Bibliographie

Références sur l’étude des scandales politiques

  • ADORNO Theodor et HORKHEIMER Max (1997 [1947]), Dialectif of Enlightenment, 2e éd., Londres : Verso.
  • ADUT Ari (2004), « Scandal as norm entrepreneurship strategy: Corruption and the French investigating magistrates », Theory and Society, vol. 33, n° 5, pp. 529–578
  • —— (2008), On Scandal, Moral Disturbances in Society, Politics and Art, Cambridge : Cambridge University Press
  • ALEXANDER Jeffrey C. (1988), « Culture and political crisis : Watergate and Durkheimian sociology », in Jeffrey Alexander (dir.), Durkheimian sociology : cultural studies, Cambridge : Cambridge University Press.
  • BALKIN J.M. (1999), « How mass media simulate political transparency », Cultural Values, 3(4), pp. 393-413.
  • BARKER Anthony (1994), « The upturned stone : Political scandals and their investigation processus in twenty democracies », Crime, Law & Social Change, 21 : 4, pp. 337-373
  • BERGER Peter et LUCKMANN Thomas (2012 [1966]), La construction sociale de la réalité, Paris : Armand Colin
  • BESSIN Marc, BIDART Claire et GROSSETTI Michel (dir.) (2010), Bifurcations. Les sciences sociales face aux ruptures et à l’événement, Paris : La Découverte
  • De BLIC Damien (2000), « Le scandale financier du siècle, ça ne vous intéresse pas ? Difficiles mobilisations autour du Crédit Lyonnais », Politix, vol. 13, n° 52, pp. 157-181
  • De BLIC Damien et LEMIEUX Cyril (2005), « Le scandale comme épreuve : éléments de sociologie pragmatique », Politix, 3, n° 71, pp. 9-38
  • BOLTANSKI Luc (1984), « La dénonciation », Actes de la recherche en sciences sociales, 51, pp.3-40
  • BOLTANSKI Luc, THÉVENOT Laurent (1991), De la justification. Les économies de la grandeur, Paris : Gallimard
  • BOLTANSKI Luc et al. (2007), Affaires, scandales et grandes causes, Paris : Stock
  • BOURDIEU Pierre (1984), « La délégation et le fétichisme politique », Actes de la recherche en sciences sociales, 52-53, pp. 49-55
  • BOWLER Shaun et KARP Jeffrey A. (2004), « Politicians, Scandals and Trust in Government », Political Behavior, 26, n° 3, pp. 271-287
  • BRÄNDTRÖM Annika et KUIPERS Sanneke (2003), « From Normal Incidents to Political Crises : Understanding the Selective Politicization of Policy Failures », Government and Opposition, 38, n° 3, pp. 279-305
  • BRIQUET Jean-Louis et GARRAUD Philippe (dir.) (2001), Juger la politique, Entreprises et entrepreneurs critiques de la politique, Rennes : Presses universitaires de Rennes
  • CAVENDER Gray, JURIK Nancy C. et COHEN Albert K. (1993), « The Baffling Case of the Smoking Gun: The Social Ecology of Political Accounts in the Iran- Contra Affair », Social Problems, 40, n° 2, pp. 152-166
  • CHALABY Jean (2004), « Scandal and the Rise of Investigative Reporting in France », American Behavioral Scientist, 47(9), pp. 1194–1207
  • CHAMPAGNE Patrick et MARCHETTI Dominique (1994), « L’information sous contrainte. A propos du scandale du sang contaminé », Actes de la recherche en sciences sociales, 101/102, pp. 40-62
  • CHONG Dennis and DRUCKMAN James N. (2007), « Framing Theory », Annual Review of Political Science, n° 10, pp. 103-126
  • COMMAILLE Jacques, DUMOULIN Laurence, ROBERT Cécile, (2000), La juridicisation du politique, Paris : LGDJ
  • CONTAMIN Jean-Gabriel (2009), « Analyse des cadres », in Filleule Olivier, Mathieu Lilian et Péchu Cécile, Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris : Presses de Sciences Po, pp. 38-45
  • COTTLE Simon (2006), « Mediatized rituals: beyond manufacturing consent », Media, Culture and Society, 28(3), pp. 411–432
  • De DAMPIERRE Eric (1954), « Thèmes pour l’étude du scandale », Annales ESC, 9, n° 3, pp. 329-336
  • DANIEL Justin (1992), « Les démocraties pluralistes face aux scandales politiques : l’Irangate, les « affaires » Flick et Carrefour du développement », Revue française de science politique, 42, n° 6, pp. 981-1007
  • DELOYE Yves et VOUTAT Bernard (2002), Faire de la science politique. Pour une analyse socio-historique du politique, Paris : Belin
  • DE LUTIIS, Giuseppe (1996), Il lato oscuro del potere, Rome : Editori Riuniti
  • DEWERPE Alain (1994), Espion. Une anthropologie historique du secret d’Etat contemporain, Paris : Gallimard
  • DOBRY Michel (1983), « Mobilisations multisectorielles et dynamique des crises politiques : un point de vue heuristique », Revue française de sociologie, 24-3, pp. 395-419
  • —— (1986), Sociologie des crises politiques, Paris : Presses de Sciences Po (3ème éd. 2009)
  • —— (1997), « Le renseignement dans les démocraties occidentales. Quelques pistes pour l’identification d’un objet flou », Cahiers de la sécurité intérieure, 30, pp. 53-85
  • ESSER Frank et HARTUNG Uwe (2004), « Nazis, Pollution, and no Sex: Political Scandals as a Reflection of Political Culture in Germany », American Behavioral Scientist, 47(8), pp. 1040–1071
  • FELSTINER William, ABEL Richard et SARAT Austin (1991), « L’émergence et la transformation des litiges : réaliser, reprocher, réclamer », Politix, 4(16), pp. 41–54
  • FILLIEULE Olivier (2007), « On n’y voit rien. Le recours aux sources de presse pour l’analyse des mobilisations protestataires », in Pierre Favre, Olivier Fillieule et Fabien Jobard (dir.) (2007), L’atelier du politiste. Théories, actions, représentations, Paris : La Découverte, pp. 215-240.
  • GARRIGOU Alain (1992), « Le boss, la machine et le scandale. La chute de la maison Médecin », Politix, 5, 17, pp. 7-35
  • —— (1993), « Le scandale politique comme mobilisation », in François Chazel (dir.), Action collective et mouvements sociaux, Paris : Presses universitaires de France, pp. 183-191
  • GEORGAKAKIS Didier (2001), « Les instrumentalisations de la morale. Lutte antifraude, scandale et nouvelle gouvernance européenne », in Jean-Louis Briquet et Philippe Garraud (dir.), Juger la politique, Entreprises et entrepreneurs critiques de la politique, Rennes : Presses universitaires de Rennes, pp. 263-286
  • IHL Olivier (2002), « Socialisation et événements politiques », Revue française de science politique, 52, 2, pp. 125-144
  • IYENGAR Shanto (1996), « Framing responsibility for political issues », The Annals of the American Academy of Political and Social Science, vol. 546, pp. 59–70
  • JIMENEZ Fernando (2004), « The Politics of Scandal in Spain : Morality Plays, Social Trust, and the Battle for Public Opinion », American Behavioral Scientist, 47, n° 8, pp. 1099-1121
  • KING Gary, KEOHANE Robert and VERBA Sidney (1994), Designing Social Inquiry, Princeton : Princeton University Press
  • LAGROYE Jacques (1985), « La légitimation », in Madeleine Grawitz et Jean Leca (dir.), Traité de Science politique, Paris : Presses universitaires de France, pp. 395-467
  • LAWRENCE Regina G. et BENNET Lance W. (2001), « Rethinking Media Politics and Public Opinion : Reactions to the Clintown-Lewinksky Scandal », Political Science Quarterly, 116, n° 3, pp. 425-446
  • LINHARDT Dominique (2005), « La « question informationnelle » éléments pour une sociologie politique des fichiers de police et de population en Allemagne et en France (années 1970 et 1980) », Déviance Et Société, vol. 29, n° 3, pp. 259–272
  • LOWI Theodor (1988), « Foreword », in Markovits Andrei S. et Silverstein Mark (dir.), The politics of scandal, New-York : Holmes et Meier, pp. 7-12
  • Maier, Jürgen, « The impact of political scandals on political support: An experimental test of two theories », International Political Science Review, 32, 3, 2011, pp. 283-302
  • MARCHETTI Dominique (2001), « Le journalisme d’investigation. Genèse et consécration d’une spécialité journalistique », in Jean-Louis Briquet et Philippe Garraud (dir.), Juger la politique, Entreprises et entrepreneurs critiques de la politique, Rennes : Presses universitaires de Rennes, pp. 167-192
  • MARKOVITS Andrei S. et SILVERSTEIN Mark (dir.) (1988), The politics of scandal, New-York : Holmes et Meier
  • MILLER Arthur (1999), « Sex, politics, and public opinion: What political scientists really learned from the Clinton-Lewinsky scandal », Political Science and Politics, vol. 32, n° 4, pp. 721-729
  • MOLOTCH Harvey et LESTER Marilyn (1974), « News as purposive behavior : on the strategic use of routine events, accidents and scandals », American sociological review, 39, n° 1, pp. 101-112
  • MOODIE Graeme C. (1989), « On political scandals and corruption », in Arnold Heidenheimer, Michael Johnston, Victor T. LeVine (dir.), Political Corruption, a Handbook, New Brunswick : Transaction Publishers
  • NECKEL Sighard (2005), « Political Scandals : an Analytical Framework », Comparative Sociology, 4, 1-2, pp. 101-111
  • NEVEU Eric, QUERE Louis et LIBBRECHT Liz (1997), « The age of events. The spume of history – or an information master-frame ? », Réseaux, 5, n° 1, pp. 9-25
  • NEVEU Eric (1999), « L’approche constructiviste des problèmes publics. Un aperçu des travaux anglo-saxons », Etudes de communication, vol. 22, pp. 2-11
  • —— (2000), « De quelques incidences des médias sur les systèmes démocratique », Réseaux, 18, 100, pp. 107-136
  • —— (2004), Sociologie du journalisme, Paris : La Découverte
  • PUGLISI Riccardo et SNYDER James M. (2008), « Media coverage of political scandals », National Bureau of Economic Research Working Paper Series, en ligne : www.nber.org/papers/w14598 (consulté le 13.08.12)
  • RAYNER Hervé (2005), Les scandales politiques. L’opération « Mains propres » en Italie, Paris : Michel Houdiard
  • —— (2007), Dynamique du scandale. De l’affaire Dreyfus à Clearstream, Paris : Le Cavalier Bleu
  • —— (2009), « Les scandales politiques », in Antonin Cohen, Bernard Lacroix, Philippe Riutort, Nouveau manuel de science politique, Paris : La Découverte, pp. 549-550.
  • ROUSSEL Violaine (1998), « Les magistrats dans les scandales politiques », Revue française de science politique, 48, 2, pp. 245-273
  • —— (2008), « Scandales et redéfinitions de la responsabilité politique », Revue française de science politique, 58, pp. 953-983
  • SARFATTI LARSON Magali and WAGNER-PACIFICI Robin (2001), « The dubious place of virtue: Reflections on the impeachment of William Jeferson Clinton and the death of the political event in America », Theory and Society, 30, pp. 735-774
  • SCHNEIDER Joseph W. (1985), « Social Problems Theory : The Constructionnist View », Annual Review of Sociology, 11, pp. 209-229
  • SCHUDSON Michael (1992), Watergate in American Memory: How We Remember, Forget and Reconstruct the Past, New York : Basic Books
  • SHAH Dhavan V. et al. (2002), « News Framing and Cueing of Issue Regimes. Explaining Clinton’s Public Approval In Spite Of Scandal », Public Opinion Quarterly, 66, pp. 339-370
  • SHERMAN Lawrence W. (1989), « The mobilisation of scandal », in Arnold Heidenheimer, Michael Johnston, Victor T. LeVine (dir.), Political Corruption, a Handbook, New Brunswick : Transaction Publishers
  • SURDEZ Muriel, VOEGTLI Michael, VOUTAT Bernard (2010), « Introduction. A propos des identités politiques », in Muriel Surdez, Michael Voegtli, Bernard Voutat (dir.), Identifier – s’identifier, Lausanne : Antipodes, pp. 9-45
  • SZASZ Andrew (1986), « The Process and Significance of Political Scandals : A Comparison of Watergate and the Sewergate Episode at the Environmental Protection Agency », Social Problems, vol. 33, n° 3, pp. 202-217
  • THOMSON John B. (2000), Political Scandal, Cambridge : Polity
  • TRAÏNI Christophe (dir.), (2009), Emotions… Mobilisation !, Paris : Presses de Sciences Po
  • TUMBER Howard (1993), « Selling scandal : business and the media », Media, Culture and Society, vol. 15, pp. 345-361
  • TUMBER Howard et WAISBORD Silvio. R. (dir.) (2004a), « Political scandals and Media Across Democracies, Volume I », American Behavioral Scientist, 47, 8, volume spécial
  • —— (2004b), « Political scandals and Media Across Democracies, Volume II », American Behavioral Scientist, 47, 8, volume spécial
  • VOUTAT Bernard (2009), « Le droit à l’épreuve de la sociologie », Plädoyer, n° 1, 2009, pp. 55-61.
