Colloques et journées d’étude du GrEBD

Les avatars du chapitre en bande dessinée – Colloque international, UNIL, 11 et 12 mai 2017
 

Töpffer, en créant la « littérature en estampe », opposait son invention à la « littérature en chapitres ». Ainsi, l’unité chapitrale semble à première vue étrangère à la segmentation du récit graphique, qui se décline en cases, bandes, planches, albums, etc. Cette segmentation supplémentaire et facultative s’est manifestée assez tardivement, vers la fin des années 1970, en lien avec le modèle littéraire. Cela pose de nombreuses questions : le chapitre en BD a-t-il des caractéristiques formelles et fonctionnelles qui lui sont propres ? un chapitre peut-il se confondre avec un strip, une planche ou un album ? comment l’épisode d’un feuilleton devient-il le chapitre d’un roman graphique ? les traditions américaine et franco-belge ont-elle fait un usage semblable du chapitrage ? Ce colloque tentera de répondre à toutes ces questions, rarement posées, en prenant en considération les spécificités sémiotiques, culturelles et historiques de la bande dessinée.

L’accès aux conférences est libre et sans inscription. Les conférences auront lieu à l’Université de Lausanne, sur le site de Dorigny, dans le bâtiment Extranef, salle 125.

Page du colloque sur le site de l’UNIL
Contact : raphael.baroni@unil.ch

 

BD–US / La bande dessinée américaine vue par l’Europe. Réception et réappropriations – Colloque international, UNIL, 27 et 28 mars 2014

Des années 1930 aux super-héros hollywoodiens d’aujourd’hui, les motifs pourtant spécifiquement propres à la culture nord-américaine des comic strips puis des comic books déferlent notamment sur l’Europe. Qu’est-ce qui leur vaut cette popularité, souvent en dehors de la culturelégitimée ? Comment la France, l’Italie ou l’Angleterre ontellesperçu, exploité et reformulé l’imaginaire et le langage de ces productions étatsuniennes ? En partenariat avec l’exposition « Superman, Batman & Co… mics ! » de la Maison d’Ailleurs, ce colloque se propose d’envisager dans leur diversité les particularités idéologiques, visuelles, narratives et artistiques de ces publications à travers la manière dont elles ont été « lues » de ce côté-ci de l’Atlantique.

Page du colloque sur le site de l’UNIL
Compte rendu de la communication de Raphaël Oesterlé (PDF)

L’image fixe en série(s) : Le spectre du mouvement – Colloque international, UNIL, 17-19 octobre 2013

Ce colloque du programme doctoral de la Section d’histoire et esthétique du cinéma a été sous la direction du prof. Alain Boillat (UNIL), en partenariat avec le prof. Jan Baetens (Université de Leuven) et le prof. Philippe Marion (Université catholique de Louvain-la-Neuve).

La journée du 17 octobre s’est achevée avec le vernissage de l’exposition « La BD avant l’album » organisée dans le cadre du projet « Le découpage de l’action. Analyse narratologique de périodiques de bandes dessinées (1946-1959) » soutenu par le FNS et dirigé par les profs Françoise Revaz (UNIFR) et Alain Boillat (UNIL).

Il s’est prolongé jusqu’au 19 octobre avec une matinée spécifiquement consacrée à la bande dessinée, organisée conjointement avec Philippe Kaenel dans le cadre du Centre des Sciences Historiques de la culture (SHC, UNIL).

Page du colloque sur le site de l’UNIL

Narration visuelles, visions narratives – Colloque international, UNIL, 4-5 novembre 2010