Les cases à l’écran. Bande dessinée et cinéma en dialogue

Quelles furent les relations entre la BD et le cinéma au cours de leur histoire ?

La vogue des adaptations cinématographiques de comics books (Spider-Man, Iron-Man,…) relance la question des parentés entre bande dessinée et cinéma. Cet ouvrage collectif entend faire le point sur la manière dont le médium de la bande dessinée s’est construit par rapport au cinéma, que cela soit dans les pratiques (figuratives, narratives, commerciales,…) ou les discours (en particulier ceux qui ont trait à l’analyse des images ou à la valorisation de la légitimité artistique du moyen d’expression).

À travers un essai introductif et une dizaine d’études de cas consacrées notamment à Hergé, Guido Crepax, Tardi ou Alan Moore, ce volume aborde différents procédés (adaptation, citations, références indirectes, transferts) comme autant de pistes pour mieux comprendre les liens qui se tissent entre cinéma et BD.

L’ouvrage dirigé par Alain Boillat (Section d’histoire et esthétique du cinéma) témoigne de la variété et de la productivité des croisements entre ces deux médias narratifs et populaires. Il s’inscrit dans le cadre des recherches du Groupe d’étude sur la bande dessinée (GrEBD) de la Faculté des lettres.

Alain Boillat, Les cases à l’écran. Bande dessinée et cinéma en dialogue, Genève, Georg, coll. « L’Equinoxe », 2010.

TOUTES LES NOTICES DE

Alain Boillat

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin