La caricature en Suisse

Un premier panorama de la caricature en Suisse depuis la Renaissance.

La caricature (au sens large du terme) remonte au début de l’imprimerie. Son essor coïncide avec le développement de l’imprimerie et des luttes confessionnelles. Durant les Lumières, puis autour de la Révolution, de brillants dessinateurs ont marqué l’histoire du genre. Au XIXe siècle, la liberté d’expression et le fédéralisme favorisent la multiplication de la presse satirique. La caricature n’a pas cessé de faire débat depuis lors.

L’histoire de l’art suisse s’est peu préoccupée d’une production datée dont le message nous échappe souvent ; dont les supports principaux (dessin, gravure, impression industrielle) n’appartiennent pas aux arts dits « majeurs ». Considérée souvent comme un document historique, la caricature occupe un espace intermédiaire entre nombre de disciplines, entre l’histoire, l’histoire de l’art et la sociologie, entre l’histoire des arts graphiques, de la presse et des médias.

L’ouvrage de Philippe Kaenel (Section d’histoire de l’art) propose le premier panorama de cette histoire.

Un séminaire en Section d’histoire de l’art a permis à des étudiant·e·s de travailler sur le sujet en lien avec l’exposition Mieux vaut en rire ! organisée à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (BCUL) en 2018. Un site internet a été créé et donne accès à des documents supplémentaires, accessibles ici.

Philippe Kaenel, La caricature en Suisse, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, collection « Savoir suisse », 2018.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Philippe Kaenel

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin