Equipe PASSE

Ilario Rossi

Anthropologue, THEMA, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

Titulaire d’un doctorat en anthropologie et sociologie, professeur en anthropologie médicale et de la santé à la Faculté des sciences sociales et politique de l’UNIL, mes activités pédagogiques et scientifiques analysent les enjeux des pratiques médicales et soignantes contemporaines dans un contexte de santé globale, de sociétés plurielles et de pluralisme thérapeutique. Au cours de ces dernières années, je m’intéresse plus particulièrement à la santé des enfants avec des terrains de recherche notamment en Suisse, au Mexique, au Togo et au Cameroun. Convaincu de la nécessité de valoriser des recherches fondamentales dans la discipline mais avec la nécessité de penser à leur opérationnalité potentielle, je participe depuis trente ans à la progression du dialogue interdisciplinaire et interprofessionnel dans le domaine de la santé.

[Lien vers Unisciences]

Mario Gehri

Médecin chef, Hôpital de l’enfance de Lausanne (HEL, CHUV)

Pédiatre généraliste au sens le plus large du terme, c’est- à- dire « touche à tout » convaincu et militant, je suis le médecin chef de l’Hôpital de l’Enfance de Lausanne. L’enfant est au centre absolu de nos préoccupations, avec toutes les réserves effectives que l’on peut constater au quotidien à l’HEL, tant cet objectif est ambitieux et difficile à réaliser pleinement. Mes intérêts, aussi bien cliniques, qu’académiques et personnels sont orientés vers les urgences, la pédiatrie générale et « l’ailleurs » : sciences humaines et fondamentales, pays du Sud et ses nombreuses collaborations, pays francophones également. Le projet PASSE est la concrétisation d’une collaboration informelle et ancienne avec les Facultés des Sciences Sociales (Prof. I. Rossi). Elle s’étend désormais à notre partenaire « naturel » qu’est le service de pédopsychiatrie (Dr. Ph. Stéphan) ; de même, des liens se tissent avec diverses unités spécialisées (neuropédiatrie, pneumologie, diabétologie, orthopédie infantile) pour n’en citer que quelques- uns.

[Lien vers Unisciences]

Daniela Cerqui Ducret

Anthropologue, THEMA, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

Intéressée par le type de société, et plus fondamentalement d’humanité, que nous sommes en train de construire avec la technologisation en cours dans tous les domaines, j’ai soutenu en 2005 une thèse de doctorat portant sur l’hybridation entre le corps humain et la machine. J’y ai mis en évidence le glissement entre une médecine de réparation et une médecine d’augmentation inscrite dans une quête de performance. J’explore depuis lors les différentes facettes de ce processus sur différents terrains d’enquête dont, depuis peu l’univers de la pédiatrie. Enseignante en anthropologie au sein de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l’UNIL, j’ai ainsi rejoint l’équipe de PASSE en juillet 2017.

 

[Lien vers Unisciences]

Sarah Bonnard

Doctorante FNS, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

Au bénéfice d’un bachelor (2012) et d’un master (2016) en sciences sociales de l’Université de Lausanne, je réalise actuellement ma thèse de doctorat dans le cadre du projet FNS 16621 « Pédiatrie et maladies chroniques : anthropologie hospitalière des enfants ». Dans ce cadre, j’interroge l’accompagnement des enfants atteints d’asthme. Particulièrement intéressée par la question des collaborations interdisciplinaires et interprofessionnelles entre sciences sociales et sciences médicales et infirmières, mes domaines de recherche en anthropologie médicale et hospitalière des enfants sont la maladie chronique, l’autonomie, la relation triadique médecins-malades-proches, les dispositifs cliniques, la formation des malades et la pédagogie médicale. Par mon expérience d’enseignante primaire diplômée dans l’enseignement public (2001-2013), je porte une attention marquée à la place et à la parole de l’enfant tant dans sa trajectoire biographique que du point de vue méthodologique lors de la récolte des données.

[Lien vers Unisciences]

Christina Akré

Chercheuse, Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive et Hôpital de l’Enfance de Lausanne (CHUV), Université de Lausanne

Titulaire d’un doctorat en Sciences de la vie incluant une année à l’Université d’Harvard et d’un Master en anthropologie et en sociologie, je dirige des recherches sur la santé des adolescents au Groupe de Recherche sur la Santé des Adolescents (GRSA, Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive, IUMSP) depuis une dizaine d’années. Mes axes de recherche sont centrés sur la transition entre soins pédiatriques et soins pour adultes, les adolescents ayant des maladies chroniques et leurs familles, la sexualité et la consommation de substances chez les adolescents et jeunes adultes. Je suis également coordinatrice au sein du projet PASSE à l’Hôpital de l’Enfance depuis 2016. Finalement je codirige la plateforme de recherche qualitative à l’IUMSP.

[Lien vers GRSA]

Margaux Bressan

Doctorante FNS, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

Doctorante en Anthropologie médicale et de la santé, j’ai effectué mes études en Sciences Sociales à l’Université de Lausanne (2009-2014), en me spécialisant dans les questions de santé et médecines. Après m’être intéressée à la prise en charge des patients en fin de vie et aux modes de gestion de la mort en Suisse, mes recherches portent depuis 2015 sur le vécu d’enfants atteints par une maladie chronique. Lauréate du Prix d’encouragement Anna Mueller Grocholski 2015, je mène depuis 2016 une thèse de doctorat sur le vécu d’enfants atteints par une épilepsie, dans laquelle j’interroge le sens donné à la maladie à travers la manière dont les pratiques de prescriptions sont élaborées et réappropriées par enfants, proches et professionnels de la santé. Mes axes de recherche gravitent donc autour des âges de la vie, de la relation soignants-soigné-proches, des modes de communication et de négociation, des trajectoires thérapeutiques, et des pratiques cliniques pédiatriques.

[Lien vers Unisciences]

Carla Vaucher

Assistante-doctorante, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

Après un Master en Sciences Sociales à l’Université de Lausanne, j’ai collaboré au sein de différents projets reliant sciences sociales, santé et médecine. Mes axes de recherche sont la dignité dans le contexte de l’assistance au suicide (mémoire de Master), la communication interprofessionnelle à l’hôpital, le transfert de connaissances en médecine, l’autodétermination dans le domaine des déficiences intellectuelles, la communication au sein des réseaux personnels, le vécu des douleurs et des maladies chroniques et de leurs traitements. Ma thèse de doctorat (en cours) porte sur le vécu des enfants souffrant de cardiopathies et la communication dans un contexte de mobilité thérapeutique.

 

[Lien vers Unisciences]