Conferences

Monday 10th July, 6.30 pm :
conference of Bernard Vouilloux

Des régimes de reproduction

Les enjeux symboliques, juridiques et économiques liés à la reproduction dépendent pour une large part de la présence ou de l’absence d’un système notationnel. Alors que l’identité d’une œuvre littéraire est maintenue à travers ses copies manuscrites et ses exemplaires imprimés aussi longtemps que le code notationnel du texte original n’est pas altéré, la question de la reproduction a été logée au cœur même de la production artistique par la théorie longtemps régnante de l’imitation : les arts visuels passaient alors pour « reproduire » les apparences, tandis que la maîtrise de l’artiste était mesurée à sa capacité à ne pas travailler « de manière ». Afficher plus…

Bernard Vouilloux, professeur de littérature française du xxe siècle (littérature et arts visuels) à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), a centré ses recherches sur les rapports entre le verbal et le visuel, littérature et peinture, poétique et esthétique. Au sein de l’UMR 8599 CNRS/Paris-Sorbonne CELLF, il est responsable de l’axe transversal « Littérature, arts, médium ». Outre de très nombreux articles, il a publié une vingtaine d’ouvrages. CV et bibliographie sur le site de Paris-Sorbonne.

Tuesday 11th July, 8 pm :
film screening, introduction by Alain Boillat

Re/make : l’Obsession du même

Le Doyen de la Faculté des Lettres de l’UNIL Alain Boillat accueille les participants du colloque en introduisant la projection du film Obsession (1976, 97 minutes) de Brian de Palma.

Obsession raconte l’histoire d’un riche promoteur qui, seize ans après le décès tragique de son épouse, découvre, lors d’un séjour à Florence, son sosie dans l’église même où il avait rencontré sa défunte femme. Le voilà pris dans les rouages d’une machination. Le film de Brian de Palma sera envisagé comme un remake de Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958) et comme une mise en abyme de la pratique même de la reproduction. Comment un cinéaste « post-moderne » passe-t-il d’une Madone de Bernardo Daddi au fantôme de Kim Novak, l’actrice qui interprète la double héroïne de Vertigo, figure emblématique de la répétition fantasmatique d’un idéal féminin ?

Free entry, “Anthropole” building, auditorium 1031.

Thursday 13th July, 6.30 pm :
conference of Véronique Plesch

Copies: the Good, the Bad, and the Ugly

In Western art and culture, the way in which copies and the practice of copying have been viewed is remarkably heterogeneous and unstable, their valence at times positive and at others, negative. Focusing on a few chosen examples from different moments in history, I will consider the vacillating status of the copy and the fluidity between these two poles, including instances in which the perception has shifted, for example, from unfavorable or even damning, to approving and laudatory. What exactly constitutes a copy is in itself unstable and the way we talk and write about copies—for instance, the different terms we use to we refer to them—is revealing.

Véronique Plesch, Professor of Art History at Colby College (Watervile, Maine, USA), has published on subjects including Passion iconography, narrative fresco cycles, art in the Duchy of Savoy, late-medieval passion plays, early modern graffiti, and contemporary art and book arts, with a steady focus on word and image studies. The author of eight books and edited volumes and over forty articles, as well as curator of several exhibitions, Plesch is concluding her third term as President of the International Association of Word and Image Studies (IAWIS/AIERTI). More about her here.

Eleventh International IAWIS/AIERTI Conference | University of Lausanne, Switzerland | 10-14 July 2017