Intimement liée à la question de l’authenticité, se pose la question de l’origine des globes de Mercator à l’UNIL. Quand et par quel cheminement ces objets se sont-ils retrouvés à la Faculté des sciences de l’Université de Lausanne pour être tirés de leur anonymat à l’aube du XXIe siècle ?

Pour répondre à cette question, diverses recherches sont entreprises par Gilbert Coutaz des Archives cantonales vaudoises (ACV), Jocelyne Hefti et Hubert Villard de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne à Dorigny (BCUL-D) dans les archives et inventaires de l’UNIL et du canton de Vaud, de la BCUL-R de la Riponne et au Musée des sciences de Genève.

Malheureusement sans succès. La provenance de ces globes à Lausanne reste toujours à ce jour un mystère total.

Comment sont-ils arrivés à Lausanne ?

1976
Bernard Hauck, professeur d’astronomie à l’UNIL, se souvient d’avoir déménagé les globes à Dorigny depuis les anciens locaux de l’Observatoire du chemin des Grandes-Roches […]

 
0 commentaire

Des indices … peu concluants

2005
Des étiquettes peuvent être observées sous les socles des deux globes qui les rattacheraient au Musée d’histoire des sciences de Genève, cependant les inventaires restent muets […]

 
0 commentaire

Une théorie séduisante

2005
Et si les globes étaient arrivés à Lausanne grâce à l’une ou l’autre des grandes personnalités scientifiques du XVIIIe ? Cette théorie ne peut malheureusement pas être confirmée […]

 
0 commentaire