Doré : l’imaginaire au pouvoir

Gustave Doré : « le plus illustre des illustrateurs ».

À quinze ans à peine, Gustave Doré (1832-1883) entame une carrière de caricaturiste puis d’illustrateur professionnel, qui lui vaudra une célébrité internationale. À ses gravures répondent ses peintures et ses sculptures : il alterne tableaux d’histoire, de genre ou paysages. Son œuvre traverse les techniques et les époques et, d’Europe aux États-Unis, en passant par la Russie, traite d’inépuisables sujets, révélant une insatiable curiosité.

En tant qu’illustrateur, Doré s’est mesuré aux plus grands textes et aux plus grands auteurs (la Bible, Dante, Rabelais, Perrault, Cervantès, Milton, Shakespeare, Hugo, Balzac, Poe), et est ainsi devenu un véritable passeur de la culture européenne.

Ce catalogue richement illustré, dirigé par Philippe Kaenel (Section d’histoire de l’art), accompagne l’exposition homonyme présentée au Musée d’Orsay à Paris et au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, en 2014. L’ouvrage présente l’étendue du génie de Doré et montre combien il occupe une place cruciale dans l’imaginaire contemporain, de la bande dessinée aux films de Méliès, Tim Burton ou Terry Gilliam.

Une vidéo de présentation de l’exposition est à retrouver ici.

Philippe Kaenel (dir.), Doré : l’imaginaire au pouvoir, Paris, Musée d’Orsay ; Paris, Flammarion, 2014.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Philippe Kaenel

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin