Guillaume CURCHOD, « L’architecte Frédéric Gilliard et le temple de Bière. Enjeux d’une restauration des années 1940 »

Diplômé de l’École polytechnique fédérale de Zurich en 1909 et associé à l’architecte vaudois Frédéric Godet dès 1913, Frédéric Gilliard est avant tout connu pour son engagement en faveur de la construction de logements sociaux à Lausanne. La restauration d’églises constitue une autre facette de son activité qui va de pair avec une forte implication dans la sphère patrimoniale. Frédéric Gilliard siège en effet dans de nombreuses commissions de restauration (Monuments historiques, Cathédrale, Château de Chillon, etc.) et œuvre notamment à la conservation du patrimoine bâti de la Cité à Lausanne, et à la restauration de quelques châteaux et de dizaines d’églises. Au sein de cet important corpus, le chantier du temple de Bière constitue un cas remarquable de restauration des années 1940. Dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, près de dix ans après la rédaction de la Charte d’Athènes, l’intervention de Frédéric Gilliard témoigne des enjeux posés par une restauration au cours de cette période peu étudiée: les choix stylistiques, les intentions et valeurs guidant la restauration et finalement la compréhension même du concept de restauration par l’architecte.