Projets FNS

« Le découpage de l’action : analyse narratologique de périodiques de bandes dessinées (1946-1959) »

Le projet de recherche intitulé « Le découpage de l’action : analyse narratologique de périodiques de bandes dessinées (1946-1959) » est co-dirigé par Françoise Revaz (professeure de linguistique française à l’Université de Fribourg) et Alain Boillat (professeur à la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne), avec la collaboration de deux assistants de recherche, Marine Borel et Raphaël Oesterlé. Ce projet, financé par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS) du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2014, a pour but de dépouiller et d’étudier une partie du « Fonds Ghebali », importante collection de bandes dessinées acquise par le Centre BD de la Bibliothèque municipale de la Ville de Lausanne en 2010.

Principalement composé de périodiques de bandes dessinées, le Fonds Ghebali, d’un intérêt unique en Europe, se distingue tant par sa richesse (plus de 630 titres de magazines différents – pour la plupart des collections complètes – parus entre les années 1920 et la fin des années 1970) que par son originalité (il comporte notamment de très rares collections d’inspiration chrétienne s’adressant spécifiquement aux jeunes filles, des bandes dessinées publicitaires, ainsi que des magazines destinés exclusivement aux anciennes colonies francophones). La conservation de ce fonds dont la valeur patrimoniale est exceptionnelle témoigne de l’engagement de la Ville de Lausanne en matière de valorisation de la bande dessinée.

Ce projet de recherche se concentre essentiellement sur les récits de bande dessinée parus dans les magazines pour la jeunesse entre 1946 et 1959, période faste de la presse de bande dessinée, où l’album tel que nous le connaissons faisait figure d’exception. L’étude de ces récits parus sous forme de « feuilletons » et caractérisés par leur aspect morcelé est centrée sur la question du découpage (entre les épisodes, mais également d’un strip ou d’une case à l’autre). Cette question est abordée dans une perspective interdisciplinaire, à la croisée de la narratologie, de la linguistique textuelle et des théories du cinéma.

Outre un certain nombre d’articles et de communications, ce projet a donné lieu à une exposition intitulée « La BD avant l’album », qui s’est tenue du 16 au 26 octobre 2013 au Forum de l’Hôtel de Ville de Lausanne et qui avait pour but d’offrir aux visiteurs un parcours historique et théorique présentant les principaux enjeux liés aux publications de bandes dessinées avant l’avènement de l’album. Les résultats de la recherche seront publiés dans un ouvrage collectif prévu pour la fin de l’année 2014 ; il abordera différentes thématiques liées aux feuilletons de bande dessinée et privilégiera une approche narratologique, tout en tenant compte du contexte historique, éditorial et médiatique de ces publications.