Retour sur la longue vie de l’ORTF

Le 8 octobre dernier, l’émission de France Inter Affaires sensibles revenait sur l’histoire de l’Office de Radiodiffusion-télévision Française (ORTF) sous le titre « Crises, censure et désinformation : la longue vie de l’ORTF« . A cette occasion, je journaliste Fabrice Drouelle avait invité l’historien Christian Delporte, spécialiste du rôle des médias, de l’image et de la communication en politique.

Présentation de l’émission:

Sur les ruines de l’ancien grand service public unifié de l’information, les français découvrent de nouveaux visages, de nouveaux logos et surtout de nouveaux noms. Elles s’appellent désormais TF1, Antenne 2, France 3 ou encore Radio France… « Autonomes et entièrement responsables » selon les mots du premier ministre de l’époque Jacques Chirac, elles ont pour mission de « produire et diffuser une information libre et ouverte » à destination de tous les transistors et postes de télévisions de l’hexagone. Mais leur rôle consiste aussi à faire oublier une décennie médiatique ternie par l’emprise du pouvoir sur l’information… Car l’histoire de leur aînée – l’ORTF – est jalonnée par les conflits sociaux à répétition et surtout marquée par les accusations de censure et de désinformation…