Groupes Medvedkine et cinéma militant

Les Nuits de France Culture proposent quotidiennement une sélection d’archives radiophoniques. Mi-mai dernier, l’émission diffusait le documentaire « Les groupes Medvedkine, une histoire de cinéma militant« , une plongée dans l’expérience audiovisuelle et politique de réappropriation de l’outil cinéma par des réalisateurs et des ouvriers et ouvrières français entre 1967 et 1974.

Présentation de l’émission:

Les Groupes Medvedkine, coffret dvd – Les Mutins de Pangée & Iskra

« Les groupes Medvedkine. Le nom fut choisi comme l’affirmation d’une filiation avec le cinéaste soviétique Alexandre Medvedkine, qui dans les années 30, sillonnait l’URSS à bord de son ciné-train. En 1967, alors que vient de naître le Collectif SLON, Chris Marker tourne avec Mario Marret À bientôt j’espère, un film sur la grève de l’usine Rhodia de Besançon. À la faveur de ce tournage est lancée la dynamique qui verra naître dans la région les groupes Medvedkine, collectifs d’ouvriers des usines Rhodia et Peugeot qui, formés à la prise de vues et de sons, filmeront eux-mêmes leurs conditions de vie et de travail, leurs luttes et leurs actions éducatives et culturelles. Bien des années plus tard, en 2004, Yaël Mandelbaum rencontrait les anciens des groupes Medvedkine qui racontaient ce qu’avait été leur histoire, du côté de Besançon et de Sochaux, de 1967 à 1974. »

 

En plus:

Les films des Groupes Medvedkine à découvrir ici.

« Les vies de Chris Marker, 1921-2012 », titre de l’émission de La Marche de l’Histoire du 14 mai 2018.

« Medvedkine, ou les ouvriers-cinéastes » sur le site de la revue Ballast.

« Le cinéma, arme révolutionnaire des groupes Medvedkine » sur le site du Monde.

« Les groupes Medvedkine » sur le site des Inrocks.

La présentation du coffret de trois DVDs sur les Groupes Medvedkine sur le site des Mutins de Pangées.