Chouette de la Paix

Construire la paix requiert de bâtir des ponts entre les nations. Protéger la nature, source de nourriture et de bien-être, est essentiel pour tous les tenants d’un conflit… c’est ainsi un premier levier qui permet d’enclencher une réconciliation.

Prédatrice et diplomate ! Grande consommatrice de rongeurs, la chouette est utilisée pour remplacer les pesticides qui empoisonnent les hommes et l’environnement. Dans un projet israélien, jordanien et palestinien, des nichoirs à chouettes sont posés depuis 2002 de part et d’autre des frontières, dans un esprit de collaboration et afin de résoudre ce problème de pollution commun.

Cette initiative permet de restaurer un dialogue et une confiance mutuelle entre les communautés, tout en protégeant l’environnement. A la suite des acteurs locaux, des acteurs nationaux et internationaux, comme l’Université de Lausanne, s’engagent à leur tour.

Les chouettes ne connaissent pas de frontières !
Habitat d’une chouette effraie en Orient

Il existe ainsi des chouettes qui nichent en Israël mais chassent leurs proies principalement dans l’Autorité palestinienne, ou encore des couples d’oiseaux israélo-jordanien. Depuis des années, des agriculteurs et des écoliers des différentes communautés participent à ce projet, se rencontrent et prennent conscience de l’importance de leur patrimoine naturel commun. D’oiseau de malheur, la chouette devient symbole de la paix!