de fabrication des effets sonores sur le site de la BBC

« Over 16,000 sound effects made available for free from BBC library », The Independent, 24 avril 2018

« La BBC vient de mettre en ligne 16000 sons, bruits et enregistrements bizarres », France Inter, 23 avril 2018

« Facebook et les médias: c’est compliqué », Médialogues

Nathalie Pignard-Cheynel, professeure de journalisme numérique à l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de Neuchâtel était l’invitée de l’émission Médialogues le samedi 13 octobre 2018. La professeure a présenté le projet original mené par ses étudiants autour de la relation entre Facebook et les médias. A partir de la création de comptes fictifs, les étudiants de l’AJM ont voulu voir à quel point l’algorithme de Facebook influençait les informations auxquelles ils avaient accès dans le fil d’actualité du réseau social.

« Les médias doivent-ils compter sans Facebook ? », Krähenbuhl Hélène, Perugia2018/Réinventer/Volée 10, 13 avril 2018.

 

Ecouter les deux parties de l’émission Médialogues, samedi 13 octobre 2018:

« Facebook et les médias: c’est compliqué »

« Les pure players se cherchent encore en Suisse romande »

Lire les deux articles de Nathalie Pignard-Cheynel publiés sur Ina Global:

« Facebook et les médias, une liaison diaboliquement complexe », Ina Global, 26 septembre 2018

« Les médias ne sont plus des partenaires pour Facebook », Ina Global, 15 janvier 2018

Lire les articles sur le même sujet dans la revue de l’AJM

Quelle place pour l’audio dans les médias?

L’émission radiophonique Médialogues s’est interrogée, le 22 septembre 2018, sur la place de l’audio dans les médias. Comment réinventer la radio et lui redonner son attrait? Trois invités partagent leurs réflexions: Nelly Valsangiacomo, professeure d’histoire contemporaine et co-coordinatrice du Pôle d’histoire audiovisuelle du contemporain à l’Université de Lausanne; Pascal Crittin, directeur de la RTS et Virginie Nussbaum, journaliste au quotidien « Le Temps » et co-productrice du podcast natif « Brise glace ». Tous trois montrent la palette diversifiée des usages de la radio et soulignent le rôle que pourrait jouer la création sonore dans le renouvellement du média.

Présentation:

« Avec une érosion lente mais inéluctable de 25% de la durée d’écoute globale durant la dernière décennie (toutes chaînes confondues), le média radio est au pied du mur: il doit se réinventer dans un monde qui redécouvre les vertus de la voix parlée via les livres audios, les podcasts natifs ou les interfaces à commandes vocales. Faut-il changer le ton? Les invités? Les modes de diffusion? La distribution des émissions? »

 

 

Ecouter l’émission ici.

« Comment le Temps a imaginé le podcast Brise-Glace », Le labo numérique du Temps, 02 mai 2018.

« Brise-Glace, le podcast du journal Le Temps », Vertigo, 01 mai 2018.

Appel à communications: Genre et médias francophones en Europe

La section d’histoire et d’esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne organise, du 20 au 22 mars 2019, le colloque international « Genre et médias francophones en Europe des années 1940 et 1950 ». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet FNS « Personnage et vedettariat au prisme du genre : études de la fabrique des représentations cinématographiques » mené à l’UNIL depuis 2016 et propose d’interroger les phénomènes de reconfiguration et d’expansion médiatique des années 1940 et 1950 à l’échelle de l’espace européen francophone et au prisme du genre.

Extrait de l’appel à communications:

« Le genre est ici entendu comme une catégorie d’analyse critique. Il sera mobilisé pour envisager les productions et/ou les pratiques médiatiques comme des espaces traversés par des rapports de pouvoir et pourra s’imbriquer à d’autres catégories d’analyse critique telles que la classe, l’âge, la race, l’ethnie ou la sexualité. Il permettra d’analyser tant la construction de la binarité et de la hiérarchie sexuée que les mécanismes de négociation, de performance ou de subversion du genre. »

 

 

Consulter l’appel à communications.

Délai d’envoi des communications le 15 novembre 2018.

Les Rendez-vous de l’Histoire 2018: La puissance des images

La 21ème édition des Rendez-vous de l’Histoire se déroulera du 10 au 14 octobre 2018 à Blois. Cette année, archivistes, chercheurs.euses et professionnel.le.s de l’image échangeront autour de tables rondes et de projections sur le thème « La puissance des images ».

Extrait de l’éditorial de Jean-Noël Jeanneney, Président du Conseil scientifique:

« La puissance des images s’est affirmée depuis la plus haute antiquité, pour ne pas dire la préhistoire – soit qu’elles prétendent refléter une réalité, soit qu’elles se déploient dans tout le champ du symbolique et du rêve. Les susciter, les maîtriser, qu’elles soient fixes ou devenues mobiles, voilà bien un désir partout répandu. (…) Et puisque ce pouvoir des images est sans pareil, réel ou fantasmé, partout et en tout temps le jeu des déformations, des tromperies, des illusions a déployé, entre tours et détours, l’imagination sans limites de son savoir-faire. »

Consulter le programme

Séminaire sur les médias imaginaires

L’Institut national de l’histoire de l’art (INHA) ouvre, du 1er octobre 2018 au 19 janvier 2019, son séminaire « INHALab » à l’association de recherche en cultures visuelles Imago. Ce collectif de jeunes chercheur.euse.s se donne pour objectif d’ouvrir l’histoire de l’art à d’autres méthodologies telle que l’archéologie des médias. En parallèle de ce séminaire, l’INHA accueille l’exposition « Médias imaginaires. Les archives vivantes » qui invite le public à utiliser les outils de recherche livresques, visuels et numériques présents sur les lieux.

Consulter le programme du séminaire.

Présentation:

« L’histoire de l’art s’ouvre depuis quelques années maintenant à la discipline méconnue de l’archéologie des médias. Fort de ce constat, le projet Médias imaginaires entend réfléchir au concept central de « médias imaginaires » c’est-à-dire des appareils et instruments qui n’ont jamais vu le jour car irréalisables, sont restés au stade de brouillons, de concepts ou qui n’existent que dans l’imaginaire d’écrivains et d’artistes.

Cette vie rêvée des appareils peut prendre trois formes : des médias anticipatifs tournés vers le futur imaginaire ou possible des artefacts que nous connaissons aujourd’hui ; des médias invasifs et autres appareils d’emprise qui prennent le contrôle de l’utilisateur ; des médias prophétiques, capables de communiquer avec les mondes invisibles. »