Vernissage

du 26 février au 7 mars 2015

texte Václav Havel
par la Compagnie Générale de Théâtre (CGT)
mise en scène Matthias Urban
collaboration artistique Maria Da Silva
création musicale Christoph Koenig
création lumières Nicolas Mayoraz
scénographie et accesssoires Fanny Courvoisier
construction décor Atelier Arrière-scènes
costumes Scilla Ilardo
maquillage et perruques Sonia Geneux
visuels Jérémie mercier
jeu Valérie Liengme, Yves Jenny, François Florey

Matthias Urban est l’artiste en résidence (3 saisons de 2012-2015) à la Grange de Dorigny.

Václav Havel a écrit 3 pièces entre 1975 et 1978, l’époque où son opposition au régime communiste prosoviétique lui vaut d’être condamné à plusieurs reprises pour délit d’opinion. Ces récits dépeignent simplement les gens qui l’entourent : son employeur dans « Audience », ses amis dans « Vernissage » et un artiste intégré au système dans « Pétition ». Trois moments, savoureux, de la vie de son personnage Ferdinand Vanek en proie aux formes d’une dictature ordinaire.

Dans « Vernissage », Véra et Michael l’invitent à venir célébrer leur nouvelle décoration d’intérieur. Le couple modèle se permet, sous couvert d’une immense bienveillance, de juger et de conseiller leur hôte, jusqu’à en devenir maladroit et blessant. Jusqu’où iront-ils ?

Dans le cadre du master ès lettres, en programme de spécialisation en dramaturgie et histoire du théâtre, L’Atelier critique, entièrement rédigé par des étudiant-e-s des universités romandes, pose un regard passionné et exigeant sur l’actualité théâtrale.
Pour lire les critiques de « Vernissage »: www.unil.ch/ateliercritique

Pour en savoir plus sur l’auteur, vous pouvez écouter: www.franceculture.fr

Dans le cadre d’un partenariat avec la BCUL site Unithèque, vous trouverez ici une sélection de livres et de films.

Coproduction : Cie CGT, Théâtre des Osses-Givisiez, Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL
Avec le soutien de: Ville de Lausanne, Loterie romande, Fondation Leenaards, Fondation Ernst Göhner, Pour-cent culturel Migros, Fondation Engelberts, SIS Schweizerische Interpretenstiftung

En lever de rideau : « L’improbable est possible… J’en suis la preuve vivante » de et par Latifa Djerbi, Cie Les Faiseurs de Rêve. 28 février et 1er mars avant la représentation (30 min.)