En bref

Phageback : le retour des virus guérisseurs

Depuis la découverte des antibiotiques au début du 20ème siècle et l’arrivée de la pénicilline en 1945 dans les pharmacies, le contrôle des maladies infectieuses et les progrès de la médecine sont incontestables. Cependant, depuis quelques années, la résistance bactérienne aux antibiotiques inquiète les médecins et est devenue un problème majeur de santé publique.

Afin de développer une alternative thérapeutique, un essai clinique européen a été mis au point en collaboration avec des chercheurs de l’UNIL et du CHUV, à partir d’une méthode découverte avant les antibiotiques, la phagothérapie. Celle-ci repose sur l’utilisation de virus de bactéries, les bactériophages ou phages, pour le traitement contre les infections bactériennes.

Le projet Phageback, mené par l’Eprouvette et le CHUV vise à informer le public sur les bactériophages et la phagothérapie.

Dans cette optique, de nombreuses ressources sont mises à disposition et diverses activités sont organisées afin de découvrir et comprendre les enjeux de cette thérapie innovante.