L’Ecole des femmes

”Un air doux et posé, parmi d’autres enfans,

EDF2

M’inspira de l’amour pour elle dès quatre ans ;

Sa mère se trouvant de pauvreté pressée,

De la lui demander il me vint la pensée ;

Et la bonne paysanne, apprenant mon desir,DSC03131

À s’ôter cette charge eut beaucoup de plaisir.

Dans un petit couvent, loin de toute pratique,

Je la fis élever selon ma politique,

C’est-à-dire ordonnant quels soins on emploîroit

Pour la rendre idiote autant qu’il se pourroit.”

EDF10mise en scène collective

avec: Sophie Bocksberger, Christine GilPose, Jérôme Giller, Roelof Overmeer, Pierric Tenthorey

lumière: Nicolas Mayoraz

musique: Antoine Fachard, Pierre Kehegias