  • de VREESE Claes H. (2005), « News framing : Theory and typology », Information Design Journal, 13, n° 1, pp. 51-62
  • WEEBER Stan et TURNER Billy (2007), « Politics, Collective Framing and Scandal: U.S. Scandal Management form ‘Checkers’ to Halliburton », Contemporary Justice Journal, 7, pp. 71-93
  • WEEBER Stan (2008), « An International Perspective on Political Scandals », MPRA Paper n° 9393, en ligne : http://mpra.ub.uni-muenchen.de/9393/ (consulté le 19 sept. 2012)
  • WILLIAMS Bruce et DELLI CARPINI Michael (2004), « Monica and Bill All the Time and Everywhere: The Collapse of Gatekeeping and Agenda Setting in the New Media Environment », American Behavioral Scientist, 47(9), pp. 1208–1230
  • WILLIAMS Robert (1998), Political Scandals in the USA, Edimbourg : Keele University Press
  • ZIRKER Daniel et REDINGER Matthew (2003), « The military, intelligence agencies, political scandals and democracy in Brazil, 1998-2000 », Journal of Political and Military Sociology, 31, 1, pp. 39-55

Références sur l’affaire des fiches

  • AHMADI Markus (1995), « Der Oberst und sein geheimes Reich, Die Affäre Bachmann », in Looser Heinz, Die Schweiz und ihre Skandale, Zürich : Limmat Verlag, pp. 131-150
  • ALTERMATT Urs (dir. ) (1993), Le Conseil fédéral. Répertoire biographique. Yens : Cabedita
  • ALTWEGG Jürg (2004), Une Suisse en crise, Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes
  • BARUH, Erol (2007), Les commissions d’enquête parlementaires, Berne : Stämpfli
  • BERTOSSA Bernard (1996), « Corruption et entraide internationale : rôle de la Suisse », Déviance et société, 20, 3, pp. 291-295
  • BRUNNER Matthias et SGIER Lea (1997), « Crise de confiance dans les institutions politiques suisses ? Quelques résultats d’une enquête d’opinion », Swiss Political Science Review, 3(1), pp. 1-11
  • BURGOS Elie, MAZZOLENI Oscar, RAYNER Hervé (2011), La formule magique, conflits et consensus dans l’élection du Conseil fédéral, Lausanne : Presses Polytechniques Universitaires Romandes
  • BÜSCHI Markus (1998), « Fichiert und archiviert. Die Staatschutz-Akten des Bundes 1960-1990 », Etudes et sources, 24, pp. 319-380
  • CAILLAT Michel, CERUTTI Mauro, FAYET Jean-François, ROULIN Stéphanie (2009), ed., Histoire(s) de l’anticommunisme en Suisse, Zurich : Chronos
  • CHEVALIER Pierre-Ami (1995), « Le paysage médiatique helvétique », Communication et langages, 103, pp. 36-52
  • DAVID Thomas, DAVOINE Eric, GINALSKI Stéphanie, MACH André (2012), « Elites nationales ou globales ? Les dirigeants des grandes entreprises suisses entre standardisation et spécificités helvétique (1980-2000) », Revue Suisse de Sociologie, 38, 1, pp. 57-76
  • De DIESBACH, Roger (2007), Presse futile, presse inutile : plaidoyer pour le journalisme, Genève: Editions Slatkine
  • ENGELER Urs Paul (1990), Grosser Bruder Schweiz. Wie aus wilden Demokraten überwachte Bürger wurden. Die Geschichte der Politischen Polizei, Zurich : Weltwoche ABC Verlag
  • FERRARA Pasquale (1995), « Fall Ulrich oder Fall Dubois ? Ein Spionageskandal », in Looser Heinz, Die Schweiz und ihre Skandale, Zurich : Limmat Verlag, pp. 47-57
  • FRIEMEL Michaela (2009), « Metaphorisches Reden nach der Staatsschutzaffäre von 1989 : eine Analyse der Wortprotokolle des eidgenössischen Parlaments », Schweizerische Zeitschrift Für Geschichte, 59(2), pp. 1–10
  • GANSER Daniele (2011), Les armées secrètes de l’OTAN, Paris : Editions Demi-Lune, 2e éd.
