Les Éditions Marguerat

Les Éditions Marguerat

Si l’édition photographique lausannoise connaît un essor remarquable dans les années 1950, elle ne naît aucunement avec la décennie. Bien des ouvrages illustrés de photographies paraissent avant cela et les années 1940 en particulier s’avèrent une période faste pour les livres de voyage en Suisse et les monographies régionales. Les circonstances particulières de la guerre jouent ici un double rôle : tout comme elles favorisent de façon générale une édition romande qui profite de la difficile situation des maisons françaises, elles encouragent un sentiment patriotique avide d’images rassurantes et largement idéalisées du pays, de ses paysages et de son peuple. La collection Merveilles de la Suisse, lancée en 1941 par l’éditeur Jean Marguerat et poursuivie bien après la guerre, offre un bon exemple de cette vaste production. Centrée sur les Alpes et les cantons romands, elle propose des albums touristiques haut de gamme, par la qualité des planches, le renom des auteurs des textes ou le soin de l’impression, pouvant toucher un lectorat autochtone comme un public de vacanciers. Marguerat s’entoure pour cela d’une équipe de photographes assez peu considérés jusque-là par l’historiographie, mais dont la production fut très largement diffusée alors, comme Maurice Blanc, Max-Francis Chiffelle, Emile Gos, Gaston de Jongh ou Benedikt Rast, qui contribuèrent à façonner l’imaginaire paysager de la Suisse romande pour toute une génération.