Summary in french

Intégration des prédictions spatiales de la végétation, des sols, de la géomorphologie et de l’hydrologie pour une meilleure évaluation des services écosystémiques dans le cadre du changement climatique

Comprendre la distribution spatiale des organismes et des facteurs environnementaux est nécessaire pour prédire la réponse des écosystèmes, et de leur services à l’homme, dans la perspective des changements climatiques. Un tel objectif ne peut être atteint qu’en améliorant notre capacité de quantifier la distribution spatiale des facteurs environnementaux clés. La télédétection satellitaire est un outil particulièrement prometteur dans ce contexte, car elle permet la mesure de variations environnementales à haute résolution sur de grandes étendues spatiales. Le but premier de ce projet multidisciplinaire est de combiner des analyses de la végétation, des sols, de la géomorphologie, et de l’hydrologie dans une même région, de manière à ce que les observations et prédictions de l’un puisse servir à prédire les autres, et les écosystèmes. Ce projet réside à l’interface entre écologie et sciences environnementales, en se basant sur les dernières technologies en télédétection et analyses spatiales. Les modèles développés permettront en particulier d’obtenir de meilleures prédictions de l’impact des changements climatiques sur les écosystèmes et plus particulièrement sur leur capacité à délivrer deux types de services: la qualité visuelle du paysage et l’approvisionnement en eau. Ces predictions seront discutées avec un groupe d’acteurs de la gestion environnementale, pour voir comment ces changements pourraient affecter les sociétés humaines et leur bien-être. Ce projet devrait donc permettre d’améliorer notre capacité de modéliser les écosystèmes et leur services, mais aussi les liens entre science et société.