  • GERMANN Raimund E. (1996), Administration publique en Suisse. L’appareil étatique et le gouvernement, Bern/Stuttgart/Wien : Haupt
  • HERSCH Jeanne (dir.) (1991), La Suisse, Etat de droit ? Le retrait d’Elisabeth Kopp, Lausanne : L’Age d’Homme
  • HIRTER Hans (2005), « Schweizerische Politik von 1990 bis 2003. Ein Überblick über die wichtigsten Ereignisse und Entscheidungen », Année politique suisse, en ligne : www.anneepolitique.ch/docu/CHPolitik1990-2003.pdf (consulté le 21 sept. 2012)
  • HÖCHLI Marc (2010), The Invisible Scissors, Media Freedom and Censorship in Swizterland, Berne : Peter Lang
  • JOST Hans-Ülrich (1990), « La Fouine fédérale, origine… », Fiche et Fouine, 2, pp. 6-7
  • —— (dir.) (1992), Cent ans de police politique en Suisse 1889-1989, Lausanne : Editions d’en-bas
  • —— (2001), « Critique historique du consensus helvétique », Traverse, 3, pp. 57-79
  • KLÖTI Ulrich, KNOEPFEL Peter et al. (dir.) (2007), Handbook of Swiss Politics, Zurich : NZZ Publishing
  • KREIS Georg (dir.) (1993), Staatsschutz in der Schweiz, die Entwicklung von 1935-1990, Bern, Stuttgart, Wien : Haupt
  • KRIESI Hanspeter (1998), Le système politique suisse, Paris : Economica
  • LIEHR Dorothee (2006), « Skandal und Intervention: Adolf Muschg und seine Eingriffe in die Fichen-Affäre 1989/90 – zur Rolle der Intellektuellen seit den 1990er Jahren », In Positionskämpfe europäischer Intellektueller im 20. Jahrhundert. Berlin: Akademie Verlag
  • —— (2012), Skandal und Nation. Politische Deutungskämpfe in der Schweiz, 1988-91, Thèse de doctorat, Université de Zürich
  • LOOSER Heinz (1995), Die Schweiz und ihre Skandale, Zurich : Limmat Verlag
  • Lüchinger René (2014), Elisabeth Kopp. Zwei Leben – ein Schicksal, Berne, Stämpfli Verlag.
