Pièges-photos

Les pièges-photos sont placés à l’entrée des nichoirs, durant le travail de terrain. Ils permettent de récolter des données telles que la fréquence de nourrissage, par qui (le mâle ou la femelle), quelles sont les types de proie, etc. Mais on y voit aussi des instants insolites ou simplement de belles images de chouettes effraies!

Cliquez sur les menus déroulants ci-dessous pour découvrir des extraits de nos pièges-photos.

Nourrissage

Ce type de photographie correspond aux données que l’on utilise actuellement pour nos recherches. On y voit généralement une chouette apporter une proie. L’heure et le lieu de l’image nous permettent de déterminer à quelle fréquence ont lieu les nourrissages. Si la chouette a une bague à la patte droite, il s’agit du père. Si elle est baguée patte gauche, c’est la mère. Quand les oisillons sont encore petits, les chouettes entrent dans le nichoir afin de les nourrir au bec. Au cours de l’année, les parents vont de plus en plus rester sur le perchoir, à l’entrée du nichoir, et confier les proies entières aux jeunes, qui peuvent même parfois nourrir leurs petits frères et soeurs. Il arrive également qu’une chouette arrive au nichoir, passe une proie à son partenaire, qui a son tour la donnera à leur progéniture.

Visiteurs et insolites

Il n’y a pas que les chouettes qui profitent de leur nichoir! Les perchoirs sont souvent à l’abri des intempéries, avec une vue imprenable sur les alentours: une parfaite escale pour de nombreux oiseaux.

Séquences coquines

Il arrive qui les chouettes se reproduisent juste devant leur nichoir, sur le perchoir. Ces moments intimes sont capturés sur nos appareils photos indiscrets…

Quand les chouettes posent

Notre appareil photo ne passe pas inaperçu. Les chouettes le repèrent et on se retrouve presque nez à bec avec cet animal si proche et si étrange à la fois!