Arme

Elena Zuntini et Léonore Easton © Françoise Easton
Elena Zuntini et Léonore Easton
© Françoise Easton

Théâtre La Grange de Dorigny, Lausanne
22-25 janvier 1998

Le Galpon, site Artamis, Genève
10-13 juin 1998

Texte : Roelof Overmeer
Mise en scène : collective
Chorégraphies : Victoria Easton, Tino Gherardi
Scénographie : Yann Becker
Eclairage : Yann Becker, Cedric Overmeer
Jeu : Tom Burke, Léonore Easton, Nicolas Juillard, Yannick Laurent, Roelof Overmeer, Nathalie Perret-Gentil, Samuel Schellenberg, Elena Zuntini

Léonore Easton et Nicolas Julliard © Françoise Easton
Léonore Easton et Nicolas Julliard
© Françoise Easton

Diverses rencontres avec l’Autre, source constante d’interrogations.
Dans un pays en guerre, des êtres meurtris, mutilés et privés de tout tentent de mettre en mots leurs angoisses, leur révolte ou leur amour, avec l’aide de l’autre ou contre celui-ci. Ainsi sont convoqués par le jeu les fantômes du passé, des victimes des conflits, auxquels les vivants doivent…des contes.
Tous ces personnages évoluent dans un pays sans nom, sorte de no man’s land désertique et intemporel, symbole de l’éternelle résurgence de la violence et de la souffrance aux quatre coins du monde, banalisées à nos yeux par leur omniprésence. Dans cette perspective, le théâtre, et l’art en général n’offrent pas, comme on l’affirme souvent, une réponse à la violence de notre monde, mais bien un espace de questions, d’expérimentations permettant d’appréhender cette réalité qui nous dépasse à travers le travail du comédien, notre seule ARME.
Nicolas Julliard

Tom Burke, Elena Zuntini, Nicolas Julliard et Léonore Easton © Françoise Easton
Tom Burke, Elena Zuntini, Nicolas Julliard et Léonore Easton
© Françoise Easton
Nathalie Perret-Gentil © Françoise Easton
Nathalie Perret-Gentil
© Françoise Easton
Tino Gherardi © Françoise Easton
Tino Gherardi
© Françoise Easton
Tino Gherardi © Catherine Flütsch
Tino Gherardi
© Catherine Flütsch
Tom Burke et Nicolas Julliard © Catherine Flütsch
Tom Burke et Nicolas Julliard
© Catherine Flütsch
Tom Burke et Nathalie Perret-Gentil © Catherine Flütsch
Tom Burke et Nathalie Perret-Gentil
© Catherine Flütsch