Panel suisse

irene-becciIrene Becci dirige la chaire intitulée « Émergences religieuses et nouvelles spiritualités » à l’Université de Lausanne (Suisse). Elle s’intéresse aux pratiques et discours liés à la spiritualité et au religieux dans des contextes spécifiques, notamment les institutions étatiques, les contextes post-socialistes, les quartiers urbains marginaux, ainsi qu’à des questions d’épistémologie et de méthodologie de la recherche. Irene Becci est notamment membre de la section de sociologie de la religion de la European Sociological Association (ESA) et représente la Suisse au sein de la Société internationale de sociologie des religions (SISR/ISSR) jusqu’à 2015.

Parmi ses publications les plus récentes figurent:

  • Becci I., « La Régulation de la pluralité religieuse contemporaine. Les institutions pénitentiaires entre sécurisation et spiritualisation ». In: Barras, Amélie & Dermange, François & Nicolet, Sarah (eds.) Réguler le religieux dans les sociétés libérales ? Labor et Fides, pp. 23-43, 01-2016
  • Becci I., Khalid M. Rh., Schiavinato V., Appréhension et expérience de la pluralité religieuse dans les prisons de Suisse et d’Italie : une approche par l’ethnographie. Critique Internationale 3(72), pp. 73-90, 2016
  • Becci I., Roy O. (eds.) , « Religious Diversity in European Prisons: Challenges and Implications for Rehabilitation ». Springer, 232 p., 05-2015

christian_joppkeChristian Joppke, sociologue politique, est Professeur à l’Université de Berne (Suisse) où il dirige la chaire de Sociologie générale. Ces domaines d’expertise concernent, entre autres, l’étude de l’Islam dans les pays d’immigration occidentaux, l’étude comparative des politiques d’immigration, ainsi que la citoyenneté et le multiculturalisme. Il est l’auteur de plus d’une centaine de publications, monographies et manuscrits. Il est l’un des auteurs les plus cités dans le domaine de l’immigration. Se définissant lui-même comme « libéral réactionnaire », il est fondamentalement un critique du multiculturalisme. Il détient un doctorat de l’Université de Californie à Berkeley, aux États-Unis. Il a été précédemment nominé à l’Université de Caroline du Sud, à l’Institut Universitaire Européen, à l’Université de la Colombie Britannique et à l’Université internationale de Bremen.

Parmi ses publications les plus récentes figurent:

    • Joppke C. « Essays on Inequality and Integration » (co-edited with Axel Franzen, Ben Jann, and Eric Widmer). Zürich: Seismo, 2016
    • Joppke C. “Terror and the Loss of Citizenship”, Citizenship Studies 20(6-7), 2016, 728-748
    • Joppke C. « The Secular State Under Siege: Religion and Politics in Europe and America ». Cambridge: Polity Press, 2015.

jf-mayerJean-François Mayer est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages (en six langues) et de nombreux articles, notamment consacrés aux facteurs et développements religieux dans le monde contemporain. Il travaille également en tant que consultant et dirige le site internet Religioscope, créé en 2002. Il a enseigné à l’Université de Fribourg de 1999 à 2007. Il est fréquemment invité dans des universités étrangères. De plus, il a été conseiller scientifique du projet « Religion et politique » accueilli par l’Institut universitaire de hautes études internationales et du développement, à Genève. Plus d’informations sont disponibles sur son site internet.

Parmi ses publications les plus récentes figurent:

  • Mayer J.-F. L’évolution des chrétiens évangéliques et leur perception en Suisse romande (préface de Norbert Valley), Genève, Réseau Évangélique Suisse, 2016
  • Mayer J.-F. « Millennialism: New Religious Movements and the Quest for a New Age », in James R. Lewis et Inga B. Tøllefsen (ed.), The Oxford Handbook of New Religious Movements, vol. II, New York, Oxford University Press, 2016, pp. 401-413
  • Mayer J.-F. « Change in Religions and New Religions », in Will Deming (ed.), Understanding the Religions of the World: An Introduction, Chichester, Wiley-Blackwell, 2015, pp. 449-480