Initié en 2013, le projet Triennale UNIL a donné lieu à une exposition collective qui a rassemblé une vingtaine d’oeuvres sur le campus de l’université. L’expérience aura marqué en profondeur les différents artistes exposés durant plus d’une année ainsi que les membres de la communauté universitaire. Lors de cette première Triennale, le gagnant Tarik Hayward a pu déployer sa vision singulière sur un environnement habituellement très maîtrisé lors d’une intervention solitaire inaugurée en juin 2015. L’aventure ne demandait qu’à se renouveler.

A lire également