Roland Barthes, contemporanéités intempestives

Comment Barthes demeure-t-il notre contemporain ?

« Oui, je suis du XIXe siècle », écrivait Barthes en 1977 sur l’une de ses fiches de travail, avant d’évoquer son sentiment d’être partagé entre une actualité théorique, à l’avancée de laquelle il participa au plus près, et parallèlement, toujours davantage avec les années, son désir de retrait, de neutre, de pas de côté. Car Barthes ne fut pas seulement une « figure centrale » mais aussi un « être à la marge ». Et c’est bien souvent depuis cet écart qu’il inscrit ceux dont il fait ses partenaires de dialogue, par-delà les siècles et les frontières : ses véritables compagnons d’esprit.

Quel héritage le critique a-t-il légué ? Quelle est sa contemporanéité ? Loin d’envisager l’auteur comme un chapitre clos de l’histoire des idées, les diverses contributions réunies par Antonin Wiser (Section de français) proposent de lire Barthes depuis notre actualité.

Les articles sont issus de la journée d’étude organisée en novembre 2016 à l’UNIL. Ils sont accessibles en intégralité ici.

Antonin Wiser (dir.), Roland Barthes, contemporanéités intempestives, Fabula.org, septembre 2018.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin