Travailleurs et travailleuses « du clic »: le côté obscur de l’économie digitale

Antonio A. Casilli, professeur en Humanités digitales à Télécom ParisTech et chercheur à l’Institut interdisciplinaire de l’innovation du CNRS, a récemment publié un ouvrage qui propose une réflexion stimulante sur le travail à l’ère du numérique.

Dans En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic, le sociologue dévoile un pan sombre et méconnu de l’économie digitale, à rebours de l’idée selon laquelle les évolutions techniques dans le domaine du numérique permettraient à terme le remplacement du travail humain par des machines.

Au contraire, « en dissipant l’illusion de l’automation intelligente, Antonio Casilli fait apparaître la réalité du digital labor : l’exploitation des petites mains de l’intelligence « artificielle », ces myriades de tâcherons du clic soumis au management algorithmique de plateformes en passe de reconfigurer et de précariser le travail humain. »

 

 

Dès sa sortie, son travail a reçu un accueil enthousiaste dans les médias. Florilège.