  • MACH André (dir.) (1999), Globalisation, néo-libéralisme et politiques publiques dans la Suisse des années 1990, Zurich : Seismo
  • MACH André, PILOTTI Andrea (2008), Professionnalisation et changements de profils des parlementaires suisses au cours de la période récente (1980-2000), Lausanne : Université de Lausanne IEPI, Travaux de science politique, no 37
  • MACH André, DAVID Thomas, BULHMANN Felix (2011), « La fragilité des liens nationaux. La reconfiguration de l’élite du pouvoir en Suisse, 1980-2010 », Actes de la recherche en sciences sociales, 190, pp. 78-107
  • MAISSEN Thomas (2010), Geschichte der Schweiz, Baden : hier + jetzt
  • MANIFESTE DEMOCRATIQUE (1978), « Nous étions les mouchards de Cincera », Genève : Editions Que Faire
  • MASNATA François et RUBATTEL Claire (dir.) (1991), Le pouvoir suisse, Vevey : Editions de l’Aire
  • MATTER Martin (2012), P-26. Die Geheimarmee, die keine war, Baden : hier + jetzt
  • MANTOVANI Mauro (1999), Schweizerische Sicherheitspolitik im Kalten Krieg. Zwischen angelsäschsischem Containment und Neutralitäts-Doktrin, Zürich : Orell Füssli
  • MEIER Werner (1995), Media-landscape Switzerland, Zurich : Pro Helvetia
  • MÜLLER Léa (2004), Emergence d’une crise : de l’Affaire des fonds juifs à la mise en place de la Commission Bergier, Lausanne : UNIL, Mémoire de licence
  • MÜLLER Reto Patrick (2009), Innere Sicherheit Schweiz. Rechtliche und tatsächliche Entwicklungen im Bund seit 1848, Egg bei Einsiedeln : Thesis Verlag
  • Pasquier Emilie (2009), Le parti socialiste suisse et l’initiative populaire contre l’abus du secret bancaire et de la puissance des banques (1977-1984), Lausanne : UNIL, Mémoire de licence
  • PITHON Rémy (1993), « Le 700e anniversaire de la Confédération helvétique : heurs et malheurs d’une commémoration », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 38, pp. 13-23
  • RAYNER Hervé (2014 – à paraître), « Une nation participative ? Le gouvernement de la « libre formation de l’opinion » en Suisse, Actes de la recherche en sciences sociales
  • RÖTHLISBERGER Peter (1995), « Der jähe Abgang der ersten Bundesrätin. Ein Skandal in fünf Akten », in Looser Heinz, Die Schweiz und ihre Skandale, Zurich : Limmat Verlag, pp. 197-208
  • —— (2005), Skandale: was die Schweiz in den letzten zwanzig Jahren bewegte, Zürich: Orell Füssl
  • SCHOCH Jürg (2006), Fall Jeanmaire, Fall Schweiz. Wie Politik und Medien einen « Jahrhundertverräter » fabrizierten, Baden : hier + jetzt
  • SIEGFRIED Christoph (2003), « Switzerland », in Amanda C. Quick (dir.), World Press Encyclopedia, Farming Hills : Drake, pp. 902-911
  • SONDEREGGER Gregor et DUTSCHLER Christian (1995), « Ein PUK-Bericht erschüttert die Schweiz. Der Fichenskandal », in Looser Heinz, Die Schweiz und ihre Skandale, Zurich : Limmat Verlag, pp. 209-218
  • TANNER Jakob (1999), « Switzerland and the Cold War : a Neutral Country between the « American Way of Life » and « Geistiges Landesverteidigung », in J. Charnley et M. Pender (dir.), Switerzland and War. Occasional Papers in Swiss Studies, Berne, pp. 113-128
  • TERZI Cédric (2005), Qu’avez-vous fait de l‘argent des Juifs ? Problématisation et publicisation de la question des fonds juifs et de l’or nazi par la presse suisse, 1995-1998, Thèse de doctorat, Université de Fribourg
  • URIO Paolo (1972), L’affaire des mirages. Décision administrative et contrôle parlementaire, Genève : Médecine et hygiène
  • VAN DONGEN Luc (2011), « La Suisse dans les rets de l’anticommunisme transnational durant la Guerre froide : réflexions et jalons, Itinera, 20, pp. 17-30.
  • VOUTAT Bernard (dir.) (1992), Penser le politique. Regards sur la Suisse. Lausanne : Le Livre politique.
  • WALTER François (2010), Histoire de la Suisse. Tome 5 : Certitudes et incertitudes du temps présent, Neuchâtel : Alphil-Presses universitaires suisses
  • WENGER Andreas et NUENLIST Christian (2008), « A special case between independence and interdependence : Cold War studies and Cold War politics in post-Cold War Switzerland, Cold War History, 8 : 2, pp. 213-240
  • WETTSTEIN Wolfgang (1995), « Die Enttarnung einer privaten Guerillatruppe. Der Geheimarmeeskandal », in Looser Heinz, Die Schweiz und ihre Skandale, Zurich : Limmat Verlag, pp. 219-235.
  • WILLEMIN Maëlle (2009), La portée de la haute surveillance sur les magistrats de l’ordre judiciaire, Neuchâtel, UNINE : mémoire de maîtrise.