Livre de photographie et pédagogie

Livre de photographie et pédagogie

Dans la sphère francophone, la photographie va beaucoup peiner à investir le secteur du livre pour enfants. Si les expériences menées dans ce domaine vont se révéler très éparses jusqu’à aujourd’hui, les années 1950, période pendant laquelle la figure de l’enfant occupe de façon générale une place centrale dans la photographie française, constituent un moment d’apogée de cette production. Les éditeurs lausannois, Guilde du Livre en tête, se distinguent alors comme des fournisseurs importants du genre. Plusieurs grands noms de l’imagerie enfantine y publient : Robert Doisneau, Ylla, Albert Lamorisse, auxquels s’ajoute la lausannoise Suzi Pilet et sa série des Histoires d’Amadou. Tous se confrontent aux difficultés d’un genre bien moins simple qu’il ne se donne a priori : aux exigences spécifiques, abondamment débattues, de la perception enfantine face à la photographie s’ajoutent les contraintes d’albums le plus souvent narratifs, qui imposent dès lors le recours à la mise en scène, d’autant plus complexe et onéreuse qu’elle engage volontiers des animaux. Certains de ces ouvrages n’en constitueront pas moins quelques-uns des plus gros succès de l’édition photographique lausannoise et, pour la Guilde du Livre, le terrain privilégié d’une politique de coédition internationale.