Retour sur l’événement « Moving From HEC to the Workforce »

Le 22 mars 2018, le Centre de Carrière a eu la chance d’accueillir Madame Nicole Burth, CEO du Groupe Adecco en Suisse pour participer à une table ronde sur le marché du travail en Suisse pour les jeunes gradué•e•s HEC. Elle était accompagnée de Madame Stéphanie Robadey, Recruiting Specialist chez KPMG, Monsieur Alain Salamin, chargé de cours dans le département de comportement organisationnel à HEC Lausanne et directeur de AS-HR Consulting et Monsieur Carlos Marchesini, Alumni HEC et actuellement en Graduate Program à la Banque Pictet & Cie. Le débat a été modéré par Katja Schaer, journaliste à la RTS.

Les intervenants ont réussi à aborder les principales inquiétudes des étudiants concernant le marché du travail. Ils ont notamment insisté sur l’importance des soft skills et des langues lors des recrutements et ils ont partagé leurs expériences afin de les conseiller sur comment trouver un stage. Selon Stéphanie Robadey, les “hard skills” ne sont plus suffisants pour décrocher un premier emploi: “KPMG recruits good accountants, but that’s not enough, you need soft skills.” Un point de vue que partage également Alain Salamin: “What we are looking when we recruit graduates is personality, values and soft skills.” Il est donc certain que le développement des soft skills doit devenir une part essentielle de la formation offerte aux étudiants de HEC Lausanne.

Tous les conseils que ces derniers ont pu retirer de ce débat seront certainement bénéfiques à leur future entrée dans le monde du travail, qu’elle soit prévue pour la fin de l’actuel semestre universitaire ou pour un horizon plus lointain.

Le retour des étudiants ainsi que des divers participants à cet événement ont été très positifs et le Centre de Carrière se réjouit de réitérer l’expérience de la Table Ronde avec des sujets variés dans un futur proche.

Suite à la table ronde, Madame Burth a présenté aux étudiant•e•s le challenge « CEO for One Month », dans lequel la ou le vainqueur aura la chance de la suivre pendant un mois. L’étudiant•e participera ensuite à la compétition mondiale qui lui permettra peut-être de réitérer l’expérience de CEO au niveau global.

Restez informé sur notre site ainsi que sur Facebook