Du bonimenteur à la voix-over. Voix-attraction et voix-narration au cinéma

Quels rôles la voix humaine a-t-elle joués dans l’histoire du cinéma ?

Cet ouvrage aborde sur un plan théorique et historique les fonctions que la voix, attribut spécifiquement humain, a pu endosser au cours de l’histoire du cinéma, ainsi que la place qui lui a été accordée dans les discours sur ce médium.

Le volume d’Alain Boillat (Section d’histoire et esthétique du cinéma) traite de périodes-clés : les premiers temps du cinéma (où un « bonimenteur » accompagnait oralement certaines projections), la période de généralisation du parlant (où les sons, dès lors, sont enregistrés) ou encore la « modernité » (avec Hiroshima mon amour de Resnais).

À partir d’études de cas emblématiques (en particulier les films de Max Ophüls ou Sacha Guitry), des propositions théoriques sont avancées qui, dans une perspective interdisciplinaire (sémiotique, linguistique, narratologie, etc.), renouvellent la manière d’analyser les rapports entre texte et images et de penser la dialectique attraction/narration, les rapports du spectateur au film (immersion/distanciation) ou encore des questions de réflexivité et d’énonciation narrative.

Alain Boillat, Du bonimenteur à la voix-over. Voix-attraction et voix-narration au cinéma, Lausanne, Antipodes, 2007.

TOUTES LES NOTICES DE

Alain Boillat

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin